IPB

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )


3 Pages V   1 2 3 >  
Closed TopicStart new topic
> Communiqués des supporters, Associations ultras du PSG
Schindler
posté Samedi 04 Décembre 2004 À 12h21
Message #1


PWND!
Icône de groupe

Groupe : Membre VIP
Messages : 1,114
Inscrit : 05/08/2004
Membre n° 3







ASSEZ !!!

Aux cotés du Paris Saint-Germain FC depuis de nombreuses années, les associations officielles de supporters ont tenu à réagir vivement face à la dégradation des rapports entre les plus fidèles des supporters et la direction du Club.

Après avoir mené une campagne d’abonnements à grands renforts de promesses non-tenues, le Paris Saint-Germain FC a su récompenser la fidélité qui lui était accordée par ses fans de la plus pathétique des façons qui soit en ouvrant la billetterie de la rencontre PSG - Chelsea au grand public avant de privilégier ses propres abonnés. Quel cruel manque d’égard pour ceux qui se sont abonnés malgré la promesse, non-tenue, cela va de soit, faite la saison passée par le président F.Graille de ne pas augmenter le tarif des abonnements en virage populaire.

De toute évidence, la nouvelle direction a décidée de traiter ses plus loyaux supporters, l’essence même d’un Club de football, avec la plus grande irrévérence notamment :

En interdisant arbitrairement l’accès du Parc des Princes aux groupes de supporters pour la préparation des animations pendant la semaine ou leur installation dans la tribune le jour du match. Ainsi, les superbes animations qui ont fait une part de la réputation des supporters parisiens pourraient disparaître… et ce à moins de deux mois du match nous opposant à l’OM.

En entendant Mr. Larrue, nouveau responsable zélé de la sécurité, déclarant, à propos des supporters les plus enthousiastes : « On ne vous demande pas tout cela. Vous pouvez rester chez vous ».

En entendant Mr. Jozroland, responsable de la billetterie, nous déclarer que « S’abonner est une question de choix. Vous avez bien de l’argent pour acheter des vêtements de marques et des téléphones portables ». Personne au PSG n’a t-il donc conscience de l’importance des sacrifices faits par certains pour se procurer le précieux sésame ?

En refusant d’allumer pour une poignée de minutes les lumières des virages pour mettre en valeur les animations préparées bénévolement par les groupes de supporters pendant de longues semaines et dont le résultat dépend de l’éclairage.

Ce manque de respect se voit doublé d’un pessimisme grandissant vis à vis de la gestion du club faite par le président F.Graille dont l’objectif pour le PSG semble être l’assainissement des comptes plutôt que la mise en place d’une politique de club ambitieuse. Les promesses non-tenues autour de la baisse des abonnements et de l’annonce de noms ronflants pendant la campagne de réabonnement ne sont pas oubliées. Le comportement des dirigeants, refusant, contrairement à leur prédécesseur pourtant médiocre, de mettre en œuvre les moyens nécessaires pour aider les supporters rouge et bleu à se déplacer en Coupe d’Europe est inadmissible. Inadmissible comme l’attitude d’une écrasant majorité de joueurs en déplacement qui estiment que les sacrifices faits par leurs supporters pour les suivre partout et toujours ne mérite pas un simple salut de leur part …

Pour toutes ces raisons les associations de supporters souhaitent que la situation se rétablisse au plus vite avec la direction du Club avant que les frustrations ne conduisent à une situation irréversible dont l’issue ne pourrait qu’être grandement défavorable au Paris Saint-Germain FC au vu de la situation actuelle. Malgré tout, pour la réception de Monaco ce soir au Parc des Princes, nous avons décidé d’encourager une nouvelle fois notre onze pour lui prouver notre attachement inconditionnel.

Lutèce Falco, Boulogne Boys, Tigris Mystic, Authentiks, Supras Auteuil
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Schindler
posté Samedi 04 Décembre 2004 À 12h23
Message #2


PWND!
Icône de groupe

Groupe : Membre VIP
Messages : 1,114
Inscrit : 05/08/2004
Membre n° 3







L’association officielle des Supras Auteuil,

qui apporte son soutien inconditionnel au Paris Saint-Germain FC depuis 1991, tient à rendre compte aux habitués du Virage Auteuil du déroulement des évènements qui ont succédés à la publication du communiqué intitulé « ASSEZ » distribué lors de PSG-Monaco.

Nous y dénoncions le manque de considération du club envers ses abonnés, la mise en place par messieurs F.Graille et JP.Larrue d’une politique de répression aveugle et bornée contre les associations de supporters, leur volonté de nuire à la réalisation des tifos qui ont pourtant fait une part de la réputation des supporters parisiens. Tout cela sur fond des mensonges du président F.Graille autour de son engagement dans les journaux à ne pas augmenter les abonnements ou bien encore de ses promesses de recrutement racoleuses pour une campagne d’abonnement menée machiavéliquement.

La première réaction des dirigeants du Paris-Saint Germain FC fut de publier un communiqué de réponse truffé d’aberrations et de contre-vérités. La direction osa même s’y justifier de son serment d’ivrogne sur les abonnements : « Oui on a augmenté, mais pas trop quand même ». Chacun appréciera.

Depuis, la situation s’est encore détériorée :

La direction du Paris Saint-Germain FC a approuvé la mise en place d’un calendrier d’accès au Parc des Princes qui restreint de manière critique la réalisation des tifos. A l’heure actuelle, il est difficilement envisageable de revoir au Parc des Princes les superbes tifos réalisés ces dernières années grâce à la dévotion des supporters rouge et bleus. Le processus de l’implantation du modèle britannique (« Vous payez et vous la fermez. ») à Paris est définitivement entériné.

Des membres de notre association et d’autres supporters sont tombés des nues lorsqu’ils ont reçu à leur domicile une résiliation arbitraire et unilatérale de leur abonnement signée par le responsable de la sécurité : monsieur JP.Larrue. Ces résiliations ont été exécutées après que ces individus ait été contrôlés par les forces de l’ordre, puis relâchés sans aucune poursuite car innocents. Ainsi, quiconque ayant eu affaire aux forces de l’ordre un soir de match au Parc des Princes pourrait se voir résilier son abonnement au bon plaisir de monsieur Larrue. Considérant cet effet comme allant à l’encontre des principes d’équité, de justice, et dénué de tout fondement légal, nous avons décidé d’entamer une procédure judiciaire.

Le Paris Saint-Germain FC a décidé de ne plus mettre à disposition des PSG clubs les quotas de places qui leur étaient auparavant réservés. C’est ainsi que le Club récompense la passion qui lui est témoignée par les milliers de kilomètres traversés par ces supporters pour soutenir leur équipe tant bien à domicile qu’à l’extérieur.

Si les « FRANCIS GRAILLE DEMISSION » ont été moins fréquents ces derniers temps, ce n’est aucunement en raison d’une très légère et irrégulière amélioration des résultats, mais dans le cadre d’un certain laps de temps laissé au Club pour qu’il se préoccupe de la nécessité d’entamer une négociation avec les associations officielles. C’est dans cette perspective qu’une réunion entre la direction du Club et l’ensemble des associations officielles a été réclamée et dont nous attendons des avancées positives au risque, pour le Paris Saint-Germain FC, de se couper irrémédiablement de ceux qu’il devrait considérer comme ses plus fidèles alliés.

Nous comptons donc sur le soutien de tous les pensionnaires du Virage Auteuil pour diffuser ce message et se sentir concernés par les décisions qui touchent associations de supporters et indépendants du Virage, mais dont les conséquences porteront atteinte à l’ensemble des supporters parisiens.
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Schindler
posté Samedi 04 Décembre 2004 À 12h26
Message #3


PWND!
Icône de groupe

Groupe : Membre VIP
Messages : 1,114
Inscrit : 05/08/2004
Membre n° 3







User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Schindler
posté Samedi 04 Décembre 2004 À 12h27
Message #4


PWND!
Icône de groupe

Groupe : Membre VIP
Messages : 1,114
Inscrit : 05/08/2004
Membre n° 3







AVANT QU'IL NE SOIT TROP TARD, MOBILISONS NOUS!

Aujourd'hui, l'heure est grave pour nous tous amoureux du Paris SG. Depuis le début de saison,la direction du club s'est résolument orientée vers une politique de répression et de mépris à l'égard des supporters.

De fait, Francis Graille a recruté un nouveau responsable de la sécurité, Jean-Pierre Larrue, ancien policier, qui n'hésite pas à employer des méthodes totalement arbitraires et illégales pour parvenir à ses fins.
Petit récapitulatif :

- le Département Supporters, créé il y a plus de 10 ans pour faciliter le dialogue entre le club et les supporters, a été placé sous l'autorité du responsable sécurité, afin de l'aider dans son travail de surveillance des supporters. Le PSG n'organise également plus de déplacements pour ses supporters.

- Tout supporter qui souhaite acheter une place pour un match à l'extérieur est tenu de fournir une photocopie de pièce d'identité, qui sert à la constitution d'un fichier illégal. Un des groupes, ayant refusé de céder à ce chantage, a été privé de déplacement à Chelsea. Doit-on donner sa carte d'identité pour aller au cinéma ou tout simplement pour s'abonner au Parc ? Non.

- Tout supporter interpellé se voit automatiquement résilier son abonnement par le club, même si aucune mesure d'interdiction de stade n'a été prise à son encontre. La présomption d'innocence est un principe de droit bafoué par le responsable sécurité.

- Les banderoles de contestation au sujet de la politique des dirigeants sont confisquées, jusque dans les locaux des groupes, lors d'interventions maquillées en perquisitions policières. La liberté d'expression ne fait pas partie du vocabulaire de Jean-Pierre Larrue.

- L'accès au stade en dehors des rencontres est de plus en plus restreint pour les associations officielles, compliquant ainsi la préparation des animations qui font la réputation du Parc.

Cela intervient dans un contexte d'augmentation des abonnements. Malgré tout ce que peut dire et inventer la communication du club, le prix des abonnements est bel et bien en hausse !

Au final, l'objectif de Francis Graille est clair : faire de notre stade la copie conforme de ce qui existe en Angleterre, un stade sans vie et sans ambiance, réservé à ceux qui peuvent mettre au minimum 30 euros dans un billet.

L'âme du Paris Saint-Germain et du Parc des Princes, c'est la passion qui nous
anime tous ! Nous exigeons un changement radical de la part de Francis Graille, pour que cesse cette politique inadmissible !

Authentiks - Boulogne Boys - Lutèce Falco - Supras Auteuil - Tigris Mystic
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Schindler
posté Dimanche 19 Décembre 2004 À 00h44
Message #5


PWND!
Icône de groupe

Groupe : Membre VIP
Messages : 1,114
Inscrit : 05/08/2004
Membre n° 3







AUTHENTIKS, BOULOGNE BOYS, GAVROCHES, INDEPENDANTS KOB, KARSUD, LUTECE FALCO, RANGERS, SUPRAS AUTEUIL, TIGRIS MYSTIC.

STOP !


Recrutement catastrophique, élimination prématurée en coupe d’Europe, résultats sportifs désastreux, équipe indigne de porter nos couleurs !!!!!
S’il n’y avait que cela…
Depuis plusieurs Mois, le PSG a entamé une campagne de propagande discriminatoire à l’encontre de ses supporters. Mr GRAILLE, relayé par son responsable sécurité Mr LARRUE, tente par tous les moyens de bâillonner ses propres supporters.

- Harcèlement à l’encontre des associations et intimidations dans le but de leurs faire cesser toutes animations lors des matchs, mais surtout toute existence associative.
- Contrôles abusifs des entrées au Parc sous le prétexte « plan Vigipirate ».
- Interdiction de toutes banderoles contestataires. Où est la liberté d’expression ?
- Obligation de présenter une pièce d’identité pour acheter une place de match extérieur, ceci dans le simple but de ficher illégalement les supporters. Vous refusez, vous restez dehors ! (Cf. Sochaux et Chelsea).
- Campagnes de presse discriminatoires à l’encontre des supporters indépendants, constamment accusés de troubles.
- Résiliation d’abonnement sans aucune explication pour tous les supporters contrôlés ! Où est la présomption d’innocence ?

Le but de ce travail de sape est d’obtenir des moutons ! Nos dirigeants veulent des supporters lisses. Pas de protestations, on paye sa place, on s’assoit pour voir le match et on rentre chez soit.
Fini l’ambiance, fini les tifos et autres fumigènes… C’est ce qu’on appelle un stade à l’Anglaise.
D’ailleurs, contrairement à leurs allégations, le prix des abonnements va dans ce sens.

Mr GRAILLE pense « rentabilité financière » pour effectuer une plus value lorsqu’il revendra ses parts. Mr LARRUE pense « bonne image de marque » pour assurer son salaire ou doit-on dire complément retraite…

Le PSG c’est nous ! Le 12° Homme c’est nous !
L’amour du maillot c’est nous qui l’avons ! Sans supporters un stade n’a pas d’âmes. Alors faisons-le comprendre ! Nous étions là avant eux et nous le serons encore après.

- Face au désastre sportif, honteux et inadmissible.
- Face à la politique du tout répressif vis-à-vis des supporters parisiens.

Les représentants d’associations officielles et de supporters indépendants ont décidé de s’unir et de démarrer une grève.
Ce soir ni banderoles ni chants de soutien. Nous protestons par une tribune morte.
Dans ce sens nous demandons à TOUS les supporters :

LE SILENCE !

Le topic pour en parler
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Schindler
posté Dimanche 16 Janvier 2005 À 15h27
Message #6


PWND!
Icône de groupe

Groupe : Membre VIP
Messages : 1,114
Inscrit : 05/08/2004
Membre n° 3







PARIS SG CLUB / SUPPORTERS

LA VÉRITÉ SUR UN CLASH ANNONCÉ !

Bernés depuis la fin de saison dernière par Francis Graille qui promettait une « grande équipe à Paris », les supporters parisiens se sont tout de même abonnés massivement. Ridiculisée en Ligue des Champions, pathétique en Ligue 1 et déjà éliminée de la Coupe de la Ligue par une équipe de Ligue 2, notre formation fait bien pâle figure. C’est pourquoi nous avons tenu à tirer la sonnette d’alarme, avant qu’il ne soit trop tard.
En outre, l’avenir du club s’inscrit en pointillés. Francis Graille doit rentrer dans le capital du club depuis un an et demi mais il ne l’a toujours pas fait. De là naissent des interrogations légitimes quant à la capacité d’investissement de Francis Graille et la volonté réelle de Canal + de céder des parts à un nouvel actionnaire.
Le projet de Francis Graille est également inquiétant. Assainir le club pour en augmenter la valeur, afin de réaliser une plus value à court-terme, voilà son ambition de fond. Faut-il rappeler que même constitué en SASP, un club de football n’est pas une entreprise comme les autres ? C’est sur son projet sportif que le club vit, pas sur un quel:censored:que programme financier. L’équipe est montée avec des moyens limités, dans le but de réussir un coup au moindre coût.

C’est dans ce contexte que les associations de supporters de Boulogne et d’Auteuil (Authentiks, Boulogne Boys, Gavroches de Paris, Lutèce Falco, Rangers Paris et Tigris Mystic), ainsi que les Indépendants, réagissent ensemble à la situation actuelle faite de tensions entre la direction du Paris Saint-Germain et ses plus fidèles supporters. Il est temps de comprendre comment nous en sommes arrivés là. Nous rappelons que nous sommes prêts à nouer un dialogue avec le club si celui-ci nous garantit sa disposition à réétudier certaines mesures qui empêchent directement les supporters de mener à bien leur rôle premier : soutenir le Paris SG.

Nous ne souhaitons pas non plus revivre ce qu’il s’est passé lors de la ren:censored:tre Paris SG - Metz. Nous avons toujours diffusé aux pensionnaires des virages des consignes recommandant l’utilisation prudente et responsable des engins pyrotechniques lors des animations. A ce jour, à notre plus grand regret, nous n’avons tout simplement plus la capacité de relayer ce message de bonne conduite à des supporters désabusés par la politique sécuritaire et réactionnaire mise en place par Francis Graille et relayée par son responsable de la sécurité : Jean-Pierre Larrue. Il faut voir dans la fronde de Paris SG - Metz l’extériorisation d’un malaise profond.

La direction poursuit en réalité une entreprise de criminalisation systématique des supporters parisiens « voyous », suivant trois axes : le mépris affiché vis-à-vis des supporters, les mesures vexatoires prises à leur encontre, et les mesures flirtant allègrement avec l’illégalité. La communication du club tend à faire passer ces agissements comme insignifiants aux yeux des médias et du grand public. Mais la cocotte minute est en train d’exploser.

Vous découvrirez dans ce dossier, les véritables rapports qui animent les relations entre le PSG et ses supporters, ainsi que les comportements auxquels nous sommes confrontés depuis le début de la saison. Vous pourrez observer que la sécurité n’a qu’un lointain rapport avec l’instauration des nouvelles mesures de sécurité.

LA VÉRITÉ SUR UN CLASH ANNONCÉ !

1. Le mépris du club vis-à-vis de ses supporters
  • 1.1. Le prix trop élevé des abonnements
  • 1.2. Histoire et légitimité des associations de supporters
  • 1.3. Francis Graille, président d’un « club voyou »
    • 1.3.1. L’arrivée de Jean-Pierre Larrue au poste responsable sécurité : une vision des supporters en rupture
    • 1.3.2. La question des fumigènes
2. Les nombreuses mesures vexatoires à l’égard des associations
  • 2.1. PSG - Saint-Etienne (29 août 2004) : Jean-Pierre Larrue plante officiellement le décor du conflit
    • 2.1.1 Un acte mesquin : le refus d’éclairer les tribunes le temps des tifos
    • 2.1.2 Jean-Pierre Larrue ruine toute chance de dialogue constructif
  • 2.2. Les restrictions de l’accès au Parc des Princes et de la circulation dans l’enceinte
    • 2.2.1 Une réglementation excessive pour l’entrée au Parc des Princes en semaine
    • 2.2.2 Les associations mises à l’écart les jours de match
  • 2.3. La mise sous tutelle des associations de supporters
    • 2.3.1. La censure des banderoles
    • 2.3.2. La confiscation des locaux

3. Des mesures injustifiées, improductives et surtout illégales
  • 3.1 L’obligation de présenter une pièce d’identité pour acheter une place à l’extérieur
    • 3.1.1 Rappel des faits
    • 3.1.2 Une mesure inique
  • 3.2 Les résiliations abusives d’abonnement
    • 3.2.1 Rappel des faits
    • 3.2.2 L’argumentaire de Jean-Pierre Larrue
Conclusion
  • Ce que nous demandons

PARIS SG, CLUB / SUPPORTERS : LA VÉRITÉ SUR UN CLASH ANNONCÉ !


1. Le mépris du club vis-à-vis de ses supporters

Le club affiche vis-à-vis de ses supporters un mépris inquiétant. Cela passe par les tarifs trop importants des abonnements et une politique supporters qui met en danger des associations à la légitimité affirmée.

1.1 Le prix trop élevé des abonnements


Les abonnements touchent l’ensemble des supporters du PSG, et plus particulièrement ceux qui ont les revenus les plus modestes. Le club a une vocation populaire et force est de constater qu’il la trahit, en excluant une partie de son public qui ne peut se permettre de s’abonner à des tarifs si élevés. Par rapport à l’année dernière, les abonnements ont augmenté de 1%. Qu’ils augmentent, ne serait-ce que d’1%, cela est choquant au regard de leur niveau absolu. Un réabonnement en virage bleu coûte 205 euros pour le seul Championnat. A Lyon, le même abonnement atteint 112 euros pour les supporters étudiants ou chômeurs. Et si l’on compare les résultats des deux clubs, il est difficile d’affirmer que Lyon a fait moins bien que le PSG ces dernières années... L’abonnement à Paris est le plus cher en France. Le football doit rester un sport populaire avec des tarifs d’abonnement décents ! Entendre le responsable de la billetterie déclarer que les supporters trouvent bien de l’argent pour s’acheter des chaussures ou des téléphones portables coûteux est proprement déplacé. Par ailleurs, toujours en ce qui concerne le service billetterie, on ne peut que déplorer son fonctionnement sur la Champion’s League et le match PSG-Chelsea. Les abonnés en formule Championnat seul n’avait pas de priorité par rapport aux membres « Esprit club », dont la carte s’obtient au guichet de la billetterie gratuitement et sans engagement... D’autant plus que les courriers avertissant de la mise en vente des places sont arrivés comme d’habitude deux jours après le match.

1.2 Histoire et légitimité des associations de supporters


Si l’histoire des supporters des supporters parisiens débute à la fin des années 70 avec l’apparition du Kop de Boulogne, les associations officielles actives dans les tribunes populaires du Parc des Princes existent depuis maintenant 20 ans. Les Boulogne Boys, nés en 1985, furent les précurseurs, suivis des Gavroches de Paris en 1986. Une deuxième vague d’associations arriva dans la première moitié des années 90 : à Auteuil, les Supras Auteuil (1991), les Lutèce Falco (1991) et les Tigris Mystic (1993), et, à Boulogne, les Rangers Paris (1992). Les deux principales tendances du supporterisme se retrouvent au Parc des Princes. Le modèle anglais, basé sur une vision spontanée du soutien à l’équipe, est installé à Boulogne qui compte une importante frange de supporters dits indépendants, avec également une influence du modèle italien (soutien organisé) incarnée en partie par les Boulogne Boys. Quant à Auteuil, c’est le style italien, sous la dénomination « Ultras » qui prédomine. Le Parc des Princes peut donc compter sur deux poumons qui créent une ambiance si particulière. A signaler que l’activité des virages a aussi débordé sur les tribunes latérales, avec notamment les Authentiks. Constitués en associations de loi
1901 et re:censored:nus officiellement, les groupes rassemblent chacun plusieurs centaines de membres et organisent la vie des tribunes. Ils suivent le PSG à tous les matchs à l’extérieur.

1.3 Francis Graille, président d’un « club voyou »


1.3.1 L’arrivée de Jean-Pierre Larrue au poste de responsable sécurité : une vision des supporters en rupture

Cette saison marque un tournant radical dans la politique supporters du PSG. Claude Deschamp le responsable sécurité dont le travail était apprécié de tous au sein du club, se voit remplacé par Jean- Pierre Larrue, ancien du GIPN. Francis Graille change de vision concernant les supporters. Ils ne sont plus vus qu’à travers le prisme de la sécurité, en termes de problèmes à résoudre. Meilleure illustration de ce changement : le Département supporters du PSG et ses trois salariés sont alors placés sous l’autorité directe du responsable sécurité. D’intermédiaire entre la direction et les supporters pour dialoguer, le Département supporters se transforme en exécuteur des nouvelles mesures décidées par Jean-Pierre Larrue.
Jean-Pierre Larrue est de fait chargé de faire « le sale boulot » (selon ses termes) qui consiste à se débarrasser des gêneurs. Il est intéressant de signaler que ces gêneurs sont par exemple les associations de supporters que Francis Graille avait tenté d’impliquer dans la préparation du CLS, lequel prévoit d’ailleurs la signature d’une charte entre le club et les supporters et la création d’un conseil représentatif des associations de supporters, amené à participer au suivi de l’application du CLS. Six mois après, il n’existe ni charte, ni conseil... Francis Graille n’a de cesse de décrédibiliser les associations de supporters. A chaque tract contestataire distribué répond un tract du club à destination des « bons supporters » des tribunes latérales, qui ont l’obligeance de ne pas :censored:tester ouvertement la politique très contestable du club. Après Paris SG - Metz, on retrouve le même discours, dans la mesure où Francis Graille cherche à monter les supporters les uns contre les autres, en tentant de faire croire que la majorité des supporters installés en latérales désapprouve la protestation des virages, réduits à être 12 000 « voyous ».

1.3.2 La question des fumigènes


Les fumigènes sont interdits depuis la loi Alliot-Marie en 1993. Pourtant, instruments colorés d’animation des tribunes par excellence, ils ont continué à être utilisés dans la plupart des stades français et, notamment au Parc des Princes. Les clubs dont les supporters allument des fumigènes sont pénalisés par la Ligue. Ainsi, la saison passée, le PSG s’est acquitté de 305 500 euros, dont la majeure partie était due aux fumigènes. Dans le même temps, le débat de la tolérance vis-à-vis des engins pyrotechniques s’est ouvert. Le ministre de l’Intérieur de l’époque, Nicolas Sarkozy, suggère, dans les colonnes du Parisien, de possibles aménagements de la loi, en échange de concessions de la part des supporters. Lors des réunions de préparation au contrat Local de Sécurité (CLS), il est demandé aux associations présentes de faire une proposition élaborée de spectacle à base de fumigènes, à charge ensuite aux différents services concernés (police, justice et sécurité civile) d’en étudier la possibilité.
De ce fait, durant la saison 2004-05 ce dialogue sur la question des fumigènes devait se poursuivre entre les supporters, les pouvoirs publics et le PSG. Au contraire, les fumigènes deviennent le mal à éradiquer pour Francis Graille, qui affirme ne plus avoir les moyens de régler les amendes énormes de la Ligue, alors que celles-ci viennent d’être divisées par deux. La question de la nécessité de ces amendes n’est jamais posée. Toute évolution vers une utilisation des fumigènes en toute sécurité (bac à sable, présence d’artificiers, etc.) est écartée, le club s’oriente vers la répression totale et la tolérance zéro. Pourquoi ce virage à 180° ?

2. Les nombreuses mesures vexatoires à l’égard des associations

Il s’agit ici de montrer que l’accumulation de mesures vexatoires instaurées par Jean-Pierre Larrue crée une situation intenable pour les associations de supporters, empêchant toute leur activité. La soi-disant sécurité remplace l’animation des tribunes avec en ligne de mire le stade amorphe dont rêve Francis Graille.

2.1 PSG - Saint-Etienne (29 août 2004) : Jean-Pierre Larrue plante officiellement le décor du conflit

2.1.1 Un acte mesquin : le refus d’éclairer les tribunes le temps des tifos

Pour la réception des Stéphanois, les tribunes d’Auteuil et de Boulogne ont sorti le grand jeu. Comme à chaque grande occasion, il est demandé au Département supporters que les lumières éclairant l’intérieur des tribunes soient activées au coup d’envoi, afin que les tifos qui ont nécessité plusieurs semaines de travail soient visibles. En effet, ce match se jouant en plein jour, les virages se trouvent à contre-jour et paraissent encore plus sombres qu’à l’accoutumée. Les lumières ne sont pas enclenchées, suite à un ordre de Jean-Pierre Larrue. Les Supras Auteuil décident d’aller directement s’expliquer avec le responsablesécurité au sujet des lumières. « On ne vous demande pas de faire tout ça, vous pouvez rester chez
vous. », ce sera la réponse dédaigneuse de Jean-Pierre Larrue.

2.1.2 Jean-Pierre Larrue ruine toute chance de dialogue constructif

A la veille de Paris SG - Saint-Etienne, les Boulogne Boys rencontrent Jean-Pierre Larrue au Parc des Princes. La volonté d’utiliser les fumigènes raisonnablement, sans pénaliser outre-mesure le club est réaffirmée. Les Boulogne Boys jouent donc franc-jeu en annonçant que pour le match du lendemain, de simples pots de fumées agrémenteront le tifo. En contrepartie, l’association fera en sorte qu’il n’y ait pas de fumigènes pour Paris SG - Chelsea. Jean-Pierre Larrue paraît ravi de voir que le dialogue est possible et nous affirme que ce genre de comportement va dans le bon sens et qu’il y adhère. Le lendemain, une énorme perquisition est organisée dans les locaux et en tribune, et les pots de fumées sont confisqués. Quand des explications lui sont réclamées, Jean Pierre Larrue répond : « C’est le jeu. Vous avez voulu jouer, vous avez perdu ! ». Face à la bonne volonté des supporters, Jean-Pierre Larrue opte directement pour le tout-répressif, condamnant par avance tout dialogue. Le responsable sécurité déclare pourtant dans le Parisien du 27 décembre, qu’il avait voulu faire des efforts au sujet des fumigènes, mais que les associations avaient été trop loin et que, désormais, il ne laisserait plus rien passer.

2.2 Les restrictions de l’accès au Parc des Princes et de la circulation dans l’enceinte

2.2.1 Une réglementation excessive pour l’entrée au Parc des Princes en semaine

Le Parc des Princes est utilisé en dehors des périodes de match par les associations pour la préparation des animations réalisées en tribune. En effet, pour peindre des voiles, coudre des drapeaux, etc., il est parfois nécessaire de regrouper plusieurs dizaines de membres pendant de longues semaines avant les matchs. Avec la réactivation du Plan Vigipirate, il était normal que l’entrée du stade soit réglementée. Depuis trois saisons, les noms des supporters présents sont notés sur un cahier à l’entrée du Parc par le service de sécurité et les pièces d’identité sont laissées à l’accueil. Toutes les associations avaient adhéré à cette procédure. Avec l’arrivée de
Jean-Pierre Larrue, l’accès au Parc des Princes est devenu particulièrement difficile et long. Les salariés du Département supporters sont tenus de relever les identités des supporters et de collecter les pièces d’identité, avant qu’un membre du service de sécurité ne réalise un fouille au détecteur à métaux. Le Plan Vigipirate a bon dos, la chasse au fumigène semble être l’objectif primordial. De plus, sans la moindre concertation, un planning des créneaux horaires durant lesquels les supporters peuvent accéder au Parc des Princes, est instauré. Les matchs pour lesquels nous sommes supposés réaliser des animations sont décidés par le responsable sécurité. La possibilité de mettre sur pieds des animations de taille est fortement compromise, étant donné les délais limités.

2.2.2 Les associations mises à l’écart les jours de match

De la même façon, toutes sortes d’acquis en place de longue date sont retirés aux supporters sous couvert de sécurité. Les jours de match au Parc des Princes, il est désormais très difficile d’accéder au stade plus de quatre heures avant l’ouverture des guichets au public, ce qui ne laisse que très peu de temps pour mettre en place une animation. Par ailleurs, chaque association disposait auparavant de deux laissez-passer permanents pour les responsables d’association et d’une accréditation pelouse pour le photographe de l’association. L’accréditation pelouse permet ainsi aux associations d’avoir des clichés des animations réalisées dans les tribunes. Ces clichés sont ensuite utilisés sur les supports de communication du groupe et vendus aux supporters pour financer les associations. Bien entendu, aucune information n’a
été communiquée :censored:cernant le retrait de ces pass.

2.3 La mise sous tutelle des associations de supporters

2.3.1 La censure des banderoles

La liberté d’expression est bafouée au Parc des Princes. Malgré le déni de Francis Graille, les banderoles de contestation sont bel et bien :censored:fisquées par Jean-Pierre Larrue, sous couvert de perquisitions de la PJ. Les portes des locaux sont forcées (Lutèce Falco, Supras Auteuil et Tigris Mystic) et des banderoles de contestation telles que « Graille démission » ou « Nous supportons nos couleurs, pas nos dirigeants », sont saisies. Il n’y a là ni diffamation, ni incitation à la violence mais les motivations du responsable sécurité semblent bien autres : annihiler toute velléité de contestation à son endroit ou à celui de Francis Graille. Si une banderole dénonçant ses méthodes ne lui convient pas, il n’hésite d’ailleurs pas à porter plainte contre une association (les Tigris Mystic) et à la menacer de dissolution au mépris de toute considération légale.

2.3.2 La confiscation des locaux

Le club prête aux associations officielles des locaux dans l’enceinte du Parc, pour qu’elles puissent y stocker leur matériel. Les associations avaient auparavant accès à ce local durent la semaine et pendant les matchs. Pourtant, toute l’organisation des groupes est remise en cause, puisque les portes des locaux, en plus de leurs serrures, sont à présent dotées de cadenas, dont seuls les membres du service de sécurité possèdent les clefs. Pratiquement, cela signifie que les supporters sont accompagnés jusqu’à leur local pendant la semaine, afin qu’on leur en ouvre et ferme la porte. Le jour du match, le cadenas est posé trois heures avant la rencontre et n’est retiré qu’à la fin de celle-ci. Les supporters sont donc considérablement gênés pour sortir et ranger leur matériel (souvent plusieurs centaines de drapeaux). Ces locaux n’ont rien de particulier, ils ne contiennent que le matériel nécessaire aux animations et sûrement pas des fumigènes. Ils sont perquisitionnés jusqu’à quatre fois pendant la semaine et avant les matchs !

3. Des mesures injustifiées, improductives et surtout illégales

Le processus de criminalisation des supporters atteint là son point culminant. Après le discrédit qui est jeté sur eux et les limites portées à leur activité, le PSG instaure des mesures d’inspiration très vagues, d’efficacité très approximative et surtout de légalité plus que douteuse.

3.1 L’obligation de présenter une pièce d’identité pour acheter une place à l’extérieur

3.1.1 Rappel des faits

Depuis le début de saison, il est obligatoire pour l’ensemble des supporters du club de présenter une pièce d’identité pour l’achat d’un billet à l’extérieur. Si cette mesure était plutôt souple au début (elle ne s’appliquait qu’aux billets achetés au Parc des Princes), elle s’est considérablement durcie par la suite, s’étendant aux guichets des parcages visiteurs. A l’occasion de Chelsea-PSG, les Tigris Mystic, dont les membres refusent de présenter leurs pièces d’identité, sont privés de places dans la tribune réservée aux supporters parisiens. En Championnat, près de 200 supporters sont bloqués sur le parking du Stade Bonal de Sochaux, puisque le PSG n’accepte pas qu’ils rentrent sans montrer leurs cartes d’identité et puisque les forces de l’ordre les empêchent de quitter le parking. Le résultat est immédiat : à Montpellier (Coupe de la Ligue) et à Guingamp (Coupe de France), les supporters parisiens se munissent de places pour des tribunes autres que le parcage parisien. A cause de la mesure instituée par le PSG, on revient dans les années 80, temps où les supporters étaient mélangés dans les tribunes... La sectorisation des stades n’a pas été instituée pour rien. Matchs normalement calmes, ces rencontres ont été le théâtre d’incidents, avec au bout du compte, le même résultat : les fans parisiens installés dans les tribunes des supporters locaux (des « fraudeurs » pour Jean-Pierre Larrue) sont renvoyés par les CRS dans le parcage visiteurs... sans montrer de pièces d’identité. La preuve par l’absurde que ce système amène tout sauf la sécurité.

3.1.2 Une mesure inique


Malgré les affirmations de Francis Graille pris, selon ses dires, « entre les marteaux que sont la justice et la Ligue, et l’enclume que représentent les supporters », cette mesure ne lui est imposée par personne. Interrogée sur les évènements de Sochaux, la Ligue confirmait par écrit que sa responsabilité n’était aucunement engagée, dans la mesure où la décision de contrôler les supporters relevait du PSG. Le CLS ne fait pas mention de la nécessité pour le PSG de mettre en place une « traçabilité » des billets. D’où vient alors cette mesure?
Pour s’abonner au Parc des Princes, il n’y a pas besoin de fournir une quelconque pièce d’identité. Pour aller au cinéma, au théâtre, ... cela n’est pas nécessaire non plus. Pourquoi assister à une rencontre de football à l’extérieur devient-il un acte particulier?
De plus, l’obligation de présenter une pièce d’identité est légalement problématique et ce à trois niveaux :
  • Comment se justifie légalement le refus de vente à une personne ne désirant pas présenter sa pièce d’identité ? Quel est le fondement de cette mesure ?
  • Les données issues des pièces d’identité sont entrées dans un fichier informatique. La loi Informatique et Libertés réglemente très strictement la constitution de fichiers informatiques, dans le but de protéger les citoyens. A qui ces données sont-elles accessibles ? Les personnes qui le souhaitent ont-elles le droit d’être radiées de ce fichier?
  • seuls les supporters de tribune visiteurs du stade sont assujettis à un tel contrôle. Cela signifie qu’il y a une discrimination entre les spectateurs qui fréquentent le même stade.
3.2 Les résiliations abusives d’abonnement

3.2.1 Rappel des faits

Jusque là, les résiliations d’abonnement concernaient les personnes frappées d’une peine d’interdiction de stade. Depuis le début de saison, à l’initiative de Jean-Pierre Larrue, elles sont devenues préventives. Après Lens - Paris SG, deux supporters sont interpellés pour introduction d’artifice. Aucune charge n’est retenue conttre eux. leurs abonnements sont tout de même suspendus. A la sortie de Paris SG - Chelsea,
un autre supporter est interpellé pour outrage à agent en dehors du Parc des Princes et est relâché après un rappel à la loi. Lui aussi voit son abonnement suspendu. Dans ces trois cas, les abonnements sont rétablis après une lettre de protestation. Jean-Pierre Larrue tâtonne mais plus pour longtemps... A l’occasion de Bordeaux - Paris SG, six supporters sont interpellés pour introduction d’artifice. Leurs procès respectifs sont prévus au mois de mai et aucune interdiction de stade n’est prononcée à leur encontre jusque là. Pourtant, ils sont prévenus par courrier que leurs abonnements leur sont retirés. Deux autres cas ont été portés à notre
connaissance depuis. Il y a donc au minimum huit personnes victimes de résiliations préventives d’abonnement.

3.2.2 L’argumentaire

Dans le courrier adressé aux personnes dont les abonnements sont résiliés (cf annexe), Jean-Pierre Larrue justifie les raisons de sa décision par la violation du règlement intérieur du Parc des Princes, auquel se trouve adjointe la loi Alliot-Marie. Toute personne ayant souscrit à un abonnement est en effet tenue au respect de ce contrat. Il prononce en conéquence une résiliation de plein droit de l’abonnement, effective quelle que soit l’issue du procès. Cela suscite bien entendu de nombreuses questions sur la légalité d’une telle mesure :
  • Tout d’abord, comment le responsable sécurité du PSG prend-il connaissance de l’identité des personnes interpellées ?
  • Quelle valeur a le règlement intérieur du Parc des Princes ? Qui est chargé de le faire respecter, surtout si il est basé sur un texte législatif ?
  • Comment le club peut-il résilier l’abonnement d’un individu en attente de son procès et donc présumé innocent, sur la base de l’infraction qu’il aurait commise ?
  • Comment le club peut-il maintenir la suspension d’abonnement d’un individu si celui est reconnu innocent et donc n’ayant pas contrevenu au règlement intérieur du Parc des Princes et à la loi Alliot-Marie ?
  • Comment le club peut-il résilier un abonnement en cours de saison sans rembourser la personne incriminée ?


Conclusion


Nous ne contestons vraiment pas par plaisir

Nous sommes capables de tant de belles choses dans un stade de football. Nous demandons simplement qu’on nous rende, non pas des privilèges, mais les moyens que nous avions à notre disposition pour animer les stades.

Quel spectateur n’est pas impressionné quand deux virages se répondent ? Quel spectateur n’apprécie pas les tifos à l’entrée des joueurs, même quand il s’agit de fumigènes ?
Nous voulons simplement supporter notre équipe, alors que la direction du PSG nous empêche de vivre notre amour pour le club.

Nous ne voulons pas le pouvoir

Nous ne revendiquons aucun pouvoir au sein du club. contrairement à ce qu’affirme Francis Graille, nous n’aspirons pas à contrôler les abonnements des tribunes populaires selon l’exemple marseillais.

L’échec Jean-Pierre Larrue

Comme tout chef d’entreprise, le président Graille doit évaluer objectivement la politique menée par Jean-Pierre Larrue en matière de sécurité. C’est un constat d’échec qui apparaît naturellement. Cette politique a dressé l’ensemble des associations de supporters contre la direction du club. Privées de moyens, les associations courent à leur fin et avec elles, l’ambiance et la vie du Parc des Princes

Les demandes de réunions refusées

Contrairement aux insinuations de la direction du PSG, nous ne sommes absolument pas opposés à une réunion qui permettrait aux associations de supporters d’exposer collectivement leurs doléances au président Graille. Une telle réunion est même demandée depuis le mois d’octobre. Francis Graille, voyant la situation se détériorer, a enfin répondu à la fin du mois de décembre. Cependant, la réunion qui nous a été proposée se résume à un entretien individuel, selon le principe du « diviser pour mieux régner ». Cela ne nous satisfait pas car les revendications que nous défendons concernent l’ensemble des associations. Par ailleurs, Francis Graille andéjà eu, à de nombreuses occasions, l’opportunité de saisir les différences et les spécificités de chaque association de supporters lors de longues rencontres avec leurs dirigeants.

Ce que nous demandons :
  • La formalisation d’une liste des acquis associatifs, afin qu’une telle situation ne puisse se reproduire et que le club et ses supporters avancent ensemble.
  • Le départ de Jean-Pierre Larrue. Le ressort est cassé. Le dialogue ne reprendra pas avec le responsable sécurité que nous ne considérons plus comme un interolocuteur.
  • Le départ de Francis Graille. Instigateur et soutien sans faille de la politique sécuritaire appliquée par Jean Pierre Larrue. Au moment même où le grand public peut se consterner sur l’absence, chez Francis Graille, d’un projet ambitieux sportivement et humainement pour le club, il réprime durement et arbitrairement les supporters.
Source : http://www.verite-supporters.net/
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
FabioKob
posté Mercredi 27 Avril 2005 À 15h31
Message #7


Think different
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 1,053
Inscrit : 04/08/2004
Membre n° 1


Drapeau







Communiqué TM93

A 4 mois de la reprise du championnat 2005/06 alors que celui-ci devrait se préparer sereinement afin d'éviter de revivre une saison qui restera a tout point de vue l'une des pires de l'histoires du club, les problèmes avec JP Larrue et le flou concernant l'avenir du club persiste !

Au niveau des relations club // supporters cette saison aura été la pire depuis l'apparition des associations officielle au parc des princes. Après des mois d'attaques infondées contre les groupes de supporters, des mesures toutes plus vexatoires et inappropriées. Nous pensions légitimement en avoir fini avec le zèle et les méthodes de Mr Larrue, mais il n'en est rien.

En effet, en fin d'année nous avions du nous résigner a entrer dans un mouvement de grève, qui aura « pourri » une bonne partie du championnat simplement pour renouer un dialogue avec le club et définir ensemble un cadre à des relations club-supporters plus cohérentes et conformes a celle qui devrait normalement nous unir.

Pour sortir de cette crise, qui a pesé sur le club, au plus vite, et afin que l'avenir puisse se préparer dans un climat apaisé nous avons été a l'initiative d'une proposition de médiation pour formaliser tout ceci.

Au cours de celle-ci nous n'avons a aucun moment fait du départ de Mr Larrue un préalable à la conclusion d'un accord entre les deux parties, étant entendu que nous ne voulions plus avoir a faire a lui. Nous pensions peut-être naïvement qu'il pourrait rester et appliquer la médiation comme son président aurait été censé lui signifier.

Deux matchs sont passés depuis la signature et nous sommes aujourd'hui certain qu'il doit partir !!! En effet non seulement JP Larrue fait de l'obstruction à l'application de la médiation mais son état d'esprit vengeur l'incite encore et toujours à jeter de l'huile sur le feu.

Dès le premier match contre Bordeaux, Mr Larrue traîne les pieds pour mettre en place la procédure d'entrée en avance comme prévu par les nouvelles mesures mise en place et Mr Graille est contraint d'arbitrer et parer au plus pressé. Lors de ce même match il nous confisque en notre absence une banderole ne tombant sous le coup d'aucune loi ni de la médiation. Une nouvelle fois Mr Graille est contraint d'arbitrer et nous la rend, mais on sent qu'au club tout le monde ne tire pas dans le même sens.

En vertu de la médiation nous étions en droit d'attendre un dialogue si un problème apparaissait en tribune ou avec une banderole. En aucun cas nous nous attendions à ce que Mr Larrue agisse d'autorité sur une banderole (supporter ) sans en référer au département supporters devenu notre seul interlocuteur.

Hier nous apprenions par voie de presse que Mr Larrue à une nouvelle fois porter plainte contre le groupe pour « propos injurieux ». Cette fois ci le département supporter nous préviendra bien dans la journée mais proclame son impuissance totale face à une telle décision.

De fait nous nous interrogeons aussi sur la capacité et la volonté de Mr graille a gérer le salarié Larrue, en effet comment interpréter que le représentant du PSG signataire de la médiation laisse un salarié porter plainte contre les associations officielles de supporters a une période ou, de l'avis de tous les observateurs, les relations avec le club tendaient à se normaliser.

Le constat est pour nous limpide Mr Larrue s'emploi a remettre en cause dès qu'il en a l'occasion cette médiation au détriment du club qu'il est censé servir.

Dés lors il est désormais devenu impossible de continuer avec lui.

C'est pourquoi nous tenons par ce communiqué à informer tous nos membres et sympathisants que si Mr Larrue est toujours en poste au Paris-Saint-Germain à la veille du déplacement à Lille nous reprendrons la grève des encouragements de façon illimitée et l'assumeront malgré les conséquences dramatiques que cela pourrait avoir pour le club !!! TROP c'est TROP !!!

Par ailleurs nous invitons l'actionnaire majoritaire CANAL + à se prononcer au plus vite sur sa stratégie pour l'avenir du club, le flou qui y règne et qui inquiète aussi bien les salariés, les joueurs dans l'effectif ou ceux qui pourraient le rejoindre, que les milliers de supporters Parisiens a travers le monde n'a que trop duré. La saison prochaine c'est maintenant qu'elle se prépare !!!

TIGRIS MYSTIC ULTRAS PARIS 1993

tm93.com


--------------------
La charte du forum PSGClan

PSGClan.info LE site alternatif fait PAR les supporters du PSG
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
FabioKob
posté Mardi 31 Mai 2005 À 09h09
Message #8


Think different
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 1,053
Inscrit : 04/08/2004
Membre n° 1


Drapeau







WWW.TM93.COM



TM93


--------------------
La charte du forum PSGClan

PSGClan.info LE site alternatif fait PAR les supporters du PSG
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
FabioKob
posté Samedi 29 Octobre 2005 À 14h55
Message #9


Think different
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 1,053
Inscrit : 04/08/2004
Membre n° 1


Drapeau







Suite aux différentes dépêches et articles de presse relatifs au conflit opposant le groupe des Tigris Mystic à celui des Boulogne Boys, nous tenons fermement à réagir quant à la façon dont ce dernier est injustement défini.

Nous souhaitons rappeler que le groupe des Boulogne Boys, uniquement présent dans l’une des parties hautes de la tribune Boulogne, est une association officielle de loi 1901, créée en 1985 et reconnue par le Paris Saint-Germain, dont le seul et unique but est d’apporter son soutien à l’équipe première du Club. L’association est à but apolitique, position régulièrement rappelée à tous ses membres. En vingt années d’existence en tribune, il n’a jamais été question pour le groupe de mettre en exergue des opinions politiques, que cela soit aux travers d’animations ou de supports de communication. Nous n’avons aucun lien avec un quelconque parti politique extrémiste et nous prévenons dorénavant toute institution, média, association ou individu…etc que toute diffamation ne restera plus sans suite.


Boulogne Boys


--------------------
La charte du forum PSGClan

PSGClan.info LE site alternatif fait PAR les supporters du PSG
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
FabioKob
posté Dimanche 15 Janvier 2006 À 00h45
Message #10


Think different
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 1,053
Inscrit : 04/08/2004
Membre n° 1


Drapeau









TM93.COM


--------------------
La charte du forum PSGClan

PSGClan.info LE site alternatif fait PAR les supporters du PSG
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
FabioKob
posté Samedi 04 Mars 2006 À 14h10
Message #11


Think different
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 1,053
Inscrit : 04/08/2004
Membre n° 1


Drapeau







« La France est blanche. »


Ce titre vous choque ? Nous aussi. Pourtant, lors du match FC Nantes/ Paris SG, c’est ce genre de slogans nauséabonds ou de cris de singes repris par des dizaines et des dizaines d’individus que des supporters parisiens ont dû essuyer.

Dans le pays fondateur des Droits de l’Homme, comment en 2006, des dérives violentes et xénophobes peuvent-elles avoir leur place autour d’un match de football ? Ce communiqué a pour objet de mettre en exergue la passivité des autorités.

A l’heure ou les hauts dignitaires étatiques défilent dans Paris pour lutter contre le racisme après le meurtre du jeune Ilan, comment une rencontre de football surmédiatisée et en proie à des actes de racisme les plus graves ne peut elle déboucher sur aucune interpellation ?!

Nous sommes consternés de l’inaction des forces de l’ordre lors des débordements de fin de match, où des individus proférant des insultes et gestes à caractère raciste et néonazis à visages découverts, et ce, au nez des forces de l’ordre. Ce laxisme flagrant et latent dure depuis trop d’années et se banalise en raison de la complaisance chronique des forces de l’ordre présentes en tribune et censées, y faire régner l’ordre public. Rappelons que tout signe ostentatoire de racisme ou propos raciste est puni par le Code pénal.

Nous condamnons l’escalade de la violence qui sévit depuis près de six mois de manière intolérable des deux cotés. Faut-il attendre un mort pour enfin réagir ? L’Etat est le garant de la sécurité et de la tranquillité publique, les pouvoirs publics doivent s’investir dans ce conflit, car ce n’est ni au club ni à ses associations de se substituer à l’Etat.

Nous sommes sceptiques quant à l’attitude de M. Sarkozy qui depuis le mois d’octobre se dit concerné par le sujet, mais qui en coulisse, n’accompagne pas ses discours d’actes fondés ou constructifs. Certaines lois existent déjà, leur application laxiste est inacceptable, dès lors, les paroles ministérielles devraient laisser place à de réelles actions.

De plus, nous condamnons la violence qui règne actuellement autour de l’entité Paris SG, nous condamnons d’autant plus les actes racistes quels qu’ils soient. Cela découle en effet plus du civisme que du « supportérisme ».

Il semble inacceptable que le club de la capitale soit ainsi « pris en otage » par une poignée d’individus qui viennent au stade animés d’un état d’esprit belliqueux et xénophobe. Ces individus ternissent l’image du club et de ses supporters qui pour la majorité d’entre eux, ne se reconnaissent pas dans ses dérives et les condamnent avec véhémence.

Nous appelons tous les supporters à rester mobilisés pour le Paris SG malgré les difficultés actuelles.

Authentiks Paris 2002, Supras Auteuil 1991.


--------------------
La charte du forum PSGClan

PSGClan.info LE site alternatif fait PAR les supporters du PSG
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
FabioKob
posté Samedi 04 Mars 2006 À 14h14
Message #12


Think different
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 1,053
Inscrit : 04/08/2004
Membre n° 1


Drapeau







Les Tigris Paris tiennent à exprimer leurs profonds regrets quant aux incidents qui se sont produits au retour de la rencontre Nantes-Paris SG. Le conflit qui oppose l'association aux Indépendants, Karsud et Boulogne Boys a pris encore une fois une grave tournure et l'escalade de la violence et du racisme ne cesse pas depuis six mois.

Il est évident que la crise ne peut plus durer ainsi. Les Tigris Paris viennent au stade pour supporter le Paris SG normalement et tranquillement. Volonté de suprématie et idéologie politique n'ont rien à faire avec l'amour du club.

Les incidents à répétition, les insultes racistes, la dégradation de l'ambiance à Auteuil et les arrivées escortées en tribune, n'amusent personne et surtout pas nous.

Nous tenons d'ailleurs à rappeler que, depuis le mois d'octobre, l'association a déposé deux plaintes pour « dégradations volontaires », suite à des dommages perpétrés sur son local, et que ses membres ont déposé, en tout, six plaintes pour « dégradations volontaires » et quinze plaintes pour « menaces de mort ».

TIGRIS MYSTIC 1993


--------------------
La charte du forum PSGClan

PSGClan.info LE site alternatif fait PAR les supporters du PSG
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
FabioKob
posté Dimanche 05 Mars 2006 À 22h11
Message #13


Think different
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 1,053
Inscrit : 04/08/2004
Membre n° 1


Drapeau







Communiqués OFFICIEL Nantes - PSG



Boulogne-boys.org


--------------------
La charte du forum PSGClan

PSGClan.info LE site alternatif fait PAR les supporters du PSG
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Eric en Kobie
posté Dimanche 19 Mars 2006 À 08h20
Message #14


Lonsdale Power
Icône de groupe

Groupe : Modérateur
Messages : 3,714
Inscrit : 23/04/2005
Lieu : Kop Of Boulogne
Membre n° 645


Drapeau









smileJap.gif

Ce message a été modifié par Eric en Kobie - Dimanche 19 Mars 2006 À 08h21.


--------------------



"Je me déclare ouvertement contre les signatures."



User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Eric en Kobie
posté Mardi 21 Mars 2006 À 12h34
Message #15


Lonsdale Power
Icône de groupe

Groupe : Modérateur
Messages : 3,714
Inscrit : 23/04/2005
Lieu : Kop Of Boulogne
Membre n° 645


Drapeau









Ce message a été modifié par Eric en Kobie - Mardi 21 Mars 2006 À 12h34.


--------------------



"Je me déclare ouvertement contre les signatures."



User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Eric en Kobie
posté Mardi 21 Mars 2006 À 12h43
Message #16


Lonsdale Power
Icône de groupe

Groupe : Modérateur
Messages : 3,714
Inscrit : 23/04/2005
Lieu : Kop Of Boulogne
Membre n° 645


Drapeau











--------------------



"Je me déclare ouvertement contre les signatures."



User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Eric en Kobie
posté Mardi 04 Avril 2006 À 22h39
Message #17


Lonsdale Power
Icône de groupe

Groupe : Modérateur
Messages : 3,714
Inscrit : 23/04/2005
Lieu : Kop Of Boulogne
Membre n° 645


Drapeau







Des lutèces...

Nous, Lutece Falco, association de supporteurs du Paris SG depuis bientôt 15 ans, occupant de la tribune Auteuil du Parc des Princes, souhaitons réagir au moment où Canal +, propriétaire du club depuis 1991 et actionnaire à 100% depuis 2005, est en train de se séparer de sa filiale sportive.

Nous souhaitons réagir au moment où les rumeurs de rachat se font de plus en plus pressantes.

Avant toute chose, nous affirmons que notre but n’est nullement de nous immiscer dans la gestion de notre club. Chacun doit tenir son rôle. Les dirigeants dirigent, les supporteurs supportent.

Nous nous adressons tout d’abord à la Banque Lazard, arrangeur de l’affaire, qui à priori, vend un club de football avec les mêmes modèles que ceux utilisés pour vendre une entreprise quelconque. La différence c’est que cette transaction touchera des milliers d’amoureux du football et du Paris SG, qui au-delà des profits et des futurs cash flow générés par l’opération jugeront cette transaction sur le terrain sportif. Nous n’avons pas la prétention de rentrer dans la négociation mais nous restons à disposition de cet établissement de renom afin de ficeler au mieux cette opération.

Nous sommes d’ailleurs étonnés, en tant que supporteurs fidèles du club, certains depuis la première heure, de ne pas avoir été consultés dès les prémices des négociations.

Ceci étant dit, nous nous engageons clairement aujourd’hui à veiller, quoiqu’il advienne à notre club, et à notre niveau, au respect de son identité, à savoir :

- un nom : Paris Saint Germain Football Club

- un stade : Parc des Princes, Paris XVIe arrondissement.

- un logo : logo dit tour Eiffel

- un maillot : Bleu Blanc Rouge Blanc Bleu

- un palmarès et une histoire depuis 1970

Nous invitons dès maintenant les repreneurs potentiels, probables, fictifs à nous rencontrer.

Enfin, durant les 15 années de présidence de Canal+, nous ne cessions de crier dans les travées du Parc des Princes et à travers l’Europe entière que « nous supporters, nous serons toujours là ». Nous étions supporteurs du Paris SG avant l’ère Canal +, nous le sommes aujourd’hui, et nous le serons bien après l’ère de la future présidence.

Lutecement.


--------------------



"Je me déclare ouvertement contre les signatures."



User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Farookh
posté Jeudi 27 Juillet 2006 À 05h52
Message #18


!doi!
Icône de groupe

Groupe : Administrateur
Messages : 11,128
Inscrit : 23/08/2004
Lieu : Paris
Membre n° 86


Drapeau







Dissolution des TM 93




--------------------


User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Eric en Kobie
posté Vendredi 24 Novembre 2006 À 17h09
Message #19


Lonsdale Power
Icône de groupe

Groupe : Modérateur
Messages : 3,714
Inscrit : 23/04/2005
Lieu : Kop Of Boulogne
Membre n° 645


Drapeau







A l'issue des incidents en marge du match PSG - Hapoël Tel-Aviv où un supporter parisien à trouvé la mort et un autre a été blessé par balle par un policier, nous invitons toute personne présente sur les lieux et témoin de la scène à venir déposer son témoignage au commissariat du 16eme arrondissement, afin d'éclaircir des faits qui ne sont pour le moment relatés dans la presse que d'un seul point de vue et que justice soit faite.

Attérés par cet évènement, et tout en appelant au calme, nous adressons bien évidemment tout notre soutien aux proches de la victime, et particulièrement à ses parents, et souhaitons un prompt rétablissement au blessé; les invitant à nous contacter si nécessaire.


RENDEZ VOUS CE JOUR A 18 H DEVANT LE SIEGE DU CLUB : MANIFESTATION PACIFIQUE POUR QUE JUSTICE SOIT FAITE

Julien, Repose en paix !

Boulogne Boys 1985


--------------------



"Je me déclare ouvertement contre les signatures."



User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Eric en Kobie
posté Mercredi 29 Novembre 2006 À 15h34
Message #20


Lonsdale Power
Icône de groupe

Groupe : Modérateur
Messages : 3,714
Inscrit : 23/04/2005
Lieu : Kop Of Boulogne
Membre n° 645


Drapeau







COMMUNIQUE DES BOULOGNE BOYS 1985

Suite au tragique événement de la semaine dernière aux alentours du Parc des Princes, les Boulogne Boys 1985 souhaitent vivement réagir suite aux propos injurieux exprimés à leur encontre dans la plupart des médias. Au même titre que le Paris Saint-Germain est aujourd'hui injustement accusé de tous les torts et montré du doigt comme le premier responsable, les Boulogne Boys 1985 subissent également un matraquage médiatique faisant passer le groupe pour tout ce qu'il n'est pas. Le manque de discernement de la part de tous ses détracteurs (politiques et journalistes) risquent en effet de conduire ce dernier a de graves sanctions pour un nom qui prête simplement à confusion et une réputation qui lui est injustement attribuée. Nous vous prions donc de bien vouloir prendre note des quelques lignes suivantes qui, nous l'espérons, vous conduiront à mieux cerner les Boulogne Boys et à être désormais plus précautionneux dans vos prochaines interventions et déclarations.

UNE ASSOCIATION LOI 1901 DE 700 MEMBRES
Les Boulogne Boys 1985 ne sont pas la tribune Boulogne ou le Kop de Boulogne ! Par confusion ou négligence, il est trop souvent prononcé " Boulogne Boys " en lieu et place de " Kop de Boulogne ". Nous ne sommes qu'une association de 700 membres prenant place dans un secteur de la partie haute de la tribune Boulogne (un tiers), tribune comportant elle-même 6000 places. Etant la seule association importante de la tribune, seule notre bâche est visible. Il est donc inacceptable d'imputer aux Boulogne Boys la responsabilité des faits et gestes de toute une tribune, voire des comportements perpétrés hors du stade. Tout le monde sait d'ailleurs que les fauteurs de trouble ne se revendiquent d'aucune association.

UNE ASSOCIATION LOI 1901 SUPPORTER DU PARIS SAINT-GERMAIN
L'association des Boulogne Boys 1985 est une association dont le but est de soutenir pacifiquement l'équipe du Paris Saint-Germain par le biais de chants, d'encouragements (à domicile comme à l'extérieur) et d'animations en tribune. Les membres du groupe occupent l'intégralité de leur temps associatif à la confection de matériel utilisé pour la mise en place d'animations en tribune (drapeaux, tifos, étendards…). Le groupe est présent dans tous les stades français et européens lors des déplacements du Club, uniquement pour soutenir ce dernier. Croyez-vous qu'il soit envisageable d'effectuer 4000 kilomètres en voiture, comme ce jeudi par exemple, pour aller faire autre chose que de supporter ? Il serait néanmoins hypocrite de notre part d'ignorer quelques faits ponctuels de la part de certains membres officiels. Les risques de dérapages existent malheureusement dans un groupe de supporters actif et composé de nombreux membres, mais encore une fois, ce n'est en aucun cas ligne directrice du groupe. Ils sont d'ailleurs très souvent condamnés. Il est également vrai que certains membres du groupe subissent une interdiction de stade. Nous souhaitons simplement préciser que dans la majorité des cas, l'interdiction ne résulte pas d'un fait de violence, mais d'utilisation festive de fumigènes dans le simple but d'animer la tribune, comme c'est le cas dans toutes les Kops français.

UNE ASSOCIATION LOI 1901 APOLITIQUE
Depuis leur création en 1985 dans l'unique but d'animer une tribune, les Boulogne Boys n'ont jamais eu aucun engagement politique, de quelque bord que ce soit et s'efforcent constamment de le rappeler à tous ses membres et aux abonnés qui peuvent se trouver à proximité de leur partie de tribune. Nous insistons sur le fait que chaque membre adhérant à l'association s'engage à respecter une charte dans laquelle il est notamment rappelé le caractère apolitique de l'association. Des sanctions sont prévues en cas de non-respect des règles dictées par l'association, pouvant aller jusqu'à l'exclusion du groupe. L'association ne peut donc être tenue responsable des comportements de ceux n'adhérant pas au groupe. Néanmoins, si un de ses membres agit négativement dans ou en dehors du stade, l'association n'a aucun pouvoir légal et réel. Elle peut simplement le sanctionner et lui retirer sa carte de membre et non d'abonné.

UNE ASSOCIATION LOI 1901 RECONNU OFFICIELLEMENT PAR LE PARIS SAINT-GERMAIN.
L'association des Boulogne Boys est un groupe de supporters officiel du Paris Saint-Germain et signataire de la médiation avec le Club et dont les dirigeants sont reconnus comme des interlocuteurs fiables. Nous sommes certains que ces propos peuvent être confirmés par la Direction du club.

Nous demandons donc à l'ensemble de la presse et des autorités davantage de discernement et de plus mettre à l'actif des Boulogne Boys 1985 les faits et gestes certes très regrettables de certains. Il conviendrait tout simplement d'évoquer le comportement de certains occupant de la tribune Boulogne et cesser de qualifier tous les fauteurs de trouble de Boulogne Boys!

Nous demandons également à l'ensemble des Boulogne Boys et à tous les occupants du Kop de Boulogne de ne pas tomber dans l'escalade de la violence et de faire passer ce message à tous les supporters mal intentionnés afin de ne plus jamais voir un supporter tué autour d'un stade.

Le bureau des Boulogne Boys 1985.


--------------------



"Je me déclare ouvertement contre les signatures."



User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post

3 Pages V   1 2 3 >
Closed TopicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



Version bas débit Nous sommes le : Dimanche 22 Octobre 2017 À 08h57


Bridged By IpbWiki: Integration Of Invision Power Board and MediaWiki © GlobalSoft