IPB

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )


3 Pages V  < 1 2 3 >  
Reply to this topicStart new topic
> Le poids des ultra et leurs rôles, Pour arretez de tout mélanger ailleurs
WinnieThePooh
posté Mardi 07 Décembre 2004 À 09h22
Message #21


Bois une bière
Icône de groupe

Groupe : Membre
Messages : 137
Inscrit : 11/08/2004
Membre n° 43







bah regardez l'equipe aujourd'hui, c'est officiel comme ca.
Puisque tout le monde voulait savoir ce qui se passe...
Je cite texto : "hier le PSG a porté plainte pour diffamation contre les Tigris Mystic, un groupe du virage Auteuil, qui avait déployé samedi une banderole "LARRUE, LE BARBOUZE DU PSG", visant Jean Pierre Larrue, le directeur de la sécurité du club parisien. Le club aurait menacé les Tigris de demander la dissolution de leur association, forte de cinq cent membres"

SANS COMMENTAIRES... censored.gif
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Scene
posté Mardi 07 Décembre 2004 À 09h45
Message #22


Manipulé
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 617
Inscrit : 07/08/2004
Lieu : Lucotica
Membre n° 24







500?
Sinon en cas de dissolution moyen ou pas de la faire comme les boys ya quelques années, c'est a dire recreer genre sous le nom "tigris mystic 1993 nouveau"?
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
WinnieThePooh
posté Mardi 07 Décembre 2004 À 09h55
Message #23


Bois une bière
Icône de groupe

Groupe : Membre
Messages : 137
Inscrit : 11/08/2004
Membre n° 43







bah on en est pas encore la mais bon... je pense que le conflit vient de passer une etape supérieure
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
pécù
posté Mardi 07 Décembre 2004 À 10h36
Message #24


Touriste
Icône de groupe

Groupe : Membre
Messages : 8
Inscrit : 07/08/2004
Membre n° 22







la dispartition des Tigris demain c'est le mouvement parisien qui disparait apres demain.
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Neophyte Trajan
posté Mardi 07 Décembre 2004 À 16h08
Message #25


Touriste
Icône de groupe

Groupe : Membre
Messages : 15
Inscrit : 24/08/2004
Membre n° 88







Moi qui ne suis qu'un simple spectateur anonyme au parc, je trouve la présence des groupes de supp indispensable dans le stade et les déplacements, sinon il n'y aurai pas d'animations et le stade serai presque mort aussi je ne fais pas de déplacements et je suis fier de ceux qui dépense de l’argent pour ça et qui représente les couleurs du club par le biais des associations, maintenant si abus il y a de la part de certains la répression a tout craint n’est pas la solution, interdire les Tigris, ou tout autres groupes serai une connerie, et un coup porter contre l’ensemble des supporters


--------------------
"Je ne bois jamais d’alcool, seulement en petite quantité et à l’insu de mon plein gré."
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Sniper
posté Mardi 07 Décembre 2004 À 16h11
Message #26


Squatteur forcené
Icône de groupe

Groupe : Footix
Messages : 1,992
Inscrit : 07/08/2004
Lieu : G21
Membre n° 21


Drapeau







On pourrait faire la même chose qu'à Marseille, les supporters rentrent qu'après 10 minutes de jeu (Auteuil + Boulogne) comme signe de protestation. Ils verront ce qu'est le Parc des Princes sans "vrais supporters" car pour moi les supporters de la Tribune Paris (sauf les Authentiks) et de la Thomson sont pas des "supporters" dans le sens qu'ils encouragent pas leur équipe ce sont des "supporters fictifs" (je pense que vous m'avez conpris).


--------------------
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Neophyte Trajan
posté Mardi 07 Décembre 2004 À 16h23
Message #27


Touriste
Icône de groupe

Groupe : Membre
Messages : 15
Inscrit : 24/08/2004
Membre n° 88







CITATION(Sniper @ 7/12/2004, 22:0 PM)
On pourrait faire la même chose qu'à Marseille, les supporters rentrent qu'après 10 minutes de jeu (Auteuil + Boulogne) comme signe de protestation. Ils verront ce qu'est le Parc des Princes sans "vrais supporters" car pour moi les supporters de la Tribune Paris (sauf les Authentiks) et de la Thomson sont pas des "supporters" dans le sens qu'ils encouragent pas leur équipe ce sont des "supporters fictifs" (je pense que vous m'avez conpris).
*

Chacun supporte le club comme il veut ou comme il peut, en fonction de ses moyens, de son temps, de sa mentalité ou de son caractère Donner des leçons de « supportérisme » aux autres ne sers à rien.

Ce message a été modifié par Neophyte Trajan - Mardi 07 Décembre 2004 À 16h25.


--------------------
"Je ne bois jamais d’alcool, seulement en petite quantité et à l’insu de mon plein gré."
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Farookh
posté Mardi 07 Décembre 2004 À 17h11
Message #28


!doi!
Icône de groupe

Groupe : Administrateur
Messages : 11,128
Inscrit : 23/08/2004
Lieu : Paris
Membre n° 86


Drapeau







je crois que Sniper s'est mal exprimé, il dit "supporters" alors qu'il doit penser "ultras".
Les virages , comme dans tout stade, sont là pour mettre l'ambiance, ils l'ont toujours été ainsi. Les autres tribunes ne sont pas ultras (absence de chants,tifos, gestuelles) mais peuvent participer quand même (cf la G/H suivant les Atks). Ca doit etre pour cela que Sniper les appels "fictifs". Je pense pas qu'il disait ca péjorativement smile.gif


--------------------


User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
flo41
posté Dimanche 02 Janvier 2005 À 16h19
Message #29


A pris ses habitudes
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 461
Inscrit : 27/10/2004
Lieu : Vendome 41
Membre n° 422







Depuis un bon bout de temps j'entends dire que les assos ont pris un avocat et qu'il vont mener une action contre le psg, qu'en est t'il vraiment?
Les groupes ont aussi dit qu'il lacherait aux médias un dossier de presse pour expliquer nos actions ou en sommes nous?
C'est la qu'on verra le poids des ultras rouge et bleu


--------------------
Allez Paris SG
Gloire au Boulogne
Le Parc est à nous LARRUE on s'en fout

"La survie se passe au quotidien et demain c'est aujourd'hui
Et chaque minute que je vis est une minute que j'apprécie" Assassin-Serieux dans nos affaires
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Scene
posté Dimanche 02 Janvier 2005 À 18h19
Message #30


Manipulé
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 617
Inscrit : 07/08/2004
Lieu : Lucotica
Membre n° 24







Au point où on en est il y a à priori plusieurs avocats même smile.gif
Et normalement des huissiers si on veut smile.gif
Pour le communiqué de presse, yen aura bien un puique sa rédaction est commencé depuis un certain temps
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
flo41
posté Dimanche 02 Janvier 2005 À 21h38
Message #31


A pris ses habitudes
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 461
Inscrit : 27/10/2004
Lieu : Vendome 41
Membre n° 422







Merci du renseignement car le véritable combat on ne peut le gagner que devant les instances et les tribunaux.


--------------------
Allez Paris SG
Gloire au Boulogne
Le Parc est à nous LARRUE on s'en fout

"La survie se passe au quotidien et demain c'est aujourd'hui
Et chaque minute que je vis est une minute que j'apprécie" Assassin-Serieux dans nos affaires
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
flo41
posté Mardi 11 Janvier 2005 À 13h40
Message #32


A pris ses habitudes
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 461
Inscrit : 27/10/2004
Lieu : Vendome 41
Membre n° 422







>> Faut-il brûler les supporters ?
La question se pose à la suite de la vaste campagne menée conjointement par les clubs, la Ligue et le gouvernement, après les incidents constatés en fin d'année. Ou plutôt, celle-ci: "Peut-on aborder la question sans sombrer dans le manichéisme consistant à prendre les Ultras soit pour des délinquants, soit pour les purs défenseurs de l'identité du football?"
Toujours est-il que le règlement de la Ligue prive les Ultras de certains droits élémentaires, comme celui de la liberté d'expression, et fait des stades une zone d'exception où ne s'applique plus la loi commune... Selon la juriste que nous avons consultée, les associations pourraient même attaquer la LFP en justice, avec de bonnes chances de réussite.
Enfin, la "criminalisation du supporter" à laquelle nous assistons sur fond de discours alarmiste n'a-t-elle pas pour but de précipiter l'avènement d'un football débarrassé de ses agités, au profit d'un public plus sage et plus rentable? Une évolution à laquelle les Ultras auront contribué en se montrant incapables défendre leurs propres intérêts...



Cet article vient des cahiers du football, alors même si ils sont vaches avec le PSG ils comprennent les problèmes mais la dernière phrase m'inquiète.


--------------------
Allez Paris SG
Gloire au Boulogne
Le Parc est à nous LARRUE on s'en fout

"La survie se passe au quotidien et demain c'est aujourd'hui
Et chaque minute que je vis est une minute que j'apprécie" Assassin-Serieux dans nos affaires
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Schindler
posté Mardi 11 Janvier 2005 À 15h41
Message #33


PWND!
Icône de groupe

Groupe : Membre VIP
Messages : 1,114
Inscrit : 05/08/2004
Membre n° 3







CITATION
Une évolution à laquelle les Ultras auront contribué en se montrant incapables défendre leurs propres intérêts...


Manque d'unité entre les groupes ultra français pour mener la lutte d'un seul et même front...

Dommage rolleyes.gif
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
flo41
posté Mardi 11 Janvier 2005 À 16h48
Message #34


A pris ses habitudes
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 461
Inscrit : 27/10/2004
Lieu : Vendome 41
Membre n° 422







Je viens d'acheter le magazine mais vu que j'ai pas trop le temps je le résumerais ce week end mais il y a un article d'une avocate qui légitime notre combat


--------------------
Allez Paris SG
Gloire au Boulogne
Le Parc est à nous LARRUE on s'en fout

"La survie se passe au quotidien et demain c'est aujourd'hui
Et chaque minute que je vis est une minute que j'apprécie" Assassin-Serieux dans nos affaires
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
magik_PSG
posté Mardi 11 Janvier 2005 À 17h09
Message #35


Pilier du Clan
Icône de groupe

Groupe : Webmaster
Messages : 6,615
Inscrit : 20/08/2004
Membre n° 76


Drapeau







celui la :

CITATION(source : forum lutece)
Amélie Lièvre est avocate spécialisée en droit public. Elle s'intérroge sur la légalité d'une partie des mesures de sécurité édictées par la LFP :

La ligue interdit d'introduire dans les stades des "banderoles, insignes, badges, tracts dont l'objet est d'être vus par des tiers à des fins politique, idéologique, philosophique". N'est-ce pas contraire aux libertés publiques ?
Effectivement, on peut considéter qu'il s'agit là d'une remise en cause de la liberté d'expression des supporters, à partir du moment où ces différents supports ne sont pas à caractère raciste ou xénophobe : seule l'exhibition de banderoles de ce type est sanctionnée par la loi.

Ces interdictions seraient donc illégales ?

En tt cas, ce n'est pas parce qu'elles résultent du règlement intérieur d'une institution comme la Ligue qu'elles sont légales. En effet, un règlement intérieur ne peut pas être contraire ç un texte supérieur qu'il s'agisse d'une loi ou d'un principe constitutionnel. Or, les libertés publiques font justement partie de ces principes qui ne peuvent être remis en cause par un simple règlement intérieur.

La Ligue outrepasse-t-elle ses compétences ?
Oui. Et même doublement, car la liste des objets interdits dans les stades aété établie par une commission de la Ligue, alors que légalement, seule la Fédération est compétente pour définir et fixer les règles de sécurité...

Alors, qui faudrait-il attaquer devant les tribunaux : la ligue ou la FFF ?
C'est une question relativement complexe. Etant donné que la fédération est compétente pour se prononcer sur ces mesures, c'est contre elle qu'il faudrait théoriquement agir. Cependant, dans les faits, le règlement a été édicté par la ligue. La situation est donc assez étrange et en pratique, seule cette dernière pourrait faire l'objet d'un recours.

Qui pourrait agir en justice pour contester de telles mesures ?
Toutes les personnes ayant un intérêt à agir. On peut notamment penser aux individus interdits de stade pour y avoir apporté ces objets interdits, ou que l'on aurait empêchés de rentrer dans une enceinte sous prétexte qu'ils voulaient y faire pénétrer l'un de ceux-ci... On peut aussi imaginer une personne mandatée pour agir au nom d'un groupement de supporters (le président d'une association d'Ultras par exemple) ait un intérêt à agir.

Devant quel tribunal ?
Il faudrait en premier lieu saisir la Commission juridique de la ligue avant de faire un recours devant un tribunal. En cas d'échec, ce sont les juridictions judiciaires qui pourraient statuer sur l'incompétence de la ligue à édicter de telles mesures. Puis les tribunaux administratifs prendraient le relais pour juger de la légalité de ces dispositions, qui auraient dû être prises par la FFF. Reste à savoir si cette dernière les aurait prises....


--------------------


Et on supporte Paris, Seulement PARIS SG. Dans le malheur ou la gloire, Fidèles à nos Couleurs.
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Leonardo
posté Dimanche 01 Septembre 2013 À 06h14
Message #36


Pilier du Clan
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 8,034
Inscrit : 05/02/2008
Lieu : Guadeloupe
Membre n° 3,947


Drapeau








Ultras du PSG, les oubliés du Parc

Alors que le Paris SG dispute ce samedi à 17h, contre Guingamp, son deuxième match à domicile de la saison, les tribunes du Parc des Princes comptent plus que jamais leurs abonnés absents: les ultras. Enquête.

Le Parc des Princes sort peu à peu de son silence estival. Pour la deuxième fois de la saison, le PSG joue à domicile: après Ajaccio, c'est au tour de Guingamp de venir défier le club de la capitale, samedi après-midi (17h). A l'heure de la "rentrée", l'émotion bat son plein chez tous les supporters. Enfin, presque tous...
Il y a quelques années encore, du temps où il était abonné au Parc, Ralf aurait bouillonné d'impatience, lui aussi. Il aurait retrouvé ses amis dans une brasserie proche du stade, pour débriefer toute la nuit le mercato, évoquer les nouveaux joueurs, débattre des animations, des déplacements, des relations avec la direction du club... Car Ralf est un "ultra". Un adorateur du PSG, de son stade et de ses fameux virages de 6000 places chacun, Auteuil et Boulogne. Un supporter historique comme il y en a de moins en moins.
"Ce stade n'a plus d'âme"
Mais Ralf ne sera pas de la fête. Depuis que le PSG s'est éloigné d'une partie de ses supporters, ce rugbyman père de famille affirme ne plus ne trouver ses marques au Parc. Pourtant il en a vu défiler, des joueurs, des entraîneurs, des dirigeants, en vingt ans de fidélité, dont cinq comme adhérent du groupe des "Authentiks" (tribune G, côté Auteuil), dissout en 2010. "Finalement, il n'y avait que nous qui restions à travers le temps", se souvient-il. Mais un lien s'est brisé entre le PSG et ces supporters-là. Les mesures prises sous la présidence de Robin Leproux après la mort de Yann Lorence, un habitué de Boulogne décédé en 2010 à la suite d'affrontements avec ceux d'Auteuil, ont frappé fort en sanctionnant 13 000 personnes, en l'occurrence les abonnés des virages et quarts de virage. Dissolution des associations, rupture du dialogue avec leurs membres, placement aléatoire (sans place fixe attribuée à l'année)... Ces mesures, prises pour mettre un terme aux violences fratricides entre Parisiens, devaient être exceptionnelles et temporaires. "On nous avait dit qu'on viendrait nous rechercher, que le PSG ne pouvait pas se passer de ses associations de supporters", poursuit Ralf. Trois ans ont passé. Le retour des groupes n'a jamais été aussi peu désiré.
Si l'histoire du club reste intrinsèquement liée (pour le meilleur et parfois le pire) à ces passionnés, le volet qatari s'écrit à l'évidence sans eux. Un public en partie nouveau a pris place dans les gradins, des spectateurs "clients" dont les sondages étudient les habitudes de consommation. "Pourquoi vouloir le retour des associations, après tout ? Le stade est plein", souligne-t-on à la direction du club. De fait, le Parc est complet à chaque match - environ 44 000 personnes. "Le PSG nous a remplacés; comme une femme qui se détourne de son premier amour", résume Mohamed, un ancien d'Auteuil, aujourd'hui membre du Combat Continu, un groupe contestataire. Alors, pour Ralf et pour beaucoup d'autres, le Parc, c'est terminé. "Ce stade n'a plus d'âme", estime-t-il.
"Un micro-combat"
Il a fallu faire preuve de conviction, mais ils ont fini par accepter l'invitation de L'Express. Dans cette brasserie de quartier du nord de Paris, Kevin, 24 ans, et David, 34 ans, ont l'air un peu méfiant. "Les médias nous ont fait trop de mal", lâchent-ils. Le premier travaille dans le tourisme ; le second, dans la communication, et porte un t-shirt noir frappé du slogan "Liberté pour les Ultras". Attablés face à un croque-madame, ils baissent la garde, et racontent leur combat. Depuis trois ans, les ultras parisiens sont en résistance, rejoints par d'autres abonnés, victimes collatérales, comme eux, du "plan Leproux". Pour se faire remarquer, et éviter de sombrer dans l'oubli, ils mettent au point diverses stratégies: boycott du Parc et des produits dérivés du PSG, manifestations, et surtout, déplacements pour assister aux matchs de l'équipe parisienne à l'extérieur. Ils pratiquent alors ce qu'il est convenu d'appeler dans leur jargon le "contre-parcage", c'est-à-dire le fait de voyager sans passer par le biais du club et de son déplacement officiel. S'ils parviennent à pénétrer dans le stade, ils peuvent chanter, déployer des banderoles de protestation, voire "craquer" quelques fumigènes.
Les Ultras - origine et histoire
Le phénomène ultra a vu le jour en Italie à la fin des années 1960 avant de gagner d'autre pays (France, Espagne, Grèce, plus récemment l'Allemagne). Le terme désigne un type spécifique de supporters: les plus fervents, spécialistes de l'animation en tribunes (drapeaux, fumigènes, chorégraphies...), à domicile comme à l'extérieur. Ces fans, regroupés en associations dont les effectifs varient de quelques dizaines de membres à plusieurs milliers, se décrivent comme une " famille ". Leur crédo: supporter à tout prix, même quand leur équipe est à la traîne du classement. Tout en rejetant avec force l'amalgame fait avec les hooligans, certains d'entre eux peuvent parfois entretenir un rapport ambigu avec la violence. Cet aspect a souvent occulté l'engagement de certains groupes de supporters dans la vie sociale (oeuvres caritatives, bénévolat, projets communautaires ...). Aujourd'hui, de nombreuses associations d'ultras peinent à trouver leur place face au foot-business, et à la répression dont ils se disent victimes.
Le procédé exaspère les autorités et le PSG, qui s'emploient à barrer la route aux groupes militants, au mépris, selon ces derniers, des libertés publiques. "Arrêtés préfectoraux liberticides; ruptures abusives d'abonnement et de vente de billets; pluie d'interdictions de stade, aux fondements très discutables; entraves à la liberté de déplacement, d'association, d'expression, énumère David. Mais c'est un micro-combat qui n'intéresse personne... La société voit dans ces supporters, au mieux des beaufs, au pire des brutes". Avec le changement de gouvernement, en 2012, certains espéraient un assouplissement de la politique menée par le Ministère de l'Intérieur. Il n'en fut rien. Idem du côté du club. "Le PSG doit rouvrir les négociations pour que nous trouvions ensemble les modèles qui fonctionnent", suggère David, qui, malgré des signes de lassitude, entend continuer la lutte.
Bataille judiciaire
Sur le plan judiciaire, le mouvement parisien aiguise ses armes, par le biais notamment de l'un des groupes en pointe dans la protestation: Liberté pour les Abonnés (LPA). Officiellement dissout pour cause de "pressions et menaces sur ses membres et leurs familles", selon l'un de ses porte-parole, James, l'ex-LPA rassemble de manière informelle plusieurs centaines de supporters, "au-delà des anciennes rivalités". Le collectif conteste devant les tribunaux les interdictions administratives de stades (IAS), "élément essentiel de la répression" selon James. "Elles peuvent être délivrées sans apport de preuves, et les recours, très longs, ne sont pas suspensifs, poursuit-il. Aujourd'hui, elles sont même utilisées en dehors du cadre sportif". Ainsi, plusieurs supporters auraient reçu des IAS après les événements du Trocadéro, en mai dernier, alors qu'ils ne se trouvaient vraisemblablement pas sur les lieux de la "fête gâchée" du champion de France.
De son côté, un avocat parisien, Me Cyril Dubois, a assigné le PSG en justice concernant des clauses d'abonnement au Parc jugées abusives. L'une de ses clientes a vu son abonnement résilié après avoir pris part, l'an dernier, à une action de protestation non-violente. "Si nous gagnons, les clauses en question pourraient être déclarées nulles et non écrites pour tous les abonnés du PSG", assure l'avocat. L'audience aura lieu en janvier 2014. Enfin, la Commission nationale de l'Informatique et des Libertés (Cnil) a été saisie de plusieurs plaintes. Elle enquête sur une éventuelle liste noire de supporters jugés indésirables, établie par le PSG en dehors de tout cadre légal, et dont le club réfute l'existence. Les résultats sont attendus prochainement. "Malgré tout, les recours restent occasionnels, insiste James. Nous ne pouvons pas tous nous payer les services d'un avocat et une procédure judiciaire".
Des revendications très variées
L'esprit de contestation est inscrit dans l'ADN des ultras, qui se comparent volontiers à des militants syndicalistes opposés au foot-business. Mais depuis trois ans, et face au refus du club d'identifier des interlocuteurs crédibles, le "front" protestataire s'est éclaté et peine à mutualiser ses actions. "LPA n'a pas plus de légitimité officielle que les autres groupes", estime-t-on à la direction du PSG. Et si la plupart des contestataires ont pour revendication un sport populaire, des tarifs d'abonnement abordables, et la fin du placement aléatoire dans certaines tribunes du Parc (virages et quarts de virage), les associations - ou ce qu'il en reste - n'ont pas de vision claire de leur avenir. "Nous cherchons d'abord à récupérer nos droits civiques et la liberté de supporter notre club, affirme James. Nous élaborons un plan d'évolution des mesures Leproux, et sommes prêts à poursuivre le travail engagé".
Mais la bataille des trois dernières années a laissé des traces, comme l'explique à L'Express un fan désireux de garder l'anonymat : "Aujourd'hui, certains supporters haïssent le PSG, autant qu'ils l'ont aimé. Leur combat s'est radicalisé, face au silence et au mépris du club. Ils veulent se faire entendre depuis la rue...". Un phénomène que confirme Mohamed, 28 ans, du Combat Continu : "La plupart sont des jeunes d'une vingtaine d'années, qui n'ont pas forcément reçu l'enseignement des valeurs et de la culture ultras". Alors, en attendant un signe d'ouverture de la part du PSG, les groupes s'accrochent aux bruits de couloir. Nasser Al-Khelaïfi, le président du club, aurait déploré un manque d'ambiance au Parc, ainsi que les sifflets et insultes émanant du "nouveau" public, plus exigeant et versatile que le précédent. Il souhaiterait un retour des "historiques". Vrai ou faux ? Une certitude: le ballon est dans le camp du PSG.

EXPRESS



--------------------
"Mais ce qui m'énerve, c'est de prendre Ancelotti à pleine bouche, dire que c'est le meilleur coach de l'histoire du PSG, tout lui pardonner et ne rien passer à L. Blanc et le considérer comme la pire des ." Flamengo

User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Leonardo
posté Samedi 01 Octobre 2016 À 18h24
Message #37


Pilier du Clan
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 8,034
Inscrit : 05/02/2008
Lieu : Guadeloupe
Membre n° 3,947


Drapeau







Le retour des ultras au Parc ça fait du bien!!!!

Franchement, on aura des ambiances dignes d'un stade de football bigrin.gif


--------------------
"Mais ce qui m'énerve, c'est de prendre Ancelotti à pleine bouche, dire que c'est le meilleur coach de l'histoire du PSG, tout lui pardonner et ne rien passer à L. Blanc et le considérer comme la pire des ." Flamengo

User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Superonie
posté Mercredi 12 Octobre 2016 À 18h00
Message #38


Cerbère du Clan
Icône de groupe

Groupe : Administrateur
Messages : 24,897
Inscrit : 02/09/2004
Lieu : Toucourt
Membre n° 121


Drapeau








Le Collectif Ultras Paris décide de « cesser ses activités en tribune » pour l’instant

Entre le Collectif Ultras Paris, le PSG et les autorités, ça coince… La raison du mécontentement du CUP, des « mises à l’écart arbitraires et infondées » qui pourraient se reproduire. Le Collectif pointe du doigt dans un communiqué la préfecture de police et le directeur de la sécurité du club. En conséquence, les CUP décide de « cesser ses activités en tribune » pour l’instant.

CS



Un match, c'était déjà bien bigrin.gif


--------------------
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Robin92
posté Jeudi 13 Octobre 2016 À 20h43
Message #39


Le Clan est sa famille
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 3,206
Inscrit : 10/03/2010
Lieu : Montrouge (92)
Membre n° 18,369


Drapeau







CITATION(Superonie @ Mercredi 12 Octobre 2016 À 19h00) *


Le Collectif Ultras Paris décide de « cesser ses activités en tribune » pour l'instant

Entre le Collectif Ultras Paris, le PSG et les autorités, ça coince… La raison du mécontentement du CUP, des « mises à l'écart arbitraires et infondées » qui pourraient se reproduire. Le Collectif pointe du doigt dans un communiqué la préfecture de police et le directeur de la sécurité du club. En conséquence, les CUP décide de « cesser ses activités en tribune » pour l'instant.

CS



Un match, c'était déjà bien bigrin.gif


J'étais super étonné qu'un retour fut possible pour un match déjà. Mais bon le PSG il y a le discours officiel ou on demande le retour des ultras et derrière on empêche au dernier moment plusieurs membres du CUP de rentrer dont son président laugh.gif Mais à coté de ça on laisse rentrer un ancien Karsud (avec une belle réputation) faire le capo.

Pourquoi le PSG voudrait tout casser, le stade est plein à tout les matchs. Le peu de place libre ce sont des abonnés qui ne viennent pas.


--------------------
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
SamSonic
posté Vendredi 14 Octobre 2016 À 12h40
Message #40


Squatteur forcené
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 1,535
Inscrit : 24/11/2011
Lieu : Zwischen Freiburg und Basel
Membre n° 67,967


Drapeau







CITATION(Robin92 @ Jeudi 13 Octobre 2016 À 21h43) *
J'étais super étonné qu'un retour fut possible pour un match déjà. Mais bon le PSG il y a le discours officiel ou on demande le retour des ultras et derrière on empêche au dernier moment plusieurs membres du CUP de rentrer dont son président laugh.gif Mais à coté de ça on laisse rentrer un ancien Karsud (avec une belle réputation) faire le capo.

Pourquoi le PSG voudrait tout casser, le stade est plein à tout les matchs. Le peu de place libre ce sont des abonnés qui ne viennent pas.


Je suppose que le club mesure l'impact médiatique et le pouvoir d'attraction des stars d'avoir un stade "chaud" en étant en coupe d'Europe. Mais en même temps on ne pouvait pas s'attendre à une amnestie totale du jour au lendemain. Je crois que la direction comptait jouer le pourrissement : retrouver une ambiance en faisant rentrer les ultras "en manque" de Parc des Princes, puis prendre progressivement leur contrôle en les séparant de leurs leaders. Echec.


--------------------




"Lutecia non urbs, sed orbis." Paris n'est pas une ville, c'est le monde. Charles Quint

"Ils vont fermer leur gueule !!!" Pascal Dupraz
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post

3 Pages V  < 1 2 3 >
Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



Version bas débit Nous sommes le : Dimanche 22 Octobre 2017 À 09h16


Bridged By IpbWiki: Integration Of Invision Power Board and MediaWiki © GlobalSoft