IPB

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )


4 Pages V   1 2 3 > »   
Reply to this topicStart new topic
> [CLUB] Enquêtes sur le PSG, les salaires occultes - affaire Nike
FabioKob
posté Jeudi 29 Septembre 2005 À 13h40
Message #1


Think different
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 1,053
Inscrit : 04/08/2004
Membre n° 1


Drapeau







Le parquet de Paris a élargi mercredi l'enquête sur les transferts douteux du Paris SG à une entente présumée entre l'équipementier sportif Nike et le club destinée à payer moins de cotisations sociales.

Ce réquisitoire supplétif, demandé par le juge Renaud van Ruymbeke le 14 septembre, vise les qualifications de «faux et usage de faux, travail dissimulé, et complicité de ces délits».

Il fait suite aux conclusions d'un audit interne de Vivendi Universal, propriétaire du club via sa filiale Canal+ et partie civile dans le dossier, selon lesquelles le PSG aurait mis en place avec son parraineur, l'équipementier sportif Nike, un système illégal de rémunération complémentaire des joueurs.

Dans ce rapport d'audit remis en mai au enquêteurs de la Division nationale des investigations financières (Dnif), le club aurait versé entre juin 2003 et février 2005 des compléments de salaires par le biais de contrats d'image avec Nike qui se faisait ensuite rembourser sous forme de fausses factures émises par le club. Ce système présumé devait permettre au club de payer moins de charges sociales.

Un ancien responsable financier du club, Rodolphe Albert, affirme de son côté que le système présumé existe depuis 1998. Les juges Renaud van Ruymbeke et Françoise Desset enquêtent depuis le 3 janvier sur les malversations présumées à l'occasion de transferts de joueurs du PSG. Cette enquête porte sur plusieurs dizaines de transferts pendant la période 1998-2003.

Source : L'equipe

Ce message a été modifié par JosMojoRising - Mardi 16 Mars 2010 À 10h02.


--------------------
La charte du forum PSGClan

PSGClan.info LE site alternatif fait PAR les supporters du PSG
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
JosMojoRising
posté Jeudi 29 Septembre 2005 À 13h58
Message #2


Susic Fan
Icône de groupe

Groupe : Membre VIP
Messages : 9,555
Inscrit : 06/09/2004
Lieu : 78
Membre n° 149


Drapeau







Articles "Le Parisien" du 29/09/2005

SALAIRES OCCULTES.

PSG : les révélations d'un ancien cadre relancent l'enquête

Ancien directeur au PSG, Rodolphe Albert, licencié au printemps, a remis au juge Van Ruymbeke un dossier sur des compléments de salaire versés aux joueurs. Contrats bidons, transferts surfacturés, l'ancien cadre accuse.

LE JUGE Van Ruymbeke l'a reçu une heure, mardi. A sa demande. Rodolphe Albert, 31 ans, ancien directeur attaché à la présidence du club parisien, a indiqué qu'il avait des révélations à faire. Le juge en charge de l'enquête sur les transferts douteux du club parisien l'a aiguillé vers les policiers de la division nationale des investigations financières. Le lendemain, devant les enquêteurs, il s'est livré à une longue confession, documents à l'appui, sur les coulisses du club. « Cela nous ouvre de nouvelles pistes, et cela va peut-être permettre de faire faire à l'enquête un pas de géant dans les domaines déjà en friche », confiait un enquêteur mardi. Par ailleurs, selon nos informations, le parquet de Paris a décidé d'hier d'accorder au juge un supplétif pour « faux et usage de faux, et travaux dissimulés par dissimulation d'activité », lui permettant d'étendre son enquête... Rodolphe Albert a brisé la loi du silence. Ce diplômé d'HEC, mis à la porte du PSG au printemps après huit ans d'ancienneté, pour des soupçons de détournements personnels, se défend d'avoir agi par vengeance. Quoi qu'il en soit, ses accusations tendent à démontrer l'existence d'un système permettant de verser aux joueurs du PSG des compléments de salaire occultes. « Tout semblait fait pour que le club évite de payer des cotisations sociales et que les joueurs payent moins d'impôt », résume un enquêteur. Rodolphe Albert, 31 ans, a détaillé devant les policiers quatre pratiques différentes pour parvenir à des salaires officieux : contrats d'image gonflés, surfacturations lors des transferts, surcommissions versées à des agents et contrats bidons via Sport +... La justice devra désormais apprécier dans quelle mesure ces versements étaient illégaux. Concernant le volet Nike, l'enquête du juge Van Ruymbeke s'intéressait déjà aux contrats d'image signés par le PSG avec l'équipementier. Le juge soupçonne le PSG d'avoir imposé à Nike des versements aux joueurs de l'ordre d'un à deux millions d'euros annuels. Mais, en contrepartie, Nike aurait diminué d'autant, en accord avec le club, le montant de sa publicité versé au PSG.


Le précédent allemand

Au PSG qui était au courant du système ? Qui l'a mis en place ? Le club parisien était-il le seul à opérer ces versements occultes ? « La justice française est en train de redécouvrir la lune, nous confiait la semaine dernière un ancien dirigeant : les premiers à avoir inventé cela étaient les Allemands du Bayern de Munich avec Adidas qui versait déjà des compléments de salaire dans les années 1980 ! » Autre élément de défense mis en avant par le monde du football : la fiscalité française, « supérieure aux autres fiscalités européennes ». « Il faut savoir si on veut voir jouer en France des vedettes internationales, ajoute cet ancien président. Si c'est le cas, il faut pouvoir les payer comme elles seraient payées en Espagne ou en Italie ! » A Canal +, propriétaire du PSG et à Vivendi, la maison mère du club parisien, on souhaite « tourner la page ». Une chose plaide pour les dirigeants actuels : l'audit réalisé par les hommes de Vivendi, au printemps dernier, a alerté sur les contrats Nike douteux. Il est écrit en toutes lettres : « Nike accepte de supporter une partie des prétentions salariales des joueurs pour alléger les charges salariales du club », écrivaient les auditeurs de Vivendi. Jusqu'où ira l'enquête ? Le monde football s'attend désormais à un grand déballage.


LES QUATRE METHODES POUR DRIBBLER LE FISC

DEPUIS LE DÉBUT de l'année, grace aux auditions des différents acteurs de l'affaire des transferts du PSG, les enquêteurs reconstituent le système des transferts du PSG. Les présidents du club ont été entendus comme témoins assistés, la direction de l'équipementier Nike a fourni les documents demandés et des dizaines d'agents de joueurs ont également donné leur version. Parmi les dossiers étudiés, six transactions de joueurs ont mis au jour des pratiques à la limite du hors-jeu. Les enquêteurs devront définir si les organismes sociaux français ont été dribblés.

Surcommission à un agent La « prime » de Gabriel Heinze.
A l'arrivée du nouvel entraîneur, Vahid Halilhodzic en juin 2003, le défenseur Gabriel Heinze, convoité par de grands clubs européens, manifeste l'envie de partir. Les dirigeants parisiens parviennent à le convaincre de rester une année de plus en lui promettant un bon de sortie pour la saison suivante et une forte prime. Cette dernière s'est élevée à 1,5 million d'euros net. Pour justifier cette somme, le PSG rédige à Roberto Rodriguez, agent de l'Argentin, plusieurs contrats pour des prestations sans rapport avec Heinze. Joint au téléphone hier, Roberto Rodriguez était dans l'incapacité de nous répondre. Dans ce cas précis, l'argent aurait été versé à l'étranger, en Argentine, afin d'éviter la fiscalité française. Heinze joue aujourd'hui à Manchester United.

Surfacturation de transfert
Le cas Pochettino. Lorsqu'il prend la succession de Philippe Begeroo en décembre 2000, le manager général Luis Fernandez fait venir au mercato d'hiver plusieurs joueurs qu'il a croisés dans le championnat espagnol lors de son passage à l'Athletic Bilbao. Il demande aux dirigeants du PSG de s'occuper de la venue de l'international argentin Mauricio Pochettino qui évolue à l'Espanyol Barcelone. Le défenseur est prêté six mois par le club espagnol. En juin 2001, il signe un contrat de trois ans avec le PSG, jusqu'en 2004. Pour séduire l'Argentin, le montant de son transfert aurait été gonflé à hauteur de 6 millions d'euros. Trois millions auraient été payés directement en Espagne pour contourner la fiscalité française, le reste serait revenu au club espagnol au titre de l'indemnité de transfert.

Contrats d'image gonflés
Andre Luiz payé par Nike Pays-Bas. L'attaquant brésilien débarque en juin 2002 au PSG en provenance de Marseille. Paris l'achète à son rival marseillais pour 6,5 millions d'euros. Il signe parallèlement un contrat d'image avec Nike pour 305 000 € annuels qui court du 1 e r juillet 2002 au 30 juin 2003. Le Brésilien perçoit la rémunération de Nike en deux versements égaux. C'est Nike Europeans Operations, domicilié aux Pays-Bas, qui s'engage avec Andre Luiz, représenté pour sa part par la société World Soccer Management, demeurant à Londres.

Jay-Jay Okocha touche près de 300 000 € de Nike.
En 1998, Charles Biétry prend la présidence du club à la suite de Michel Denisot. Il recrute Jay-Jay Okocha, la star de la Coupe du monde 1998. A l'époque, le transfert, estimé à 100 millions de francs (15 M€) constitue un record en France. Pour convaincre le Nigérian de Fenerbhaçe (L 1turque) de venir briller au Parc des Princes, Nike va lui offrir un contrat personnel d'équipement à hauteur de 2 millions de francs annuels (300 000 €), durant quatre ans. Soit 1 200 000 € versés sur des comptes en banque étrangers. Pour la petite histoire, le joueur repartira libre à Bolton (L 1anglaise) au terme de son contrat. Le PSG ne touchera aucune indemnité de transfert.

Branko Boskovic plus cher pour le PSG que pour Guingamp.
Recruté en août 2003 par Vahid Halilhodzic, le transfert du Serbo-Monténégrin est estimé à 3,5 M€. Quelques jours avant les négociations avec le PSG, le joueur est proposé, par Milan Calasan son agent, à Guingamp pour 1,5 M€. Le prix de Boskovic est plus que doublé entre Guingamp et Paris alors que c'est le même agent qui propose le joueur. Joint hier, Milan Calasan nous a juste déclaré : « Je ne suis pas concerné par cette affaire. » Dans son contrat, Boskovic, aujourd'hui prêté à Troyes, percevait une prime de 500 000 € pour chaque année de présence au PSG, versée en Serbie. Par ailleurs, Boskovic a été entendu, en août dernier, par les policiers et aurait reconnu percevoir 250 000 € annuels pour porter la marque Nike. « Je ne suis au courant de rien, il faut voir avec les dirigeants parisiens », nous a-t-il raconté hier après-midi.

Contrats douteux avec Sport + Ronaldinho payé par une fondation en Suisse.
Le montage financier de Ronaldinho est le plus complexe à décrypter. Canal + a créé une société au Pays-Bas (Sport+ BV) qui a offert 15 millions d'euros en droit d'image sur un compte à Genève. Ce compte appartient à une fondation dont les droits sont détenus par Roberto Assis, le frère et agent de la star brésilienne. Eric Lovey, le conseiller de Ronaldinho et ancien employé du PSG, s'offusque de le voir éternellement revenir à la une des journaux : « C'est le transfert le plus transparent, explique-t-il. Au moment de sa signature au PSG en 2001, Ronnie est fiscalement imposé au Brésil. Il est totalement en règle. Les problèmes sont ailleurs, vous verrez... En déclenchant la justice, Canal + va marquer le plus beau but contre son camp de l'histoire du football. » Dix à douze joueurs par an profitaient du système »


RODOLPHE ALBERT, ancien dirigeant du PSG
RODOLPHE ALBERT est arrivé en 1997 au PSG. Cet ancien élève d'HEC démarre sa carrière dans le club parisien au contrôle de gestion. Il est promu à des responsabilités financières lors de la saison 1999-2000 avant de devenir, à l'arrivée de Francis Graille en juin 2003, directeur attaché à la présidence. Une fonction qu'il occupera jusqu'à mars 2005. Il est contraint de partir car il est accusé de s'être servi du chéquier du club à des fins personnelles. Il est visé par une enquête préliminaire au parquet de Paris pour ces présumées malversations.

Pourquoi décidez-vous aujourd'hui de tout dire ?
Rodolphe Albert. C'est une démarche citoyenne. J'ai toujours défendu le PSG, je suis un vrai supporter, un pur produit de ce club. Je veux qu'il devienne plus propre et plus fort. Je me suis plusieurs fois opposé à Canal + pour le bien du PSG. Il fallait que je parle.

Vous dites n'avoir jamais pris part aux transferts mais, dans ce cas, comment avez-vous pu expliquer le système aux enquêteurs et en vous basant sur quels éléments ?
J'ai commencé à avoir des soupçons en 2001 mais il m'a fallu du temps pour cerner les choses. A force de recoupements d'informations diverses, j'ai fini par comprendre. Pour étayer mes propos, j'ai fourni des documents que j'avais en ma possession. Dans ma déposition, j'ai communiqué l'ensemble des renseignements que j'avais sur le « système PSG ».

Quel est ce système ?
Il faut comprendre que le marché du travail de footballeur se négocie en net d'impôts, surtout quand, comme le PSG, vous essayez de recruter des joueurs internationaux. Ce système visait à satisfaire à moindre coût les exigences salariales des joueurs. C'est une vaste fraude fiscale qui n'a pas toujours profité aux joueurs mais uniquement au PSG et à son actionnaire. Beaucoup de joueurs venant de pays à statut fiscal privilégié se sont vu appliquer ce système.

Quel rôle jouait Nike dans les transferts ?
D'après ce que j'ai compris, Nike versait des parties de salaires déguisées en droit d'image aux joueurs sur des comptes en banque à l'étranger via sa maison mère située aux Pays-Bas. L'équipementier gonflait le contrat si le joueur était déjà équipé par la marque américaine. Pour ceux qui n'auraient pas eu de contrat de sponsoring en arrivant au PSG, Nike faisait un faux contrat afin de justifier ces compléments salariaux. Au total, Nike, qui devait verser 3,5 millions d'euros de sponsoring par an au PSG, ne lui donnait finalement que 1,7 M€. La différence alimentait les compléments de salaire versés à l'étranger. La fraude via Nike pourrait s'élever à 4 M€ par an depuis 1998, soit 28 M€ en sept ans.Vraisemblablement dix à douze joueurs profitaient de ce système tous les ans.

En était-il de même pour les stars Ronaldinho ou Anelka ?
Je n'en sais rien, ces deux cas ont été gérés à l'époque au plus haut niveau du groupe Canal.
Comment les agents étaient-ils utilisés pour rémunérer les joueurs ?
Le PSG leur faisait parfois surévaluer les honoraires en flirtant avec le plafond autorisé par la Fifa (NDLR : 10 % de toutes les sommes négociées lors du transfert). Cette surévaluation était reversée en franchise fiscale à l'étranger au joueur concerné. Dans certains cas, les agents pouvaient facturer de fausses prestations.

Ces pratiques permettaient au PSG de payer moins d'impôts...
Oui, mais c'est totalement illégal. Il y a eu des faux contrats, des fausses factures.

Qui a mis ce système en place ?
Je ne sais pas. Mais ce système a perduré malgré les changements d'hommes et de dirigeants. Ces derniers étaient les exécutants d'un système qui les dépassait. Il s'agissait d'une logique d'entreprise et de groupe.

Vos détracteurs affirment que vous voulez négocier un traitement favorable de votre affaire contre ces révélations.
Aucunement. Dire cela, c'est mettre mon intégrité en doute et celle des policiers et des juges. Pas un seul instant mon affaire n'a été évoquée quand j'ai fait ma déposition la semaine dernière. J'ai vu que les hommes de Canal + et du PSG cherchaient à faire le lien entre ce dossier et mon affaire. Pourtant, ce sont deux sujets complètement différents : il y a d'un côté une affaire de fraude fiscale où le contribuable français semble avoir été largement lésé, et, de l'autre, il n'y a qu'une histoire de compensation par chèques entre le club et moi, montée en épingle par mes détracteurs qui ont fait état de sommes délirantes.

SALAIRES OCCULTES. « On a tout donné au juge »
SOPHIE KAMOUN, directrice de la communication de Nike
LES REVELATIONS de Rodolphe Albert aux enquêteurs n'ont pas entraîné de grandes réactions de tous les protagonistes de l'affaire. « Tout cela n'appelle pas de commentaire de ma part », indique ainsi Francis Graille, prédécesseur de Pierre Blayau à la tête du PSG. Au passage, Graille conteste le fait de présenter régulièrement Rodolphe Albert comme son « bras droit » alors qu'il s'en est lui-même séparé. De son côté, l'ancien président Laurent Perpère n'a « aucune déclaration à faire ». Il a en va de même de Pierre Frelot, ancien directeur en charge des finances et de l'administration du club parisien, aujourd'hui agent de joueurs. « Les pratiques illicites doivent prendre fin » Nike se montre plus bavard : « Nous avons été entendus dans le cadre de l'instruction et nous avons à cette occasion apporté des réponses à chaque question posée, précise-t-on du côté de la firme américaine. On a tout donné au juge. Dans le respect de la confidentialité de cette instruction, nous ne souhaitons pas nous exprimer davantage », nous a indiqué Sophie Kamoun, directrice de la communication de Nike. Plus incisif, M e Jean-Paul Levy, l'avocat du PSG et de Canal +, contre-attaque : « Comme professeur d'éthique, il y a mieux que M. Albert. Avant de faire ses révélations, qui n'en sont pas, il ferait mieux de s'expliquer sur ses propres détournements. Aujourd'hui, ils dépassent les 2 M€ pour des travaux, des achats de voitures ou des grands crus. Rodolphe Albert a signé plus d'une centaine de chèques dont il était le bénéficiaire. C'est nous qui sommes à l'origine de cette affaire puisque nous nous sommes portés partie civile dès le début et c'est encore nous qui avons remis des documents à la justice. Si M. Albert a raison sur certains points, tant mieux, mais il n'y a rien de nouveau dans ce qu'il dit. La justice est déjà au courant et travaille sur les informations que nous lui avons fournies. Nous souhaitons que les pratiques illicites prennent fin dans le football, c'est pour cela que nous avons agi de la sorte. Si Rodolphe Albert pense négocier sa propre impunité pour son affaire avec des révélations fracassantes, il se trompe. »

REPERES Salaires occultes

En mai 1991, le PSG est racheté par Canal +. Cinq présidents (ou présidents délégués) se sont succédé au PSG depuis 1991 : Michel Denisot (mai 1991 - mai 1998), Charles Biétry ( mai 1998 - décembre 1998), Laurent Perpère (décembre 1998 - juin 2003), Francis Graille (juin 2003 - mai 2005) et Pierre Blayau (depuis le 2 mai 2005). Les quatre premiers ont été entendus cette année par la justice en tant que témoins assistés. En novembre 2003, Canal + dépose une plainte pour d'éventuelles malversations commises au club. L'enquête préliminaire est confiée à la direction régionale de la PJ de Versailles. En juillet 2004, elle est transférée à Paris. Le 3 janvier 2005, une information judiciaire est ouverte pour « abus de biens sociaux, complicité et recel » au préjudice du PSG, à propos de transferts de joueurs entre 1998 et 2003. Le juge Renaud Van Ruymbeke est saisi. Le 17 février 2005, la Direction générale de la concurrence et de la répression des fraudes perquisitionne les sièges du PSG et de Canal +. Le 9 mars 2005, le juge Van Ruymbeke effectue des perquisitions chez huit agents ou ex-agents de joueurs soupçonnés d'avoir perçu des fonds suspects : Pierre Frelot (ex-directeur financier du PSG), Pape Diouf, Jean-Luc Baresi, Richard Bettoni, Ranko Stojic, Willy McKay, Mickael Morris et Edmond Adan.


--------------------
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
JosMojoRising
posté Jeudi 29 Septembre 2005 À 14h00
Message #3


Susic Fan
Icône de groupe

Groupe : Membre VIP
Messages : 9,555
Inscrit : 06/09/2004
Lieu : 78
Membre n° 149


Drapeau







Ca prend une ampleur de plus en plus grande.... j'ai peur que la sanction sportive tombe a un moment ou un autre confused.gif

A vos réactions...


--------------------
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
NASS93
posté Jeudi 29 Septembre 2005 À 14h18
Message #4


Le Clan est sa famille
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 4,678
Inscrit : 02/09/2004
Lieu : Seine Saint Denis
Membre n° 118


Drapeau







On est pas dans la m.erde dry.gif !

Ce message a été modifié par PsGMaN - Jeudi 29 Septembre 2005 À 14h18.


--------------------

Rêvons d'un Parc des Princes et de ses alentours sans relents nauséabonds, redevenu un lieu de divertissement sportif et familial avec une tribune Boulogne rebaptisée, pourquoi pas, « Tribune des enfants » ouverte et réservée aux moins de 13 ans et à leurs parents. => l'équipe

VENTE PRIVEE

Ancien pseudo : PsGMaN
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Beuki
posté Jeudi 29 Septembre 2005 À 14h21
Message #5


Le Clan est sa famille
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 3,645
Inscrit : 29/10/2004
Membre n° 430


Drapeau







A noter que c'est justement entre cette période 1998 a 2003 qu'on a gagné aucun titre bigrin.gif
Tant qu'a tricher autant le faire facon Tapie et ramener bons nombres de trophées

Plus sérieusement c'est clair que ca prend de + en + d'ampleur cette histoire maintenant je vois pas qu'elle peut etre la sanction " sportive" pour le club, car les dirigeants qui etaient en place à l'époque ne le sont plus actuellement !


--------------------
Fluctuat Nec Mergitur !
User is online!Profile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Lonsdale
posté Jeudi 29 Septembre 2005 À 14h22
Message #6


Touriste
Icône de groupe

Groupe : Membre
Messages : 9
Inscrit : 12/08/2005
Membre n° 723


Drapeau







En Italie un truck pareil = direct en National red.gif

On est dans la M E R D E red.gif
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Intox
posté Jeudi 29 Septembre 2005 À 14h32
Message #7


Squatteur forcené
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 1,602
Inscrit : 17/01/2005
Lieu : Paris
Membre n° 576


Drapeau







Ben la pour le coup ça sera probalement la grande question : est ce le club qui va trinquer ou les dirigeants. A priori je ne crois pas que cela puisse concerner directement le club puisqu'il s'agit de responsabilités individuelles.

Le procès des transferts frauduleux à Marseille va bientôt s'ouvrir et ce sont les personnes qui sont engagés dans ce procès, pas l'OM. g[1].gif


--------------------
Dans le malheur ou dans le malheur...fidèle à nos couleurs...
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Beuki
posté Jeudi 29 Septembre 2005 À 14h42
Message #8


Le Clan est sa famille
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 3,645
Inscrit : 29/10/2004
Membre n° 430


Drapeau







Exactement Intox
Comme tu viens de le dire dans ce dossier va etre mis en exergue la responsabilité individuelle des dirigeants de l'epoque et il n'y aurais donc aucune logique que ce soit les joueurs et dirigeants d'aujourd'hui qui paye alors les erreurs commis par leur prédécesseurs!

Je pense donc qu'il n'y auras pas de sanction sportive pour le club mais une sanction pénale et financiere pour les personnes impliqué dans ces affaires frauduleuses !

Ce message a été modifié par benji - Jeudi 29 Septembre 2005 À 14h44.


--------------------
Fluctuat Nec Mergitur !
User is online!Profile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
JosMojoRising
posté Jeudi 29 Septembre 2005 À 14h51
Message #9


Susic Fan
Icône de groupe

Groupe : Membre VIP
Messages : 9,555
Inscrit : 06/09/2004
Lieu : 78
Membre n° 149


Drapeau







Certains joueurs concernés sont toujours au PSG aujourd'hui... Bosko deja on el sait, mais aussi peut etre les anciens, comme Letizi, Mendy, Cissé, etc.... Pourquoi ils en auraient pas profité puisqu'apparement entre 10 et 12 jours par an le faisait...


--------------------
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
miss sophie
posté Jeudi 29 Septembre 2005 À 15h32
Message #10


Touriste
Icône de groupe

Groupe : Supportrice
Messages : 28
Inscrit : 28/10/2004
Lieu : nice
Membre n° 425







Ca je sais pas, ils sont capable de pénaliser le club, ce que j'espere pas pour vous.

Mais en quoi les joueurs (anciens) seraient impliqués??


--------------------
l'italie de mon coeur de mes souvenirs et de mes regrets...
mon coeur a jamais rouge et blanc!

user posted imageuser posted imageuser posted image
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
JosMojoRising
posté Jeudi 29 Septembre 2005 À 15h35
Message #11


Susic Fan
Icône de groupe

Groupe : Membre VIP
Messages : 9,555
Inscrit : 06/09/2004
Lieu : 78
Membre n° 149


Drapeau







Impliqués dans le sens où ils peuvent avoir bénéficié de ces finncements parallèles alors qu'ils sont toujours sous les couleurs du PSG aujourd'hui...


--------------------
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
miss sophie
posté Jeudi 29 Septembre 2005 À 15h39
Message #12


Touriste
Icône de groupe

Groupe : Supportrice
Messages : 28
Inscrit : 28/10/2004
Lieu : nice
Membre n° 425







Bah ouai ma c'est pas eux qui ont choisis non?

Dsl ma j'ai pas trop suivi ce qui c'était passé au psg et j'ai la flemme de tout lire :$


--------------------
l'italie de mon coeur de mes souvenirs et de mes regrets...
mon coeur a jamais rouge et blanc!

user posted imageuser posted imageuser posted image
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
JosMojoRising
posté Jeudi 29 Septembre 2005 À 15h44
Message #13


Susic Fan
Icône de groupe

Groupe : Membre VIP
Messages : 9,555
Inscrit : 06/09/2004
Lieu : 78
Membre n° 149


Drapeau







Certains joueurs percevaient des compléments de salaires sous formes de primes ou contrats d'image, et payés par des partenaire (comme NIKE) pour éviter au PSG de payer des charges patronales sur la totalité du salaire...

Donc ces joueurs, en effet n'avaient rien demandé, mais ils sont complices dans le sens où ils en bénéficiaient... donc qu'ils avaient accepté smileJap.gif


--------------------
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
miss sophie
posté Jeudi 29 Septembre 2005 À 15h49
Message #14


Touriste
Icône de groupe

Groupe : Supportrice
Messages : 28
Inscrit : 28/10/2004
Lieu : nice
Membre n° 425







mici.

Ouai mais aussi c'est pas facile de refuser. Toute facon, vous pouvez qu'attendre maintenant.


--------------------
l'italie de mon coeur de mes souvenirs et de mes regrets...
mon coeur a jamais rouge et blanc!

user posted imageuser posted imageuser posted image
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
JosMojoRising
posté Jeudi 29 Septembre 2005 À 15h50
Message #15


Susic Fan
Icône de groupe

Groupe : Membre VIP
Messages : 9,555
Inscrit : 06/09/2004
Lieu : 78
Membre n° 149


Drapeau







C'est pas facile mais c'est hors la loi confused.gif


--------------------
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
flamengo
posté Jeudi 29 Septembre 2005 À 16h46
Message #16


Cerbère du Clan
Icône de groupe

Groupe : Membre VIP
Messages : 18,124
Inscrit : 02/01/2005
Lieu : Paris 13
Membre n° 561


Drapeau







[B]Le PSG encore en haut de l'affiche.

A la une du "parisien" aujourd'hui :


PSG

[/B]LA GRANDE TRICHE



Encore et encore et toujours et comme d'hab, des histoires au PSG. On est encore mêlé à une sale affaire et après l'imbroglio Bueno - Rodriguez, voici venue l'heure des magouilles financières.

Le PSG doit dépenser une fortune en frais d'avocats.

De toute façon, ce qu'a balancé Rodolphe Albert, on le savait déjà et il n'y a plus qu'à attendre ce que décidera la justice, ce qui risque de pas mal traîner.

Pour ce qui est des probables sanctions, étant donné que je ne pense pas qu'une décision de justice puisse sanctionner le PSG d'une rétrogradation administrative, il y aura sûrement une sanction financière contre le PSG, Canal + et Nike et ce sera ensuite à la ligue de décider d'une éventuelle rétrogradation.

Mais bon, le championnat étant déjà bidon, que serait celui-ci sans le PSG.
De plus la ligue n'a pas intéret à se mettre Canal + à dos, car ce sont eux qui font vivre et bien vivre la ligue 1.

Donc à mon avis il n'y aura pas de rétrogradation (j'espère ne pas dire de conneries siffle.gif ) par contre il y aura sans doute grosses sanctions financières, éventuelles interdictions de recrutement....

Donc voilà, on est encore dans la panade, mais bon, vu depuis le temps que ça dure le PSG et les embrouilles, c'est peut-être ça qui fait notre charme ! g[1].gif


--------------------
Certains d'entre vous donnent quand même l'impression de tout savoir sur tout... et que personne n'est assez bien pour le PSG.

User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
JosMojoRising
posté Lundi 03 Octobre 2005 À 12h16
Message #17


Susic Fan
Icône de groupe

Groupe : Membre VIP
Messages : 9,555
Inscrit : 06/09/2004
Lieu : 78
Membre n° 149


Drapeau







Halilhodzic à Trabsonzpor
lun 03 oct, 12h32

(...) Par ailleurs, selon "Le Journal du dimanche" du 2 octobre, Vahid Halilhodzic aurait été l'un des bénéficiaires des contrats passés entre Nike et le PSG, qui permettait au club de la capitale de rémunérer du personnel sur contrat d'équipement, et restituant les sommes perçues sous forme d'amendes. Les sommes en question s'élèveraient à 20 000 euros par mois. Vahid Halilhodzic a entraîné le Paris-Saint-Germain de juillet 2003 à février 2005.

Yahoo sport


--------------------
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Farookh
posté Jeudi 06 Octobre 2005 À 09h59
Message #18


!doi!
Icône de groupe

Groupe : Administrateur
Messages : 11,128
Inscrit : 23/08/2004
Lieu : Paris
Membre n° 86


Drapeau








Foot - L1 - PSG : Perquisition chez Nike


Deux perquisitions, visant notamment le siège français de l'équipementier sportif américain Nike, ont été menées mercredi dans l'enquête sur les transferts douteux du Paris SG.

Ces perquisitions ont été menées par les policiers de la Division nationale des investigations financières (DNIF) sur commission rogatoire du juge Renaud van Ruymbeke. Elles ont visé le siège français de Nike, situé à Saint-Ouen-l'Aumône, et une filiale destinée à la vente des produits du club, située dans l'enceinte du stade du PSG, le Parc des Princes, a-t-on ajouté de source judiciaire, confirmant une information du Parisien daté de jeudi. Les deux juges chargés de l'enquête sur les transferts douteux du PSG ont en effet obtenu fin septembre l'autorisation du parquet d'enquêter sur un système d'entente présumée entre Nike et le PSG destinée à payer moins de cotisations sociales. Le parquet de Paris a élargi le 28 septembre l'enquête des juges à des qualifications de «faux et usage de faux, travail dissimulé, et complicité de ces délits».

Ce réquisitoire supplétif, demandé par le juge van Ruymbeke le 14 septembre, fait suite aux conclusions d'un audit interne de Vivendi Universal, propriétaire du club via sa filiale Canal+ et partie civile dans le dossier.
Selon le rapport d'audit remis en mai aux enquêteurs de la DNIF, un système illégal de rémunération complémentaire des joueurs aurait été mis en place par le PSG avec son parraineur Nike. Le système présumé est relativement simple : le club de la capitale aurait demandé à Nike de verser des compléments de salaires à certains joueurs, ce qui permet au PSG de payer moins de charges sociales et aux joueurs moins d'impôts. Nike, pour rentrer dans ses fonds, aurait de son côté facturé des amendes au club pour non-respect des obligations du contrat à l'image. La justice soupçonne que ces pénalités ne correspondent pas à de véritables entorses au contrat et dissimulent en fait les remboursements par le PSG des compléments de salaires versés par Nike.

Avec AFP



--------------------


User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Farookh
posté Samedi 08 Octobre 2005 À 16h36
Message #19


!doi!
Icône de groupe

Groupe : Administrateur
Messages : 11,128
Inscrit : 23/08/2004
Lieu : Paris
Membre n° 86


Drapeau








PSG : André Luiz passe aux aveux (07/10)

L’ex-joueur du PSG, Andre Luiz, a confirmé avoir reçu des salaires "complémentaires" de la part de Nike, révèle le Parisien ce vendredi. Le milieu de terrain de l’AC Ajaccio, 31 ans, a été entendu comme témoin par les policiers de la division nationale des investigations financières, suite aux accusations dont fait l’objet le club parisien qui aurait mis en place un système avec l’équipementier permettant de ne pas payer de charges sociales. Une dizaine de joueurs, dont Branco Boskovic, seraient concernés dans une période comprise entre 2000 et avril 2005. (Par Nicolas Lagavardan)



maxifoot.....


--------------------


User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Equipe de choc
posté Dimanche 09 Octobre 2005 À 09h48
Message #20


Bois une bière
Icône de groupe

Groupe : Membre
Messages : 125
Inscrit : 04/06/2005
Lieu : 91
Membre n° 666







CITATION(Farookh @ 8/10/2005, 17:0 PM)


PSG : André Luiz passe aux aveux (07/10)

L’ex-joueur du PSG, Andre Luiz, a confirmé avoir reçu des salaires "complémentaires" de la part de Nike, révèle le Parisien ce vendredi. Le milieu de terrain de l’AC Ajaccio, 31 ans, a été entendu comme témoin par les policiers de la division nationale des investigations financières, suite aux accusations dont fait l’objet le club parisien qui aurait mis en place un système avec l’équipementier permettant de ne pas payer de charges sociales. Une dizaine de joueurs, dont Branco Boskovic, seraient concernés dans une période comprise entre 2000 et avril 2005. (Par Nicolas Lagavardan)



maxifoot.....
*



Qu'est ce qu'il vient faire la lui ?? Il est obligé d'ouvrir sa bouche !! thumbdown[1].gif red.gif


--------------------
user posted image

Un homme.....Une legende



http://pubmag.skyblog.com ( Sondages a gogos Venez tous )))
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post

4 Pages V   1 2 3 > » 
Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



Version bas débit Nous sommes le : Lundi 24 Septembre 2018 À 10h52


Bridged By IpbWiki: Integration Of Invision Power Board and MediaWiki © GlobalSoft