IPB

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )


4 Pages V  « < 2 3 4  
Reply to this topicStart new topic
> [CLUB] Enquêtes sur le PSG, les salaires occultes - affaire Nike
Anticana
posté Lundi 13 Novembre 2006 À 21h16
Message #61


Veilleur de nuit
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 22,819
Inscrit : 07/12/2004
Lieu : 95
Membre n° 508


Drapeau







Le simple fait qu' il est fait venir Bosko n' est-il pas suffisant pour l' enfermer ? g[1].gif


--------------------
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Crom
posté Lundi 13 Novembre 2006 À 21h28
Message #62


Pilier du Clan
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 8,037
Inscrit : 03/10/2004
Lieu : DTC !edc
Membre n° 275


Drapeau







CITATION(Anticana @ 13/11/2006, 21:0 PM)
Le simple fait qu' il est fait venir Bosko n' est-il pas suffisant pour l' enfermer ? g[1].gif
*


Il nous aura servi le temps d'un match !!!!!!!!! victory.gif
laissons lui au moins ça... confused.gif


--------------------
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Farookh
posté Mardi 05 Décembre 2006 À 19h07
Message #63


!doi!
Icône de groupe

Groupe : Administrateur
Messages : 11,128
Inscrit : 23/08/2004
Lieu : Paris
Membre n° 86


Drapeau








Foot - Justice : Encore un agent mis en examen - lequipe.fr

L'agent de Jay-Jay Okocha, Christophe Henrotay, a été mis en examen dans le second volet de l'enquête sur les transferts douteux du Paris-SG.

Christophe Henrotay a été mis en examen le 22 novembre pour «faux et usage de faux et complicité de travail dissimulé» par le juge Renaud van Ruymbeke. Il s'agit du cinquième agent, après Ranko Stojic, Richard Bettoni, Dominique Rodriguez et Milan Calasan, à subir une mis en examen dans cette affaire dans lequel l'ancien président du PSG, Francis Graille (2003-2005) et l'ancien directeur financier du club, Pierre Frelot, sont également poursuivis. (avec AFP)



--------------------


User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Fluminense
posté Mercredi 06 Décembre 2006 À 00h39
Message #64


Prend ses marques
Icône de groupe

Groupe : Membre
Messages : 57
Inscrit : 19/11/2006
Lieu : PARIS
Membre n° 1,760







Mon propos n'est pas de justifier ce qui a été fait, mais en France les moyens mis en oeuvres pour recruter ne peuvent être les mêmes que dans les autres pays d'europe puisque les droits ne sont pas identiques, la fiscalité est différente. red.gif
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Eric en Kobie
posté Mercredi 03 Octobre 2007 À 14h37
Message #65


Lonsdale Power
Icône de groupe

Groupe : Modérateur
Messages : 3,714
Inscrit : 23/04/2005
Lieu : Kop Of Boulogne
Membre n° 645


Drapeau










Trois nouveaux transferts sont dans le collimateur de la justice concernant l'affaire des transferts douteux du PSG.

Renaud Van Ruymbeke, juge d'instruction chargé de l'enquête sur les transferts du PSG souhaite mettre en examen trois agents de joueur. Il s'agirait de Paulo Barbosa agent de Paulo Cesar, José Vega agent d'André Luiz et de Robin Bolli, mis en cause dans le transfert de Gabriel Heinze. Ils sont soupçonnés par la justice d'avoir établi des convention fictives destinées à détourner des fonds. Se trouvant tous à l'étranger actuellement, ils devraient se voir notifier des poursuites par l'intermédiaire de la justice de leur pays, pour "faux et usage de faux".




source : www.brevesdefoot.com






--------------------



"Je me déclare ouvertement contre les signatures."



User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Crom
posté Mercredi 28 Mai 2008 À 20h41
Message #66


Pilier du Clan
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 8,037
Inscrit : 03/10/2004
Lieu : DTC !edc
Membre n° 275


Drapeau









TRANSFERTS OCCULTES

Les juges financiers Renaud van Ruymbeke et Françoise Desset, en charge du dossier, ont annoncé mercredi qu'ils avaient terminé leur enquête
sur les transferts douteux du Paris-SG entre 1998 et 2003. Durant les investigations, les magistrats ont signifié la mise en examen d'une vingtaine de personnes, présumées impliquées. Reste désormais aux juges à se prononcer sur un éventuel renvoi des mis en cause devant le tribunal correctionnel. Pour rappel, l'enquête portait sur l'existence d'un vaste système de fraude organisée au sein du club aux débuts des années 2000. En limitant les charges sociales et fiscales versées par le club, certains dirigeants et intermédiaires ont permis à des joueurs et des entraîneurs de gonfler leurs revenus. Une fraude reconnue par l'ancien directeur financier du club, Rodolphe Albert, et son supérieur Pierre Frelot.

france football.fr



ayé. beer.gif

Ce message a été modifié par Crom - Mercredi 28 Mai 2008 À 20h42.


--------------------
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Bogs
posté Mercredi 28 Mai 2008 À 20h48
Message #67


Sea, sex & son
Icône de groupe

Groupe : Modérateur
Messages : 13,908
Inscrit : 08/08/2004
Lieu : BREST
Membre n° 26


Drapeau







Un bon sujet en perspective pour le Droit de Savoir.

Ce soir, en exclusivité, C.Villeneuve et son équipe ont infiltré la face cachée du foot-business : passe-droits fiscaux, détournements de fonds, agents sans scrupule, sponsors complices et dirigeants complaisants; le Droit de Savoir dévoile la vérité sur l'affaire des transferts occultes du club de la Capitale, le Paris Saint-Germain... après une page de publicité!

ninja.gif


--------------------
Please do not be alarmed, remain calm. Do not attempt to leave the dancefloor. The DJ booth is conducting a troubleshoot test of the entire system. Somehow, while the party was in progress, an unidentified frequency has been existing in the system for some time. And while many of you have been made too brainwashed to comprehend, this frequency is, and has become a threat to our soceity as we know it.

This frequency has been used by a secret society in conjunction with Lucifer to lure and prey on innocent partygoers. With hypnotism, syncroprism, tricknology, lies, scandal, and pornography. While the party is still in progress we will keep you updated on our current status.

We repeat, this is only a test, this is only a test. This station in conjunction with other airwave announcements will conduct this exact test without prejudice, under the juricepurdence of the soul, the mind, the body, the positive, the negitive, the ground, the proton, the neutron, the electron, the ying, the yang, the young, the sun, the moon, the star.

This is only a test.

User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
magik_PSG
posté Vendredi 11 Septembre 2009 À 19h00
Message #68


Pilier du Clan
Icône de groupe

Groupe : Webmaster
Messages : 6,615
Inscrit : 20/08/2004
Membre n° 76


Drapeau







Up malheureusement.

Pour une fois qu'une saison partait "bien". Voila encore une affaire sur notre club dry.gif


Le parquet de Paris a requis le renvoi en correctionnelle de Laurent Perpère et Francis Graille. Les deux anciens présidents du Paris SG devront expliquer les pratiques douteuses du club lors de transferts durant la période 1998-2003.

par Gilles Festor, le 11-09-2009

Si la situation sportive du Paris SG vit une embellie depuis le début de la saison, l’image du club pourrait souffrir dans les prochains mois des conséquences judiciaires d’une sombre affaire remontant à la période 1998-2003. LeParisien.fr révèle ce vendredi que le procureur de la République de Paris a rendu son réquisitoire concernant des transferts de joueurs frauduleux à cette époque. Celui-ci a ainsi demandé le renvoi devant le tribunal correctionnel de 17 personnes parmi lesquelles figurent notamment Laurent Perpère (président entre 1998 et 2003), Francis Graille (président entre 2003 et 2005) ainsi que le club, en tant que personne morale, pour «altération de documents, non déclaration de salaires de joueurs et usage de faux». Les dirigeants du Paris SG ne sont pas les seuls à rester dans le collimateur de la justice puisque le procureur a aussi demandé le renvoi de Nike France et son ancien directeur Olivier Jaubert pour «usage de faux, complicité de travail dissimulé» ainsi qu’une dizaine d’agents de joueurs.

Nike France et le Paris SG s’entendent
Les deux parties seraient entendues dans une affaire concernant une trentaine de transferts douteux. Pour permettre au club de payer moins de charges sociales et aux joueurs de payer moins d’impôts, le célèbre équipementier supportait une part des salaires sous la forme de «contrats individuels d’image» à travers des montages financiers complexes. Pour rentrer dans ses frais, Nike France aurait facturé des amendes au club pour non-respect des obligations du contrat à l'image. Déjà entendus par les juges il y a plusieurs mois, Laurent Perpère et Francis Graille avaient tenu des explications bien différentes. Le premier avait reconnu «l’existence de versements faits aux joueurs» lors de transferts alors que le second avait nié «tout versement de complément» dans la rémunération des joueurs.

Dehu, Anelka, Pauleta et Letizi en ont profité
La justice s’était intéressée à certaines situations douteuses concernant par exemple Frédéric Dehu ou Nicolas Anelka. Le premier avait rempli un compte en banque en Suisse de trois millions de francs en 2000 via un intermédiaire. Concernant l’actuel attaquant de Chelsea, à l’époque transféré de Madrid au Paris SG en 2000, il s’avère que son indemnité avait été surévaluée de 25 millions de francs pour que les commissions de ses frères et agents soient inclus. Ce sont autant de procédés suspects ainsi que leurs auteurs qui intéressent de près la justice. Les joueurs, eux, n’ont pas été mis en examen. Le juge Van Ruymbeke, chargé de l’instruction, décidera ou non du renvoi définitif des acteurs devant le tribunal.



--------------------


Et on supporte Paris, Seulement PARIS SG. Dans le malheur ou la gloire, Fidèles à nos Couleurs.
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Paris SG 92
posté Lundi 15 Mars 2010 À 22h47
Message #69


Phoenix-Sprite©
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 8,312
Inscrit : 07/12/2004
Lieu : IDF
Membre n° 509


Drapeau








Les joueurs échappent au procès des transferts douteux du PSG

Le tribunal correctionnel de Paris va juger pendant un mois d’anciens dirigeants du club de la capitale pour une succession de transferts entre 1998 et 2003.

Au début, l’enquête des juges Renaud Van Ruymbeke et Françoise Desset visait le PSG, Canal + et une myriade de joueurs prestigieux. Les investigations sur les transferts douteux du club parisien promettaient même de faire trembler le football professionnel français.

Mais au final, le procès qui s’ouvre aujourd’hui devant 11e chambre correctionnelle du tribunal de Paris promet juste d’en éclairer les coulisses.

Jusqu’à la mi-avril, à raison de trois après-midi par semaine, vont être jugés pour « faux et usage de faux » et « travail dissimulé » quelques acteurs d’un système de fraude fiscale et sociale mis en place par le PSG de 1998 à 2003 pour répondre aux prétentions salariales des joueurs qu’il voulait acquérir.

Le club, en tant que personne morale, et trois de ses anciens dirigeants, dont les présidents Laurent Perpère et Francis Graille, en sont les principaux responsables, estime l’accusation, qui souligne cependant qu’aucun fait d’enrichissement personnel ce qui motivait l’enquête à son commencement en 2005 ne leur est imputable. Au contraire de l’affaire des comptes de l’Olympique de Marseille qui a été définitivement jugée il y a deux ans.

Avec les anciens dirigeants du PSG comparaîtront également une dizaine d’agents de joueurs. En revanche, le groupe Canal +, gros bailleur de fonds du club, et ses dirigeants échappent aux poursuites « faute d’éléments de preuves ». La responsabilité pénale des joueurs, pourtant principaux bénéficiaires des revenus non imposés générés par le système, n’a pas non plus été retenue. Nike Europe et l’ancien directeur financier de Nike France, Jean-Baptiste Mayer, échappent aussi au procès mais deux autres anciens dirigeants de l’équipementier américain, et la société comme personne morale, sont renvoyés.

Sur le fond du dossier, c’est à travers Nike France, d’une part, et via les agents, de l’autre, que le club actionnait les moyens de la fraude présumée : contrats de droits à l’image fictifs et fausses facturations ; conventions bidon ou surévaluations de transferts… Autant de mécanismes, où les sommes en jeu atteignent d’impressionnants montants, que le tribunal va tour à tour examiner. Des pratiques qui, selon un des protagonistes de l’affaire, existeraient encore aujourd’hui.

Le Parisien



Ce message a été modifié par JosMojoRising - Mardi 16 Mars 2010 À 10h01.
Raison de l'édition : Un sujet existait déja :)


--------------------
29/06/09 - Moment historique pour le PSG, Landreau quitte enfin le club, Paris ne jouera plus jamais le maintien.
Anti Daniel Riolo. !doi


"En France ou en Europe, nous chanterons Paris, au Parc non à St-Denis nous créerons l'incendie,
nous
sommes les meilleurs derrières nos couleurs, Rouge et Bleu par amours, CAPITALE pour
toujours,
reprenons tous en cœur ce chant qui vient du cœur, crier au monde entier ou est notre fierté! lalalala lala
..."
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Bogs
posté Mardi 16 Mars 2010 À 11h36
Message #70


Sea, sex & son
Icône de groupe

Groupe : Modérateur
Messages : 13,908
Inscrit : 08/08/2004
Lieu : BREST
Membre n° 26


Drapeau







Je voyais que le club pouvait être condamné à rembourser quelques 6M€ à l'URSAFF pour les charges sociales. unsure.gif


--------------------
Please do not be alarmed, remain calm. Do not attempt to leave the dancefloor. The DJ booth is conducting a troubleshoot test of the entire system. Somehow, while the party was in progress, an unidentified frequency has been existing in the system for some time. And while many of you have been made too brainwashed to comprehend, this frequency is, and has become a threat to our soceity as we know it.

This frequency has been used by a secret society in conjunction with Lucifer to lure and prey on innocent partygoers. With hypnotism, syncroprism, tricknology, lies, scandal, and pornography. While the party is still in progress we will keep you updated on our current status.

We repeat, this is only a test, this is only a test. This station in conjunction with other airwave announcements will conduct this exact test without prejudice, under the juricepurdence of the soul, the mind, the body, the positive, the negitive, the ground, the proton, the neutron, the electron, the ying, the yang, the young, the sun, the moon, the star.

This is only a test.

User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
JosMojoRising
posté Mardi 16 Mars 2010 À 13h09
Message #71


Susic Fan
Icône de groupe

Groupe : Membre VIP
Messages : 9,555
Inscrit : 06/09/2004
Lieu : 78
Membre n° 149


Drapeau







Ca va combler le trou de la sécu applaudit.gif


--------------------
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
JB
posté Mardi 16 Mars 2010 À 22h44
Message #72


Pilier du Clan
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 6,491
Inscrit : 30/08/2007
Lieu : Pontarlier (25)
Membre n° 3,843


Drapeau








Procès du PSG : premier revers pour les avocats de Nike

Au premier jour du procès du PSG, les avocats de Nike et des agents de joueurs ont plaidé qu'il n'y avait pas de « travail dissimulé ». Le tribunal a déclaré leurs requêtes irrecevables


Ils sont serrés au premier rang, costumes noirs sur chemises claires. Les seize prévenus du procès des transferts douteux du PSG, qui s'est ouvert hier devant la 11e chambre du tribunal correctionnel de Paris, étaient tous présents, à l'exception d'un agent de joueurs. Deux anciens présidents du club de la capitale, Laurent Perpère et Francis Graille, mais aussi le club parisien, l'équipementier américain Nike et une dizaine d'agents de joueurs : tous vont devoir s'expliquer sur des opérations financières qui, entre 1998 et 2003, auraient été réalisées pour réduire les charges fiscales et sociales et abonder les salaires de joueurs lors de transferts et de contrats d'image.

Pour le PSG, l'enjeu est d'importance. Outre une amende de 220 000 €, il risque aussi de devoir payer les 5,8 M€ que l'Urssaf, partie civile au procès, entend réclamer.
En début d'audience, Nike France et l'un des agents de joueurs ont soulevé, en vain, des « questions prioritaires d'inconstitutionnalité ». Par cette nouvelle procédure, tout juste entrée en vigueur, l'équipementier entendait démontrer le caractère non conforme à la Constitution de son renvoi pour travail dissimulé. « Quand on minore, on déclare, ce qui n'entre donc pas dans le champ pénal », a plaidé Me Aurélien Hamelle. « Comme si Nike faisait travailler des joueurs aussi connus de façon dissimulée ! », a insisté l'autre avocat de la marque, Me Olivier Metzner. Défenseur de Richard Bettoni, qui comparaît pour exercice illégal de la profession d'agent de joueurs, Me Pierre Ceccaldi a lui aussi plaidé l'inconstitutionnalité, arguant de l'imprécision de la loi définissant cette fonction. Mais le tribunal a déclaré leurs demandes irrecevables.
Enumérant les étapes d'une enquête lancée en 2003, la présidente Chantal Quantin a souligné que « la partie abus de bien social (NDLR : le soupçon d'enrichissement personnel) a fait l'objet d'un non-lieu ». Puis elle a détaillé, de manière synthétique, les différents éléments à charge. « Il n'y a pas que des déclarations, il y a aussi des écrits », insiste-t-elle, citant par exemple un cahier ou des notes de Francis Graille évoquant « une prime Nike » sur des salaires de joueurs.
Au premier rang, l'ex-président, qui conteste les faits, a mis ses lunettes et empoigné son stylo. Son prédécesseur, Laurent Perpère, a fait de même. Le volet des présumés faux contrats d'image, qui auraient servi à financer des rémunérations complémentaires pour les joueurs, doit être examiné aujourd'hui et demain, les trois autres semaines d'audience étant consacrées aux transferts.

Le Parisien





--------------------
Vainqueur du concours de pronostics Euro 2012

Vainqueur du concours de pronostics Ligue des Champions 2014


User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Paris SG 92
posté Mercredi 07 Avril 2010 À 16h56
Message #73


Phoenix-Sprite©
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 8,312
Inscrit : 07/12/2004
Lieu : IDF
Membre n° 509


Drapeau








Canal + contre-attaque

Par le biais de son avocat, Me Levy, Canal + s'est montré assez offensif lors des plaidoiries consacrées aux parties civiles dans le cadre du procès des transferts douteux du Paris-SG entre 1998 et 2003. Le groupe, qui ne figure pas parmi les accusés en dépit de son statut de propriétaire du club pendant la période des faits, veut que les agents de joueurs impliqués «règlent l'addition» de plusieurs millions d'euros. Quelques instants plus tôt, un autre avocat des parties civiles, représentant l'Urssaf, avait en effet estimé le préjudice subi à 5,832 millions d'euros.

«Canal + a pleinement collaboré»

Me Levy, rappelant l'investissement effectué par Canal au fil des années dans le club parisien (184 millions d'euros, ainsi que 167 millions d'euros de pertes), a aussi demandé une indemnisation «symbolique» d'un euro à Pierre Frelot, l'un des deux financiers du PSG, présent dans le box des accusés. Ne mentionnant pas les anciens présidents Laurent Perpère et Francis Graille, l'avocat a insisté sur le fait que personne n'avait contesté la constitution de partie civile de Canal+, ni demandé de confrontation avec M. Pradon, l'ex-directeur financier du groupe qui avait été entendu par les enquêteurs. D'ailleurs, toujours selon Me Levy, Canal n'a «rien masqué» à la justice. «Des audits réalisés par Vivendi, la maison-mère, ont permis de prendre la mesure des disfonctionnements. Ensuite, la société a pleinement collaboré avec les autorités. Elle n'a rien masqué et n'a, pour sa part, détruit aucun document».

France Football.fr.



--------------------
29/06/09 - Moment historique pour le PSG, Landreau quitte enfin le club, Paris ne jouera plus jamais le maintien.
Anti Daniel Riolo. !doi


"En France ou en Europe, nous chanterons Paris, au Parc non à St-Denis nous créerons l'incendie,
nous
sommes les meilleurs derrières nos couleurs, Rouge et Bleu par amours, CAPITALE pour
toujours,
reprenons tous en cœur ce chant qui vient du cœur, crier au monde entier ou est notre fierté! lalalala lala
..."
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
gui29
posté Lundi 12 Avril 2010 À 18h47
Message #74


Squatteur forcené
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 1,640
Inscrit : 19/05/2008
Lieu : brest
Membre n° 4,058


Drapeau








Sursis contre Graille et Perpère?


De la prison avec sursis et des amendes ont été requises contre les anciens présidents du club de football PSG, Francis Graille (un an, 25 000 euros) et Laurent Perpère (18 mois, 40 000 euros), dans le procès des transferts douteux du club ce lundi, devant le tribunal correctionnel de Paris. Ils sont poursuivis pour «faux et usage de faux» et «travail dissimulé», comme les autres prévenus de ce procès, agents, dirigeants du club et dirigeants de Nike France.

Le procureur Bruno Nataf a également requis un an de prison avec sursis contre Pierre Frelot, ancien directeur financier du PSG, et 20.000 euros d'amende. Le PSG, en tant que personne morale, devrait verser 150.000 euros d'amende, selon le réquisitoire du procureur, et Nike France 120.000 euros. Le procureur a également demandé pour Nike France et la Société PSG la diffusion de la décision du tribunal sur les sites internet respectifs de chacune de ces sociétés et dans un quotidien sportif français, «de préférence l'édition du lundi».

Parmi les nombreux agents poursuivis, les peines les plus lourdes (huit mois de prison avec sursis) ont été requises contre Ranko Stojic (8 mois, plus 30 000 euros), Milan Calasan (8 mois, 20 000 euros), Henri Henrotay (8 mois, 30 000 euros), Jose Maria Minguella (8 mois, 20 000 euros) et Rodriguez (huit mois, 30 000 euros)

source: FF.fr



--------------------
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
JosMojoRising
posté Mardi 13 Avril 2010 À 10h17
Message #75


Susic Fan
Icône de groupe

Groupe : Membre VIP
Messages : 9,555
Inscrit : 06/09/2004
Lieu : 78
Membre n° 149


Drapeau







Comme moi, on a tous un peu envie d'occulter ce procés j'imagine, mais c'est quand même hallucinant qu'aucun joueur ne sera poursuivi dans cet enquête, alors que je crois que bon (© Lolo) ils étaient quand même partie prenante dans ces affaires et en étaient les premiers bénéficiaires doh.gif


--------------------
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Bogs
posté Mardi 13 Avril 2010 À 13h07
Message #76


Sea, sex & son
Icône de groupe

Groupe : Modérateur
Messages : 13,908
Inscrit : 08/08/2004
Lieu : BREST
Membre n° 26


Drapeau







CITATION(JosMojoRising @ Mardi 13 Avril 2010 À 11h17) *
Comme moi, on a tous un peu envie d'occulter ce procés j'imagine, mais c'est quand même hallucinant qu'aucun joueur ne sera poursuivi dans cet enquête, alors que je crois que bon (© Lolo) ils étaient quand même partie prenante dans ces affaires et en étaient les premiers bénéficiaires doh.gif


Perso, je n'accorde que peu d'intérêt aux affaires de malversations financières, même si les magouilles de nos ex-dirigeants sont des plus pathétiques, surtout à une époque où le club ne comptait pas trop ses sous.

Pour ce qui est de l'implication des joueurs visés, je pense tout simplement qu'ils ignoraient l'illégalité des montages opérés, sachant que lors des négociations, ils sont représentés par leurs agents.

(En gros, ils sont trop cons pour capter quoique ce soit ninja.gif )


--------------------
Please do not be alarmed, remain calm. Do not attempt to leave the dancefloor. The DJ booth is conducting a troubleshoot test of the entire system. Somehow, while the party was in progress, an unidentified frequency has been existing in the system for some time. And while many of you have been made too brainwashed to comprehend, this frequency is, and has become a threat to our soceity as we know it.

This frequency has been used by a secret society in conjunction with Lucifer to lure and prey on innocent partygoers. With hypnotism, syncroprism, tricknology, lies, scandal, and pornography. While the party is still in progress we will keep you updated on our current status.

We repeat, this is only a test, this is only a test. This station in conjunction with other airwave announcements will conduct this exact test without prejudice, under the juricepurdence of the soul, the mind, the body, the positive, the negitive, the ground, the proton, the neutron, the electron, the ying, the yang, the young, the sun, the moon, the star.

This is only a test.

User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
MCMLXX
posté Mardi 10 Janvier 2012 À 18h15
Message #77


A pris ses habitudes
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 415
Inscrit : 20/12/2008
Membre n° 5,872


Drapeau









Foot - Justice

PSG : procès en appel en octobre
Condamnés en première instance à un an de prison avec sursis et 40 000 euros d'amende et huit mois de prison avec sursis et 20 000 euros d'amende, Laurent Perpère et Francis Graille seront rejugés du 3 au 26 octobre prochain, a annoncé la cour d'appel de Paris. Ils sont accusés de faux, usage de faux et travail dissimulé pour avoir, avec des dizaines d'agents de joueurs, Nike France et le PSG, monté un système de compléments de salaires aux joueurs gr,ce à des faux contrats établis avec l'équipementier sportif.

L'épipe.fr



Deux des plus grands dirigeants de l'histoire du club.
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post

4 Pages V  « < 2 3 4
Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



Version bas débit Nous sommes le : Mercredi 21 Novembre 2018 À 03h38


Bridged By IpbWiki: Integration Of Invision Power Board and MediaWiki © GlobalSoft