IPB

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )


79 Pages V  « < 76 77 78 79 >  
Reply to this topicStart new topic
> [CLUB] Le PSG version Qataris, Une nouvelle ère pour le club?
Neiluj
posté Jeudi 07 Septembre 2017 À 21h15
Message #1541


Le Clan est sa famille
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 3,174
Inscrit : 29/06/2016
Membre n° 68,659


Drapeau







CITATION(Superonie @ Jeudi 07 Septembre 2017 À 22h14) *
Décidément ce FPF a encore moins de sens que les posts d'Anticana.


ohmy.gif
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Anticana
posté Jeudi 07 Septembre 2017 À 21h32
Message #1542


Veilleur de nuit
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 22,264
Inscrit : 07/12/2004
Lieu : 95
Membre n° 508


Drapeau







CITATION(Superonie @ Jeudi 07 Septembre 2017 À 22h14) *
Décidément ce FPF a encore moins de sens que les posts d'Anticana.


C'est pour le " CLBAR", sur j'ai mis entre parenthèse la dernière fois sur le topic des floodeurs quand j'ai dis qu'un truc était petit?

Sache que je ne regrette pas. rolleyes.gif


--------------------
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Neiluj
posté Jeudi 07 Septembre 2017 À 21h46
Message #1543


Le Clan est sa famille
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 3,174
Inscrit : 29/06/2016
Membre n° 68,659


Drapeau







Et personne pour réagir à la lettre d'Aulas ???
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Superonie
posté Jeudi 07 Septembre 2017 À 22h09
Message #1544


Cerbère du Clan
Icône de groupe

Groupe : Administrateur
Messages : 25,075
Inscrit : 02/09/2004
Lieu : Toucourt
Membre n° 121


Drapeau







CITATION(Anticana @ Jeudi 07 Septembre 2017 À 22h32) *
C'est pour le " CLBAR", sur j'ai mis entre parenthèse la dernière fois sur le topic des floodeurs quand j'ai dis qu'un truc était petit?

Sache que je ne regrette pas. rolleyes.gif


Tu regretteras tôt ou tard sm17.gif

CITATION(Neiluj @ Jeudi 07 Septembre 2017 À 22h46) *
Et personne pour réagir à la lettre d'Aulas ???


C'est un énième épisode du feuilleton Aulas contre le PSG. La forme change un peu mais au fonds c'est toujours pareil.

Il souffle le chaud et le froid, à moitié avec les historiques européens pour nous faire tomber, à moitié avec la L1 pour simuler une solidarité nationale. Cette histoire de lettre qui fuite... laugh.gif

Faudra remettre les pendules à l'heure dimanche prochain.


--------------------
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
flamengo
posté Vendredi 08 Septembre 2017 À 16h52
Message #1545


Cerbère du Clan
Icône de groupe

Groupe : Membre VIP
Messages : 17,004
Inscrit : 02/01/2005
Lieu : Paris 13
Membre n° 561


Drapeau







CITATION(Neiluj @ Jeudi 07 Septembre 2017 À 22h46) *
Et personne pour réagir à la lettre d'Aulas ???





Daniel Riolo a lu la lettre de Jean-Michel Aulas à Nasser al-Khelaifi et il a beaucoup ri.

Surtout quand le président de l'OL avance que le groupe beIN pourrait « participer immédiatement à la revalorisation des droits télévisés français, afin de démontrer de la solidarité vis-à-vis des autres clubs français » ou encore « que des grands sponsors qataris pourraient aider les clubs français »…

« Cette lettre est mythique ! Surréaliste ! Aulas, il veut de la thune, je veux lancer ce hashtag « du blé pour Aulas »… On pourrait faire aussi une opération pièces jaunes pour Aulas aussi… Il lui a fait pipi dessus et maintenant il lui écrit une lettre. Incroyable. »

Canal Supporters




--------------------
Certains d'entre vous donnent quand même l'impression de tout savoir sur tout... et que personne n'est assez bien pour le PSG.

User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Neiluj
posté Vendredi 08 Septembre 2017 À 16h54
Message #1546


Le Clan est sa famille
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 3,174
Inscrit : 29/06/2016
Membre n° 68,659


Drapeau







User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
flamengo
posté Lundi 11 Septembre 2017 À 16h40
Message #1547


Cerbère du Clan
Icône de groupe

Groupe : Membre VIP
Messages : 17,004
Inscrit : 02/01/2005
Lieu : Paris 13
Membre n° 561


Drapeau








Les instances du football aussi liguées contre le PSG ?

Alors que les gros clubs européens sont en guerre contre le PSG au sujet du fair-play financier, les instances semblent aussi prêtes à faire tomber le PSG selon plusieurs témoignages.

Les arrivées de Neymar puis de Mbappé au PSG n'ont pas vraiment été appréciées par les gros clubs historiques du football européen, guère ravis de voir un nouveau poids lourd s'incruster à leur table avec des moyens financiers en rapport. Sous la pression de plusieurs d'entre eux, le Barça, la Juventus et le Real Madrid en tête, l'UEFA a même ouvert dès la fin du mercato estival une enquête visant à vérifier le respect du fair-play financier par le club parisien. Mais il semblerait que cette volonté ne s'arrête pas aux grands clubs.

Alors que la procédure ouverte contre le PSG est déjà une exception en soi puisque vérifiant les comptes d'un club avant même que la saison ne soit finie, il semblerait que les instances veuillent à tout prix faire tomber le PSG. L'assemblée générale de l'Association Européenne des Clubs (ECA) avait lieu la semaine dernière et un participant a confié à L'Equipe son sentiment à propos de l'état d'esprit actuel des pontes des instances : «On sent une volonté très claire chez les dirigeants des grands clubs et ceux de la FIFA et l’UEFA, comme (Gianni) Infantino et (Aleksander) Ceferin, de sanctionner le PSG.»

Déjà peu rassurant, le témoignage de ce participant à la grande messe du football européen des clubs est complété par une seconde partie du même niveau : «J’ai le sentiment qu’ils veulent aller vite et frapper fort.» Et ce n'est pas du côté de l'UEFA qu'on est les moins vindicatifs. Alors que l'instance est déjà juge et partie dans le fair-play financier, le président Aleksander Ceferin s'est permis une sortie des plus douteuses auprès de quelques quelques dirigeants durant l'ECA comme le rapporte L'Equipe : «Si je veux être aussi populaire que Michel (Platini, son prédécesseur), je sais que je dois exclure le PSG des compétitions européennes.»

Alors que le président de l'UEFA ne cesse de répéter qu'il ne veut pas faire du PSG un cas particulier, il semblerait que le discours soit bien différent en privé et que le scalp du PSG est demandé...

Site de CulturePSG



Démenti depuis par l'UEFA.









--------------------
Certains d'entre vous donnent quand même l'impression de tout savoir sur tout... et que personne n'est assez bien pour le PSG.

User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Robin92
posté Lundi 11 Septembre 2017 À 17h57
Message #1548


Le Clan est sa famille
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 3,213
Inscrit : 10/03/2010
Lieu : Montrouge (92)
Membre n° 18,369


Drapeau







CITATION(flamengo @ Lundi 11 Septembre 2017 À 17h40) *
Démenti depuis par l'UEFA.



En même s'ils confirment ces propos là biggrin.gif

Vu que la source est L'Equipe, je ne sais pas trop en penser, surtout des citations comme ça...


--------------------
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Schloufi
posté Lundi 11 Septembre 2017 À 19h18
Message #1549


Squatteur modéré
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 566
Inscrit : 15/09/2011
Lieu : Juvisy sur Orge (Essonne)
Membre n° 67,952


Drapeau







Bon de toute façon s'ils veulent nous niquer ils pourront toujours trouver un prétexte pour le faire.
Mais à part faire plaisir à quelques vieux grincheux je ne vois vraiment pas quel serait leur intérêt à nous tomber dessus lourdement si on est à peu près dans les clous.
Maintenant c'est clair que si on présente un dossier bidon on va prendre sévère, mais je n'y crois pas.

Et si j'ai bien compris ils ne peuvent théoriquement rien faire avant la fin de la saison non ?
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Superonie
posté Lundi 11 Septembre 2017 À 20h14
Message #1550


Cerbère du Clan
Icône de groupe

Groupe : Administrateur
Messages : 25,075
Inscrit : 02/09/2004
Lieu : Toucourt
Membre n° 121


Drapeau







CITATION(Schloufi @ Lundi 11 Septembre 2017 À 20h18) *
Et si j'ai bien compris ils ne peuvent théoriquement rien faire avant la fin de la saison non ?


Exact.

Ils se décrédibiliseraient complètement s'ils jugeaient nos comptes avant que toutes nos recettes soient connues.

Aucune estimation sérieuse ne peut être effectuée avant qu'on ait été éliminé de la Ligue des Champions tellement les écarts sont grands en fonction des tours parcourus.

Et même sans si on faisait un parcours décevant en C1, on pourrait encore se renflouer en vendant un ou deux joueurs avant le 30 juin. Aulas avait par exemple vendu très tôt Umtiti en 2014 pour pouvoir présenter un bilan positif à ses actionnaires.


--------------------
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Neiluj
posté Lundi 11 Septembre 2017 À 20h42
Message #1551


Le Clan est sa famille
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 3,174
Inscrit : 29/06/2016
Membre n° 68,659


Drapeau








Le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi s'est confié au quotidien anglais The Daily Telegraph dans une longue interview. Il revient longuement sur le fair-play financier et le fol été du PSG, défendant l'investissement parisien qui suscite tant de critiques.

Le quotidien espagnol Marca avait annoncé que le président parisien Nasser Al-Khelaïfi allait prochainement passer à l'offensive afin de défendre son club et c'est dans les colonnes du réputé quotidien anglais The Daily Telegraph que l'homme fort du PSG s'est exprimé. Dans un entretien pratiquement uniquement basé sur le fair-play financier, le n°1 du club a longuement défendu les investissements faits cet été.


Les réponses au fair-play financier
«Je le dis à tout le monde : relaxez-vous et pensez à votre projet. Nous pensons à construire le nôtre.»

Alors que Paris a dépensé 222M€ pour Neymar et devra payer encore 180M€ pour Mbappé sous peu, Al-Khelaïfi commence par défendre les recettes du club : «Nous travaillons très dur depuis six ans pour faire grandir les revenus du club et ils ont augmenté à travers la billetterie, le sponsoring, le merchandising, les recettes de jour de match et les droits TV de 90M€ à 500M€ environ, avec des profits ces deux dernières années.» Paris a en effet gagné de l'argent ces deux dernières années, un point souvent oublié, et le président enchaîne : «Nous prévoyons de continuer à augmenter nos revenus d'entre 20 à 40%. Nous avons un an pour rentrer dans les critères du fair-play financier. Nous avons jusqu'au 30 juin 2018. Donc je le dis à tout le monde : relaxez-vous et pensez à votre projet. Nous pensons à construire le nôtre.»

«Nous respectons tous les clubs et nous attendons la même chose en retour.»

Le président enchaîne d'ailleurs sur la pression des grands d'Europe : «Il y a des pressions venues d'autres clubs (pour enquêter) mais je ne pense pas que l'UEFA sera influencée par ces pressions parce qu'ils sont très professionnels et très sérieux. Pour la millième fois, je suis très confiant. Nous respectons tous les clubs et nous attendons la même chose en retour. Nous avons investi dans le Championnat de France et pour être hautement compétitif en Ligue des Champions. Nous respectons toutes les règles et tous les règlements.»

Al-Khelaïfi justifie ensuite l'énorme effort financier de l'été : «Aujourd'hui, l'investissement que nous avons fait est sur du long terme et je suis sûr que dans deux ou trois ans, tout le monde dira "Regardez le PSG, ils ont fait un boulot fantastique." C'est un bon deal de les avoir faits signer maintenant, parce que le coût des transferts de joueurs, les salaires aussi bien que les revenus des clubs augmentent de façon rapide dans le monde du sport et spécifiquement dans le football. Donc nous sommes très confiants et satisfaits avec les décisions que nous avons prises.»


Neymar, une folie assumée
Pour justifier l'énorme investissement fait sur Neymar, le président parisien va citer un exemple lié au joueur brésilien : «J'ai parlé au propriétaire de Globo TV au Brésil et il m'a dit "Devinez combien de personnes au Brésil ont regardé la présentation de Neymar. Juste la présentation, pas le premier match." J'ai dit "Cinq millions ?" Il m'a dit "Non." J'ai dit "Dix millions ?" Il m'a dit "Non, 85 millions." C'est incroyable.» En pleine forme, le président enchaîne : «Aujourd'hui, nous avons un gros problème à résoudre : nous n'avons pas assez de maillots ! C'est énorme pour nous. J'étais aux Etats-Unis la semaine dernière et j'ai vu des maillots du PSG partout. C'est pareil en Asie, en Amérique Latine et au Moyen-Orient.»

Fier de ses acquisitions de cet été, le dirigeant parisien continue sur sa superstar : «Neymar est une superstar internationale. Une marque internationale. Tout le monde se demande "Qu'est ce qu'il se passe en France et dans le championnat de France ? Neymar joue au PSG !" Même les personnes qui ne sont pas intéressés par le football parlent de ça.» Toujours à propos du Brésilien, il enchaîne : «Le premier match de Neymar à Guingamp a été diffusé dans 183 pays. C'était incroyable pour la France et le championnat de France. C'est bon aussi pour la Ligue des Champions car vous pouvez avoir d'autres clubs en compétition –et je ne veux surtout pas dire qu'on en est là – mais c'est important d'avoir des nouveaux clubs qui arrivent et des clubs avec de l'ambition.»


Mbappé, fierté parisienne
«D'autres clubs lui ont proposé plus que nous.»

Après Neymar, c'est sur Mbappé que le président du PSG se lance, notamment la concurrence au moment de le faire signer : «C'était très compétitif (face au PSG), croyez-moi. D'autres clubs lui ont proposé plus que nous. Tous les grands clubs le voulaient. Mais nous lui avons expliqué notre projet et l'ambition de notre club. Et il est français, il est parisien et il a le club dans son cœur. Il voulait rester en France et défendre les couleurs françaises en Ligue des Champions. C'est ancré profondément en lui. Il veut écrire l'histoire ici et il a déjà une historie ici. Vous avez vu les photos de lui quand il avait 10 ans ? Une photo ne ment pas. Il aime le club et son rêve était de jouer pour le PSG.»

Le président décrit ensuite comment le transfert s'est fait : «Nous l'avons rencontré lui et sa famille trois fois sur les deux derniers mois et ils n'ont pas parlé d'argent du tout. C'est incroyable, j'étais surpris. Nous avons parlé du projet deux ou trois fois et puis vous pensez au fait que vous devez commencer les négociations et ils n'étaient pas du tout intéressés par ça parce qu'ils voulaient seulement parler de notre vision du football, du futur et des plans pour le joueur. »


Un PSG jeune et ambitieux
«Nous ferons de notre mieux pour garder Neymar et Mbappé le plus longtemps possible.»

Al-Khelaïfi est ensuite interrogé sur le fait que l'équipe du PSG est jeune, un point important pour lui : «C'est ce que nous avons construit lors des six dernières années. C'est quelque chose que nous avons besoin de mettre en lumière. Les atouts que nous avons aujourd'hui – même Neymar et Mbappé – ils représentent un investissement pour les huit ou dix prochaines années. Mbappé a 18 ans, il peut encore jouer 15 ans. Neymar peut encore jouer 9 ou 10 ans. Nous ferons de notre mieux pour les garder le plus longtemps possible.»

L'entretien se finit avec une question sur la Ligue des Champions et le président parisien est encore débordant d'enthousiasme : «Je pense que nous sommes plus forts (que l'an passé) mais c'est le football. Je suis très optimiste et excité à l'idée de jouer notre premier match de Ligue des Champions à Celtic Park. Je sais qu'ils ont des fans exceptionnels et le stade comme l'atmosphère seront incroyables. C'est le premier match du groupe donc tout le rend très excitant. Je ne peux plus attendre.»

Culture

J'ai tendance à penser qu'il sait où il va. Après, l'UEFA l'entendra-t-il de la même oreille...

Ce message a été modifié par Neiluj - Lundi 11 Septembre 2017 À 20h42.
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Neiluj
posté Lundi 11 Septembre 2017 À 22h19
Message #1552


Le Clan est sa famille
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 3,174
Inscrit : 29/06/2016
Membre n° 68,659


Drapeau







Pas eu le temps de tout lire mais ça se durcit avec l'UEFA avec une exclusion comme sanction plus que possible.

Je sens qu'on ne va pas s'ennuyer dans les années à venir, dans un sens comme dans l'autre...
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Neiluj
posté Jeudi 28 Septembre 2017 À 20h24
Message #1553


Le Clan est sa famille
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 3,174
Inscrit : 29/06/2016
Membre n° 68,659


Drapeau







Un message vu sur le forum de Culture qui m'a bien fait marrer:
CITATION
Rappelez moi, vous avez le nom du club qui nous balance depuis quelques mois et surtout ces derniers jours que leur modèle économique "vertueux" est sain et que le budget est géré avec honneur, respect des valeurs et tradition ?
C'est bien les mêmes donneurs de leçons qui expliquait et citait le FC Qatar " Même avec toute sa fortune ce club, ne pourrait jamais atteindre notre niveau, le succès et la réussite ne s'achète pas."

Finalement ils vont lâcher combien de millions pour indemniser Carlo, qui avait un contrat jusqu'à fin juin 2019 à 15M€/an (15M ou 20M ?). Heureusement qu'ils ont signé un accord avec Hamad International Airport au Qatar pour 10M/an pour compenser.
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Neiluj
posté Jeudi 05 Octobre 2017 À 19h54
Message #1554


Le Clan est sa famille
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 3,174
Inscrit : 29/06/2016
Membre n° 68,659


Drapeau








L'UEFA et la FIFA, "facilitateurs d'un système corrompu" Ainsi le Parlement européen a-t-il qualifié l'UEFA et la FIFA, que la crise financière de 2007 avait invités à mieux réguler l'économie du football. Dix ans plus tard, leur bilan est celui d'un sport encore plus inégalitaire, dérégulé et opaque.

Le 26 septembre dernier, la session à Bruxelles de la commission d'enquête du Parlement européen sur le blanchiment de capitaux, l'évasion fiscale et la fraude fiscale a parfaitement résumé l'impuissance des (supposés) gendarmes du foot.

Kimberly Morris, responsable du contrôle des transferts à la FIFA, et Julien Zylberstein, conseiller juridique à l'UEFA étaient auditionnés à la suite des révélations dites "Football Leaks". Le titre du communiqué de presse de la commission après leur audition a été terrible: "Les responsables de l'UEFA et de la FIFA accusés d'être les 'facilitateurs' d'un système corrompu".

Les deux représentants des instances se sont en effet contentés de débiter mécaniquement un arsenal de mesures réglementaires à la fois insuffisantes, imprécises ou inefficaces. Sommés de s'expliquer sur la non sanction du FC Barcelone pour sa campagne #TodosSomosLeoMessi après la condamnation du joueur pour fraude fiscale, Morris et Zylberstein se sont montrés incapables de fournir une explication valable. Tout l'inconfort de la position de la FIFA et de l'UEFA était résumé dans cette longue séance d'échappatoire et de déni.


Pendant la crise financière, les affaires continuent

Dans leur administration du foot, ces instances sont étroitement dépendantes du contexte économique et géopolitique. En particulier lors d'événements planétaires comme la crise bancaire intervenue en 2007.Tandis que l'économie mondiale vacille cette année-là, le football pro fait l'objet d'une analyse connexe. Il n'est pas au mieux: endettement, impayés au fisc, saisies, disparition ou administration publique pour les clubs font des ravages. Il risque donc lui aussi l'explosion d'une bulle inflationniste et dérégulée.

Les appels à la raison se multiplient et Michel Platini, élu président de l'UEFA en janvier 2007, envisage un traitement de choc: indexation de la masse salariale sur les recettes, finances des clubs en gestion centralisée, taxation des grands clubs au profit des petits. Diagnostic de l'ex numéro 10 des Bleus: il faut réguler le marché, incapable de le faire lui-même.

Mais dès octobre 2008, deux événements sont venus indiquer toutes les limites de ces intentions régulatrices. Dans une convention londonienne de décideurs du ballon rond (Leaders in Football), Lord Triesman, président de la Fédération anglaise, s'alarmait de ce constat: la crise bancaire et le taux d'endettement inédit du football anglais lui font courir de graves dangers.

Réplique placide et limite insolente de Richard Scudamore, directeur exécutif de la Premier League: "La règle d'or dans le business, c'est que le niveau d'endettement soit indexé sur celui des revenus. On en est à 2,7 milliards d'euros d'endettement, soit l'équivalent de nos revenus, donc nous sommes dans les clous". Circulez, il n'y a rien à voir.

Bingo pour le cheikh Mansour

Toujours en Angleterre et en 2008 a lieu l'intronisation des pays du Golfe dans le berceau et la locomotive du foot mondial. À l'été, Mansour bin Zayed Al Nahyan, membre de la famille royale et premier ministre des Émirats, devient propriétaire de Manchester City. Et en octobre, c'est à la City que le cheikh Mansour fait une entrée fracassante. Frappée par la crise bancaire, la Barclays Bank, alors deuxième établissement bancaire britannique et mondial, cherche à la fois des liquidités et à échapper à une nationalisation partielle, dont ne veulent pas ses actionnaires.

La solution vient du Golfe et de trois fonds d'investissement (émiratis et qataris), dont celui de Mansour. Un deal hyper gagnant pour lui: pour 3,8 milliards d'euros d'investissement, il revend ses parts deux ans plus tard avec un profit de 1,5 milliard. Soit six fois plus que ce qu'il avait payé pour acheter Manchester City et son ticket d'entrée en Premier League… alors sponsorisée par la Barclays Bank.

Ce deal contenait déjà les éléments du débat sur le rapport entre le Paris SG et le Qatar. Le fond prêteur appartenait-il vraiment au cheikh Mansour ou en réalité à un fond étatique des Émirats selon des documents fournis par la banque? "Erreur administrative" expliquera Barclays Bank.

Le "redressement" de l'Atlético Madrid La FIFA et l'UEFA sont dépendantes du contexte, mais ces instances y ajoutent aussi inaction et laxisme. Ceci illustré au mieux par l'ouvrage de Tariq Panja et Alex Duff, Football's Secret Trade, How the Player Transfer Market was Infiltrated (Bloomberg). Dans ce livre-enquête, les deux auteurs explorent et révèlent la face cachée du foot business, les circuits de financement occulte, les acteurs de l'ombre. Ils exposent par exemple la manière dont l'Atlético Madrid s'est refait une santé financière depuis 2012 en utilisant toutes les failles de la régulation.



Alors mal en point sportivement, l'Atlético Madrid est début 2012 en tête d'autres classements, ceux de l'endettement. Le foot espagnol totalise 3,5 milliards d'euros d'impayés. Le club madrilène est le deuxième club le plus endetté (514 millions) et le premier pour les impayés au fisc (120 millions). L'Atlético Madrid décide alors d'un plan de redressement financier. Il négocie avec le fisc espagnol un remboursement sur huit ans à prix d'ami (4,5% d'intérêts).

Le reste constitue un cocktail très épicé. Vente des parts de joueurs en TPO auprès de Doyen Sports, de Quality Sport, un fond irlandais détenu par Peter Kenyon, ex DG de Manchester United, et Chelsea et Jorge Mendes. Le tout complété par un emprunt auprès de Michael Tabor (businessman / parieur / joueur anglais). L'emprunt est financé par un accord passé par Tabor entre Sogecable (télé par câble) et Canal+, cette dernière lui versant le montant du deal aux Îles vierges britanniques. Ce scénario affiche en cascade tous les abandons de vigilance des autorités sportives, financières et politiques concernant le foot.



Concurrence déloyale

La FIFA, l'UEFA, la Fédération et la Ligue espagnoles n'ont jamais réagi à la concurrence déloyale que constituait le surendettement des clubs espagnols auprès du fisc. C'est la Commission européenne qui a dû sanctionner elle-même, en juillet 2016, le Real Madrid et le Barça, qui étaient soumis depuis une quinzaine d'années à un impôt à taux réduit (25% au lieu de 30%) en tant que sociétés à but non lucratif (propriétés des socios).

La FIFA n'a sanctionné aucun club pour utilisation du TPO entre 2008 et 2015. Elle n'a pas non plus sanctionné Peter Kenyon et Jorge Mendes, coactionnaires de Quality Sports (filiale de CAA Sports), un fonds dédié spécifiquement au TPO. CAA Eleven, autre filiale de CAA Sports, a été choisie en 2012 par l'UEFA pour commercialiser les droits de ses compétitions d'équipes nationales – en particulier l'Euro 2016.

"Jamais entendu parler": telle fut la réponse de Javier Tebas, président de la Ligue espagnole à Tariq Panja et Alex Duff lorsqu'ils lui ont demandé ce qu'il pensait des montages financiers de l'Atletico Madrid. En ce qui concerne le TPO, Javier Tebas a demandé en 2015 à la Commission nationale espagnole des marchés et de la concurrence son avis consultatif. Réponse de l'organisme: "Atteinte à la libre concurrence". Du côté du gouvernement, le secrétariat d'État s'est rangé à l'avis de Javier Tebas: il faut règlementer le TPO, mais pas l'interdire.

L'inaction anglaise

Depuis 2011, des supporters anglais de cinq clubs ont mené campagne afin qu'ils cessent d'emprunter à Vibrac Corporation, un des fonds d'investissement au propriétaire inconnu et détenteur d'un autre fonds, Mousehole Limited prêtant pour sa part à des clubs espagnols. Révélation du livre: l'argent du deal Sogeccable-Canal+ de Michael Tabor est arrivé aux Îles vierges britanniques sur le compte de... Mousehole Limited. C'était donc Tabor le prêteur inconnu derrière Mousehole et Vibrac.

Jusqu'en 2016, personne, au niveau des autorités (FIFA, Fédération anglaise, Premier League) ne s'est alarmé de ces emprunts de clubs auprès d'organismes aux fonds et identités inconnues. "Cela ne devrait pas être le cas", ce fut la réponse de Gianni Infantino, alors secrétaire général de l'UEFA, lorsque Panja et Duff lui ont parlé de ces prêteurs mystérieux.

Mais c'est uniquement sous la pression des supporters anglais @WatchedToffee et du député travailliste Chris Matheson que la Premier League a fini par interdire aux clubs, l'année dernière, d'emprunter à des sociétés offshores sans évidence de fonds et d'identité. Réguler, l'UEFA affirme le faire avec son Fair-play financier. Mais il est justement critiqué pour son verrouillage des inégalités et son encadrement cosmétique au bénéfice des puissants.

Des gendarmes impuissants ou complices

Et les instances du foot sont perpétuellement prises en défaut de vigilance. Le 30 août dernier, le joueur Nicolás Freire a été transféré d'Argentinos Juniors (Argentine) au CA Torque (Uruguay) puis prêté dès le lendemain 31 août à PEC Zwolle (Pays Bas). Le CA Torque est une des filiales de City Group, qui contrôle six clubs et 175 joueurs sur quatre continents, avec pour tête d'affiche Manchester City.

L'opération Nicolas Freire est un cas type de triangulation qui permet à Argentinos Juniors d'être moins taxé sur le transfert et peut constituer un détournement de l'interdiction du TPO. Ce qui est pratiqué de manière notoire au Deportivo Maldonado, autre club uruguayen, et ce depuis 2009. Son propriétaire est anglais, proche d'avocats et agents anglais travaillant dans le foot. À ses débuts au club, Caine s'est fait conseiller par Gustavo Arribas, agent devenu chef des services de renseignements du chef d'État argentin Mauricio Macri, ex président de Boca Juniors.

Les gendarmes du foot sont donc bien peu regardants et de plus en plus spectateurs depuis la crise bancaire de 2007. Ils ont d'ailleurs eux-mêmes fait le spectacle avec les déchéances de Joseph Blatter, patron de la FIFA, en octobre 2015, suivie de celle Michel Platini, président de l'UEFA, en décembre de la même année.

Hormis sur le dossier du recrutement illicite de mineurs (Chelsea, Manchester City, Real Madrid, Barça et Atletico Madrid ont été sanctionnés), la FIFA et l'UEFA sont des tigres de papier en regard des vraies puissances du football. Seul le FC Seraing (D2 Belge) a été sanctionné par la FIFA pour fait de TPO. Mais les instances du foot savent aussi servir leurs intérêts. La Cour des comptes vient par exemple de critiquer la sujétion de l'État à l'UEFA et la marge bénéficiaire astronomique de cette dernière (42%) pour l'Euro 2016…





les cahiers du foot

C'est la faute du PSG©

Ce message a été modifié par Neiluj - Jeudi 05 Octobre 2017 À 20h26.
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Superonie
posté Mercredi 18 Octobre 2017 À 13h02
Message #1555


Cerbère du Clan
Icône de groupe

Groupe : Administrateur
Messages : 25,075
Inscrit : 02/09/2004
Lieu : Toucourt
Membre n° 121


Drapeau







Les EAU prévoyaient d'envahir le Qatar

Mais c'est le Qatar les méchants qui respectent pas les règles laugh.gif


--------------------
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
TTC
posté Samedi 21 Octobre 2017 À 12h29
Message #1556


Squatteur modéré
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 569
Inscrit : 02/07/2016
Membre n° 68,662


Drapeau







Soft power ou simple coincidence... Les joueurs du PSG multiplient les interviews ces deux derniers jours :

- Marqui a Europe 1
- Alves au Parisien
- Verratti chez l'Equipe...

C'est assez rare pour être souligné.
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
le_corellien
posté Samedi 21 Octobre 2017 À 18h09
Message #1557


Squatteur forcené
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 1,047
Inscrit : 07/12/2011
Membre n° 67,971


Drapeau







CITATION(TTC @ Samedi 21 Octobre 2017 À 13h29) *
Soft power ou simple coincidence... Les joueurs du PSG multiplient les interviews ces deux derniers jours :

- Marqui a Europe 1
- Alves au Parisien
- Verratti chez l'Equipe...

C'est assez rare pour être souligné.


Meunier au dernier CFC
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Neiluj
posté Jeudi 02 Novembre 2017 À 23h02
Message #1558


Le Clan est sa famille
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 3,174
Inscrit : 29/06/2016
Membre n° 68,659


Drapeau







Je sais pas trop où foutre ça:



CITATION
11e journée : Paris Saint-Germain – OGC Nice du 27 octobre 2017
Comportement des supporters du Paris Saint-Germain : usage d’engins pyrotechniques
En raison de la nature des faits, La Commission décide de mettre le dossier en instruction. Le Paris Saint-Germain est convoqué pour la séance du jeudi 23 novembre 2017.»

Le PSG risque une grosse amende, voire un huis-clos partiel, dans cette affaire.


User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Superonie
posté Mardi 07 Novembre 2017 À 13h28
Message #1559


Cerbère du Clan
Icône de groupe

Groupe : Administrateur
Messages : 25,075
Inscrit : 02/09/2004
Lieu : Toucourt
Membre n° 121


Drapeau







RMC avance le chiffre de 80M€ à trouver pour être dans les clous du FPF.

Difficile de savoir d'où ils tirent leur info ( vraie source à l'UEFA ou calculs à l'arrache, même si je pencherais pour la 2e vu la confidentialité et du dossier ) en tout cas si c'est vrai il n'y a rien de dramatique.

Monaco ne passera pas les poules de C1, ce qui va booster nos droits TV dans cette compétition à partir des 1/8e ( on sera le seul français engagé, donc il n'y aura pas de redistribution )

Si on y a joute une belle vente en janvier et les économies de salaires qu'elle induit, je pense qu'on est bon.


--------------------
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Superonie
posté Dimanche 12 Novembre 2017 À 15h27
Message #1560


Cerbère du Clan
Icône de groupe

Groupe : Administrateur
Messages : 25,075
Inscrit : 02/09/2004
Lieu : Toucourt
Membre n° 121


Drapeau







O Jogo annonce que Villas Boas sera encore coach de Shangai l'an prochain et qu'il souhaiterait une grosse recrue offensive.

La priorité est le Laziale Immobile mais, derrière, les bonnes relations avec Henrique pourraient faciliter le départ d'un Di Maria, Lucas ou Pastore.

A condition de les convaincre ninja_hide[1].gif


--------------------
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post

79 Pages V  « < 76 77 78 79 >
Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



Version bas débit Nous sommes le : Samedi 25 Novembre 2017 À 06h33


Bridged By IpbWiki: Integration Of Invision Power Board and MediaWiki © GlobalSoft