IPB

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )


9 Pages V  < 1 2 3 4 > »   
Reply to this topicStart new topic
> [PRESIDENT] Nasser El-Khelaifi
Grinko
posté Dimanche 27 Mai 2012 À 11h38
Message #21


Squatteur forcené
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 1,145
Inscrit : 22/10/2008
Lieu : Maisons-Alfort (94)
Membre n° 4,661


Drapeau







L'objectif quatarie a l'air d'être clairement de retravailler leur image à travers le PSG. De ce fait, Nasser se doit d'être irréprochable dans sa com. wink.gif


--------------------
Si toi aussi tu est fan de Bernard Mendy... et tu ne sais pas pourquoi :
"Quand Roberto Carlos déborde un adversaire, il l'enrhume. Quand Bernard Mendy déborde Roberto Carlos, il lui inocule le virus Ebola."
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
gameiro
posté Vendredi 31 Août 2012 À 18h38
Message #22


A pris ses habitudes
Icône de groupe

Groupe : Membre
Messages : 478
Inscrit : 27/07/2011
Membre n° 67,927


Drapeau








a+ a- imprimer RSS Le 31/08/2012 à 19:00:00
Foot - Ligue 1 - PSG : «Bien sûr, on n'est pas satisfait»
Le président du Paris-SG Nasser al-Khelaifi s'est confié dans L'Equipe de samedi (EQ)

21 Envoyer à un ami Dans un entretien accordé à L'Equipe dans son édition de samedi, Nasser al-Khelaïfi, le président du PSG, déclare qu'il n'est «pas satisfait, bien sûr» par le début de saison de son équipe - «ce n'est pas le début de saison qu'on voulait», dit-il -, mais il assure être «très optimiste pour la suite, dès dimanche contre Lille». Il dit également toute «sa fierté d'avoir un entraîneur comme Carlo Ancelotti, l'un des meilleurs du monde» et évacue l'idée que le technicien italien soit en danger après quatre matches. «Avec l'équipe qu'on a, avec les joueurs expérimentés qu'on a, je suis très confiant et je l'ai dit au groupe cette semaine. C'est une question de temps. Mais je suis vraiment optimiste- A.C., D.D., J.T.

A lire l'interview de Nasser al-Khelaïfi dans L'Equipe de samedi. source: http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/...atisfait/309929



Bonne réaction pour solidariser le groupe et son entraineur....
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
flamengo
posté Vendredi 31 Août 2012 À 21h22
Message #23


Cerbère du Clan
Icône de groupe

Groupe : Membre VIP
Messages : 17,003
Inscrit : 02/01/2005
Lieu : Paris 13
Membre n° 561


Drapeau








Les vérités de Nasser Al Khelaifi

Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG, a accordé un entretien à RMC Sport. Il ne cache pas que les résultats ne sont pas au rendez-vous. Il demande néanmoins de la patience et renouvelle sa confiance à Leonardo et Ancelotti.

Nasser Al-Khelaïfi, que pensez-vous du tirage de la Ligue des champions pour le PSG ?
Je pourrai dire qu’on est chanceux si on se qualifie après les matches. Aujourd’hui, on a Porto, Kiev, Zagreb, des équipes compétitives. Ça ne sera pas facile.

La Ligue des champions, est-ce un rêve devenu réalité ?

Notre objectif en arrivant était de disputer la Ligue des champions. On veut être compétitif, on a les joueurs pour l’être.

Quel est l’objectif cette saison ? La victoire ?
Non, il faut être réaliste. On va affronter de grandes équipes. Concentrons-nous sur la phase de poules. Bien sûr, on n’est pas dans le groupe le plus relevé, le groupe D avec le Real Madrid et Manchester City. Mais on a aussi un groupe relevé, avec Porto, qui a l’expérience des grandes compétitions et qui s’appuiera sur une forte communauté ici en France.

Le PSG jouera-t-il ses matches au Parc des Princes ou au Stade de France ?
On jouera tous les matches de Ligue des champions au Parc des Princes. Ceci vaut pour cette année comme l’année prochaine. Ce n’est plus un projet.

Le PSG va donc rester au Parc des Princes ?
Oui, on va rénover le Parc en vue de l’Euro 2016. On espère pouvoir avoir un stade de 60 000 places parce qu’on pense que le club mérite plus que les 44 000 actuelles.

Comment jugez-vous le début de saison de l’équipe ?
Ce n’est pas le début de saison que l’on souhaitait avec trois matches nuls, mais les joueurs le savent. Ce n’est pas facile de créer une équipe d’un coup avec de nouveaux joueurs. Il ne s’agit pas uniquement d’acheter des joueurs. On a des blessés. Il faut du temps. Je demande à tout le monde d’être patient. Je suis confiant pour le prochain match, je suis derrière mon équipe et mon entraîneur. Je suis sûr que ce sera la meilleure équipe cette saison.

Qu’avez-vous dit à vos joueurs mardi ?
Je n’étais pas en colère. J’ai été juste très clair avec eux. Je leur ai dit qu’on n’était pas là pour avoir trois points en trois matches. Personne ne peut maitriser les résultats, mais je leur ai demandé d’être à 100% pour le maillot et les supporters.

Carlo Ancelotti est arrivé il y a huit mois et il ne semble pas encore avoir trouvé la bonne formule…
Je pense qu’il a trouvé la formule, mais encore une fois trouver une dynamique de groupe avec de nouveaux joueurs prend du temps. On a acheté 17 joueurs depuis notre arrivée. Pour n’importe quel technicien, Carlo Ancelotti fait partie des meilleurs entraineurs et il est peut-être le meilleur d’entre eux. On a la chance d’avoir Ancelotti, la Ligue 1 a la chance d’avoir Ancelotti.

Considérez-vous comme une obligation d’être champion de France cette année ?
Ce n’est pas une obligation, mais c’est notre objectif. C’est clair pour tout le monde.

Michel Platini a dit ce vendredi que « plusieurs clubs ne veulent pas respecter le fair-play financier de l’UEFA » et que « Paris peut être l’un d’eux ». Que répondez-vous ?
Je n’ai pas entendu parler de quelque chose de ce type. Je l’ai rencontré hier (jeudi), on a discuté, je lui ai dit qu’on appliquera les règles de l’UEFA. S’il a dit cela, il se trompe.

Leonardo a été critiqué l’hiver dernier au Qatar. Cet été, il a réalisé de gros transferts avec Zlatant Ibrahimovic et Thiago Silva. Lui fait-on confiance aujourd’hui ?
Ce n’est pas vrai. S’il doit être critiqué, ce sera par moi. Tout ce qu’on a fait est bon pour le club. Je suis très satisfait de ce qu’on a réalisé.

Le regard sur le PSG a-t-il changé depuis l’arrivée d’Ibrahimovic et Thiago Silva ?
Bien sûr, je peux voir que les gens respectent le PSG et qu’ils ne veulent pas nous affronter. C’est un bon sentiment, mais maintenant il faut le montrer sur le terrain.

En quoi Ibrahimovic est-il si spécial ?
C’est un joueur fantastique, il a bon comportement. Et ce qui le rend vraiment spécial, c’est qu’il veut toujours gagner. C’est un guerrier.

Le PSG a-t-il terminé son marché des transferts ?
Le marché se termine le 4 septembre non ? On a encore un peu de temps pour voir. Il peut y avoir des blessés, des opportunités (le PSG a recruté ce vendredi le Néerlandais Grégory van der Wiel, ndlr).

Avez-vous déniché le « nouveau Messi » que vous espériez à votre arrivée ?
Non, ce n’est pas facile de trouver un nouveau Messi. C’est un joueur incroyable. On va, je l’espère, le trouver dans notre centre de formation.

Expliquez-nous la clause éthique qui figure dans le contrat des joueurs…
Je ne vais pas vous dire ce qu’il y a dans le contrat, mais je peux vous dire que les joueurs, jeunes ou stars, doivent être des ambassadeurs irréprochables du PSG. Ils doivent respecter l’entraineur, les fans, le maillot. J’ai confiance dans le comportement de mes joueurs.

Pourquoi fermez-vous le Camp des Loges aux supporters ?
L’entraîneur doit travailler dans la confidentialité. Il y a des jours où l’entrainement est ouvert, d’autres où il est fermé. On a vraiment besoin de se concentrer sur l’équipe. Les fans sont essentiels, mais ils doivent comprendre qu’on doit être tous derrière l’équipe.

Etes-vous satisfait de l’ambiance au Parc des Princes ?
Je suis très content du public, je veux qu’il soit derrière l’équipe de la première à la dernière minute. Le public est le 1er homme et pas le 12e sur la pelouse.

Vous sentez-vous apprécié en France ?
Presque depuis notre arrivée, je sens qu’on est très bien accueilli. On essaie de faire le mieux pour le PSG et j’espère qu’on y parviendra. Mais ça ne se fera pas sans les supporters.

Pourquoi avoir investi dans le Paris Handball ?
Le club a été dans une situation financière difficile. J’aime Paris. Le Qatar et moi-même aimons le handball. Et la France a d’exceptionnels résultats avec son équipe.

Au tour du basket avec le Paris-Levallois ?
Pourquoi pas ? (Rires)

RMCSport.fr



--------------------
Certains d'entre vous donnent quand même l'impression de tout savoir sur tout... et que personne n'est assez bien pour le PSG.

User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
flamengo
posté Samedi 01 Septembre 2012 À 11h11
Message #24


Cerbère du Clan
Icône de groupe

Groupe : Membre VIP
Messages : 17,003
Inscrit : 02/01/2005
Lieu : Paris 13
Membre n° 561


Drapeau








"On surmontera cette mauvaise passe"

NASSER AL-KHELAÏFI, le président du PSG, ne cache pas la contrariété née des premiers résultats. Mais il s’en détache pour mieux souligner la croissance du club parisien.

Présent à Monaco jeudi soir pour le tirage au sort de la phase de groupes de la Ligue des champions, Nasser al-Khelaïfi n’a pu dormir que trois heures après avoir négocié avec l’Ajax Amsterdam les derniers détails du transfert de Gregory Van der Wiel. De retour à Paris, l’ancien tennisman a répondu hier après-midi à douze interviews successives au Parc des Princes. Le président du PSG et de Qatar Sports Investments a notamment cherché à désamorcer les crispations suscitées par le début de saison sans éclat des Parisiens.

« TROIS POINTS en trois journées : le début de saison du PSG ne doit pas vous enchanter…

– Bien sûr que nous ne sommes pas satisfaits. On n’a pas réalisé un bon début de saison, mais nous n’avons pas encore joué un match avec la même équipe. Or les joueurs ont besoin de créer des automatismes. Il faut encore du temps, c’est normal. Je suis très optimiste et j’ai confiance en nos joueurs, qui ont de la qualité et de l’expérience. Je ne suis pas vraiment inquiet. Certes, il y a beaucoup de pression et d’attentes, mais je pense qu’on surmontera cette mauvaise passe. C’est ce que j’ai dit aux joueurs mardi dernier au Camp des Loges. Je suis sûr que nous serons compétitifs en Championnat et en Ligue des champions.

– Avez-vous fixé une échéance de résultats à Carlo Ancelotti ?

– Carlo Ancelotti est l’un des meilleurs entraîneurs du monde. Nous sommes chanceux de l’avoir au PSG. C’est un homme fantastique. Il a une expérience unique. La pression, il connaît, il y en a ici, mais c’est une bonne pression. Il a besoin de cette pression. Carlo n’est pas du tout menacé. Il sera là jusqu’à la fin de la saison et même jusqu’à la fin de son contrat (30 juin 2014). Je le soutiens à 100 %. Et je sais que notre équipe va jouer de mieux en mieux.

– Cet été, en transferts (139 M€ hors bonus), mais aussi en salaires, vous avez dépensé beaucoup d’argent pour recruter. Pensez-vous avoir toujours payé le juste prix ?

– Le mercato n’est pas un jeu. Pour les joueurs de qualité, il y a un prix à payer. C’est le marché qui le décide. Le Qatar a de l’argent, grâce à Dieu, mais nous ne le dépensons pas sans compter. Il ne faut jamais croire ça. Nous regardons ce que nous faisons. Par exemple, le contrat de Thiago Silva est le même que celui qu’il avait à l’AC Milan (6 M€ net par an). Nous ne l’avons pas surpayé. Des gens nous critiquent mais d’autres comprennent le contexte et connaissent le marché. Ils savent qu’il était très important pour nous d’investir massivement cette année.

« On nous a dit : “S’il vous plaît, n’approchez pas notre joueur…” »

– Parce que le fair-play financier va bientôt entrer en vigueur (1) ?


– Aujourd’hui, en Europe, les grands clubs ont compris que le PSG était présent sur le marché des transferts et que, ma foi, il avait bien le droit d’acheter des joueurs. Notre club n’a pas à craindre le fair-play financier. Il continue de développer ses ressources de façon considérable. Dans tous les secteurs, on affiche une croissance à double chiffre. Si on compare les chiffres avec ce qu’ils étaient à peine deux ans en arrière, la progression est énorme. Dans l’ensemble, les revenus du PSG ont augmenté de 81 %. Dans le détail, par exemple, vous avez + 265 % sur les ventes de billets, + 94 % sur le merchandising ou encore + 57 % pour le sponsoring (2). L’été dernier, à la même époque, on comptait 16 000 abonnés et ils sont un peu plus de 23 500 cette année. Cette saison, on devrait avoir plus de 1 million de spectateurs au Parc des Princes.

– Un Parc qui ne sera finalement pas reconstruit, malgré le vœu que vous aviez émis au printemps dernier.

– Je l’ai déjà dit, le Parc restera durablement notre stade. En vue de l’Euro 2016, il va être rénové et mis aux normes de l’UEFA. Ensuite, une fois l’Euro terminé, notre but reste de porter la capacité du stade à 60 000 places. On en reparlera en temps voulu. Quant au futur Camp des Loges, qui doit voir le jour en 2015, nous prendrons une décision sur son emplacement au cours de l’automne. Car, si nous investissons beaucoup dans les joueurs, nous le faisons aussi dans les infrastructures, preuve de notre vision à long terme pour ce club.

– L’arrivée de Zlatan Ibrahimovic s’inscrit-elle dans cette vision ?

– Il est très important que les gens sachent à quel point il est important d’amener en France des grands joueurs. Je pense que tout le monde n’en est pas conscient. L’effet de l’arrivée d’Ibra est fantastique pour la L 1. Il faut se dire qu’une star comme lui va tirer le Championnat vers le haut. Et lui donner plus de lumière au niveau international.

– En France, des clubs vous reprochent de ne pas avoir recruté en L 1. Que leur répondez-vous ?

– Mais on a essayé de faire venir des joueurs du Championnat de France, mais ce sont leurs clubs qui n’ont pas voulu nous les vendre ! On adorerait acheter des joueurs français mais, pour nous, cela s’avère difficile. Des clubs nous ont dit : “S’il vous plaît, n’approchez pas notre joueur…” Et comme on est respectueux, on n’a pas approché les joueurs en question. On tient à garder de bonnes relations avec l’ensemble de la L 1. »

ALEXANDRE CHAMORET, DAMIEN DEGORRE ET JÉRÔME TOUBOUL

(1) À partir de 2013, un club ne pourra pas dépenser plus que ce qu’il génère comme revenus. L’UEFA a prévu d’appliquer ses premières sanctions en 2014-2015 aux clubs qui ne respecteraient pas cette règle.

(2) Le PSG de QSI a augmenté ses ressources liées au sponsoring tout en diminuant le nombre de ses partenaires, passés en un an de quarante-deux à dix-sept.

L'Equipe



Article légèrement différent que celui du dessus.


--------------------
Certains d'entre vous donnent quand même l'impression de tout savoir sur tout... et que personne n'est assez bien pour le PSG.

User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
flamengo
posté Samedi 01 Septembre 2012 À 19h02
Message #25


Cerbère du Clan
Icône de groupe

Groupe : Membre VIP
Messages : 17,003
Inscrit : 02/01/2005
Lieu : Paris 13
Membre n° 561


Drapeau








Al Khelaifi, la seule voix du Qatar

Les Qataris seraient des gens impatients. Les jours de Leonardo au poste de directeur sportif du PSG seraient comptés, si jamais les résultats du club ne s'améliorent pas incessamment sous peu. Il existerait même un courant anti-Leonardo à Doha.


« De qui parle-t-on ? », interroge Nasser Al-Khelaïfi, dans les colonnes du Parisien. La seule voix du Qatar, c'est moi ! Je ne comprends pas qui peut parler à Doha. Nous avons la pression, tout le monde a la pression. Moi, j'ai la pression. Je me la mets moi-même. Nous en avons besoin. Elle est énorme, bien sûr. Elle vient des attentes, très fortes. Elle est normale et logique. Mais elle doit être positive, c'est ce que j'ai dit aux joueurs cette semaine. Pour être plus motivés, se battre davantage et s'entraîner plus dur. Ne faire qu'un. On veut être meilleur que la saison passée. Mais nous sommes là pour longtemps. Nous avons le temps de construire le club. Carlo Ancelotti n'est pas menacé. Il sera là pour toute la saison », a assuré le président des Rouge et Bleu. Le dirigeant qatari se décrit d'ailleurs comme un homme « très patient ».

Cette semaine, l'accrochage entre Ibrahimovic et Nene à l'entraînement a largement été médiatisé. Or, il s'agit d'un fait plutôt banal, se produisant très régulièrement au sein de nombreux clubs. « C'est normal ! C'est un signe positif, qui montre des entraînements où tout le monde est compétitif. Si un joueur veut gagner un match, il doit vouloir déjà gagner à l'entraînement. S'il n'y a que des copains à l'entraînement, ils ne gagneront pas en match. Le plus important, c'est leur relation en dehors. Ils se sont parlé et tout va bien. Il n'y a pas de tensions. Ce sont des joueurs de classe mondiale. Ibrahimovic a joué dans les plus grands clubs du monde. C'est une personne géniale », assure Al-Khelaïfi, tendant à dédramatiser une situation qui donne du grain à moudre à ceux qui pensent que la guerre des égos sera inévitable dans le vestiaire parisien.

Canal Supporters



--------------------
Certains d'entre vous donnent quand même l'impression de tout savoir sur tout... et que personne n'est assez bien pour le PSG.

User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
flamengo
posté Mercredi 05 Septembre 2012 À 21h09
Message #26


Cerbère du Clan
Icône de groupe

Groupe : Membre VIP
Messages : 17,003
Inscrit : 02/01/2005
Lieu : Paris 13
Membre n° 561


Drapeau








Al Khelaifi candidat à la LFP

Selon France Football, Nasser Al-Khelaïfi devrait être candidat aux élections du conseil d’administration de la Ligue de Football Professionnel (LFP).

Celles-ci se dérouleront le 12 septembre prochain. A l’occasion d’une réunion préparatoire, le président du PSG aurait fait part à plusieurs de ses homologues de Ligue 1 de sa volonté de se présenter.

Certains dirigeants seraient déjà opposés à cette candidature, dans la mesure où l’homme d’affaires qatari n’est autre que le président de la chaîne beIN Sport, qui détient une partie des droits télés du championnat de France. Ce qui pourrait poser un problème de conflit d’intérêts.

En revanche, au regard du poids considérable pris par le club de la capitale depuis sa reprise par QSI, il peut sembler légitime que le PSG bénéficie d’un siège à la LFP.

Paris Team



Ce message a été modifié par Superonie - Mercredi 05 Septembre 2012 À 22h01.


--------------------
Certains d'entre vous donnent quand même l'impression de tout savoir sur tout... et que personne n'est assez bien pour le PSG.

User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
K
posté Mercredi 05 Septembre 2012 À 21h46
Message #27


Le Clan est sa famille
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 2,767
Inscrit : 22/12/2004
Lieu : Paris 13
Membre n° 543


Drapeau







Je vois pas le rapport entre le contenu de la news et le titre de celle-ci. Tu m'éclaires flamengo?
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
flamengo
posté Mercredi 05 Septembre 2012 À 21h56
Message #28


Cerbère du Clan
Icône de groupe

Groupe : Membre VIP
Messages : 17,003
Inscrit : 02/01/2005
Lieu : Paris 13
Membre n° 561


Drapeau







CITATION(K @ Mercredi 05 Septembre 2012 À 22h46) *
Je vois pas le rapport entre le contenu de la news et le titre de celle-ci. Tu m'éclaires flamengo?


Oups !

C'est mon copier-coller qui a merdé.

Tellement je galère, le clic droit de ma souris ne marche plus et c'est tout un cirque pour faire un copier-coller.

Mea culpa, je relis toujours ce que je poste mais là non.

Si un modo pouvait annuler le post......


--------------------
Certains d'entre vous donnent quand même l'impression de tout savoir sur tout... et que personne n'est assez bien pour le PSG.

User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Superonie
posté Mercredi 05 Septembre 2012 À 22h01
Message #29


Cerbère du Clan
Icône de groupe

Groupe : Administrateur
Messages : 25,072
Inscrit : 02/09/2004
Lieu : Toucourt
Membre n° 121


Drapeau







CITATION(flamengo @ Mercredi 05 Septembre 2012 À 22h56) *
Oups !

C'est mon copier-coller qui a merdé.

Tellement je galère, le clic droit de ma souris ne marche plus et c'est tout un cirque pour faire un copier-coller.

Mea culpa, je relis toujours ce que je poste mais là non.

Si un modo pouvait annuler le post......


Il est très bien ton message smartass.gif


--------------------
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
flamengo
posté Mercredi 05 Septembre 2012 À 22h07
Message #30


Cerbère du Clan
Icône de groupe

Groupe : Membre VIP
Messages : 17,003
Inscrit : 02/01/2005
Lieu : Paris 13
Membre n° 561


Drapeau







CITATION(Superonie @ Mercredi 05 Septembre 2012 À 23h01) *
Il est très bien ton message smartass.gif


Effectivement.

wub.gif


--------------------
Certains d'entre vous donnent quand même l'impression de tout savoir sur tout... et que personne n'est assez bien pour le PSG.

User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Superonie
posté Mercredi 12 Septembre 2012 À 12h31
Message #31


Cerbère du Clan
Icône de groupe

Groupe : Administrateur
Messages : 25,072
Inscrit : 02/09/2004
Lieu : Toucourt
Membre n° 121


Drapeau








Nasser al-Khelaïfi intègre le comité exécutif de l’UCPF

Comme attendu, Nasser al-Khelaïfi a rejoint le comité exécutif de l‘UCPF (Union des Clubs Professionnels de Football), le syndicat qui s’occupe des clubs de football, informe Le Parisien. Il rejoindra notamment Jean-Michel Aulas (Olympique Lyonnais) et Michel Seydoux (Lille). Cependant, le président du Paris Saint-Germain qui souhaitait également siéger au conseil d’administration de la LFP a finalement renoncé, afin d’éviter un conflit d’intérêts alors qu’il est le patron des chaines BeInSport 1 et 2, qui diffusent la Ligue 1 avec Canal+.

CS



Je sais pas ce que ça aurait pu apporter au club d'avoir son président au conseil d'administration de la LFP mais je pense que c'est une bonne décision, d'avoir la meilleure transparence possible entre le PSG et BeInSport.


--------------------
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
flamengo
posté Lundi 12 Novembre 2012 À 02h20
Message #32


Cerbère du Clan
Icône de groupe

Groupe : Membre VIP
Messages : 17,003
Inscrit : 02/01/2005
Lieu : Paris 13
Membre n° 561


Drapeau








Les petits secrets de Nasser al-Khelaïfi, nouveau président du PSG

A 38 ans, cet ancien tennisman qatarien est devenu un acteur incontournable du sport-business. Outre le club parisien, il préside la nouvelle chaîne beIN Sport et une holding d'investissements richissime. Portrait.

Pas le genre à hurler dans les tribunes, encore moins à insulter l'arbitre… Le très discret Nasser Ghanim al-Khelaïfi (qui n'a pas souhaité rencontrer Capital) est un homme affable, toujours tiré à quatre épingles, qu'il soit en costume gris ou en thobe et keffieh blancs. L'ex-tennisman qatarien de 38 ans n'en est pas moins devenu un redoutable conquérant du sport-business. Sa campagne de France tient de la razzia : en dix mois, il a pris le contrôle du PSG, affolé le mercato avec 147 millions d'euros dépensés en nouveaux joueurs (un record en Europe), lancé la nouvelle chaîne française beIN Sport, repris le club Paris Handball… Tout cela grâce aux pétrodollars de son boss et ami de 32 ans, Tamim ben Hamad al-Thani, prince héritier du Qatar et patron de l'inépuisable fonds souverain QIA. Ça aide…

Son «non» à Nicolas Sarkozy.
«Nasser, maintenant tu dois racheter Orange Sport !» C'est l'ancien président de la République qui parle. Nous sommes en juillet 2011, Nasser al-Khelaïfi vient de mettre la main sur le PSG. Fan assumé du club parisien, Nicolas Sarkozy tient à le féliciter en personne. Au passage, il en profite pour lui «suggérer» un autre investissement, Orange Sport donc. Une invite pas tout à fait fortuite. Stéphane Richard, président de France Télécom et proche de Sarkozy, veut en effet se débarrasser de cette filiale lourdement déficitaire lancée en 2008 (elle sera arrêtée en juin 2012). Hélas pour eux, le dirigeant qatarien n'a pas mordu à l'hameçon. A la place, il a préféré créer ex nihilo la chaîne sportive beIN Sport. Autre éconduit, David Douillet. L'ancien ministre des Sports voulait, quant à lui, que Nasser al-Khelaïfi entre au capital du Stade de France. Il n'a pas eu plus de succès.

Son partenaire de tennis providentiel.
Lorsqu'il a achevé sa carrière de tennisman professionnel, il y a dix ans, Nasser n'était que 995e au classement ATP. Pas terrible, certes, mais il était quand même le premier Qatarien à y figurer. Et au sein de l'équipe nationale, qu'il dirigeait, il s'était lié d'amitié avec un jeune joueur de cinq ans son cadet : le cheikh Tamim al-Thani. Rencontre providentielle. Devenu prince héritier après la mise à l'écart de son frère aîné, Jassim, Tamim a confié de multiples responsabilités à son ami, le bombardant président de la fédération qatarienne de tennis, directeur de la chaîne Al-Jazeera Sport et chairman du fonds d'investissement QSI (Qatar Sport Investments). Désormais poids lourds du sport-business, ils restent passionnés de tennis et viennent chaque année soutenir leur copain Rafael Nadal à Roland-Garros.

Sa conseillère de l'ombre.
On ne la verra jamais à ses côtés dans les tribunes du PSG ou au Camp des Loges. Normal : la discrète Sophie Jordan n'intervient que dans les coulisses. Cette avocate de 46 ans est pourtant devenue l'une des principales conseillères de Nasser al-Khelaïfi, qui ne signe pas un seul deal important sans la consulter. Membre du cabinet parisien Redlink, cette ancienne juriste de Canal Plus est, entre autres, spécialiste des droits sportifs. Elle siège aujourd'hui aux conseils d'administration du PSG et de beIN Sport, et c'est sur ses conseils que son client a embauché comme directeur général de cette nouvelle chaîne à péage l'un de ses proches, Charles Biétry, ancien directeur des sports de Canal Plus.

Son gendarme nommé Platini.
«L'argent ne fait pas tout», aime rappeler le président du PSG, histoire de relativiser l'énormité de son budget annuel, soit près de 300 millions d'euros. Il est surtout très déficitaire. Et ça, Michel Platini n'aime pas du tout. En effet, le président de l'UEFA, l'organisme qui supervise les clubs européens, entend bien faire respecter sa nouvelle règle de «fair-play» financier. A partir de 2014, ceux-ci devront équilibrer leurs comptes, sans apport d'argent de leur actionnaire. Nasser aurait trouvé la solution en signant un mégacontrat avec une banque du Qatar. Reste à savoir s'il ne s'agit pas d'un faux nez du fonds souverain propriétaire du club. «Nous ne reviendrons jamais en arrière, PSG ou pas PSG», a prévenu Platini. En début d'année, Nasser al-Khelaïfi a débauché de Lagardère Sports un jeune juriste nommé Laurent Platini pour le faire entrer à Qatar Sports Investments. S'il espérait ainsi obtenir des faveurs de son papa, c'est raté.

Ce Français qui a voulu l'entourlouper.
A la fin des années 1990, Nasser s'entraîne au tennis dans un club niçois et se lie d'amitié avec l'un de ses partenaires, Thierry Morano-Fourès. Lorsque ce dernier apprend que le Qatar souhaite lancer une chaîne sportive, le Français propose ses services et lui présente un pro des droits du foot, Ivan Blum, alors chez Sportfive. Les trois hommes créent ensemble une société pour négocier des contrats pour le Moyen-Orient, puis s'envolent au Qatar pour piloter, en 2003, la création d'une branche sportive au sein de la chaîne Al-Jazeera. Nasser en prend les rênes avec des managers locaux et se sépare très vite des deux Français. «Nous avons obtenu une confortable indemnité», raconte Ivan Blum, sans amertume. Par contre, Thierry Morano-Fourès se montre plus gourmand et essaie de soutirer… 25 millions de dollars à Nasser al-Khelaïfi. La cour de Doha, que le Français avait saisie, l'a débouté l'an dernier. Autant dire que l'ex-associé, aujourd'hui installé à Londres, n'est plus persona grata dans l'émirat.

Son stade pas assez princier.
«Le Parc des Princes est la maison du PSG», martelait Nasser al-Khelaïfi après le rachat du club l'an dernier. Il parlait du site, du public, pas du stade de 47 000 places vieux de quarante ans, qu'il souhaitait détruire et remplacer par un ouvrage flambant neuf de 60 000 places. Mais le propriétaire, la mairie de Paris, a dit non. Reste la rénovation de cette arène construite au-dessus du périphérique. «Au grand maximum, on pourrait arriver à 54 000 places», assure son architecte, Roger Taillibert, qui a aussi réalisé le Khalifa International Stadium, le plus grand stade de foot du Qatar. Son idée ? Aménager dans les sous-sols des espaces où l'on pourra suivre les matchs sur écran géant, tout en captant les échos du stade, grâce à des ouvertures au plafond. Des esquisses existent. Reste à convaincre le patron du PSG.

Ses origines modestes
Proche du prince héritier, Nasser n'a pas de sang royal. Fils d'un petit patron pêcheur, il doit son ascension à sa carrière de tennisman.

Son trophée suédois
Le patron du PSG s'est beaucoup impliqué dans le transfert de l'attaquant suédois Zlatan Ibrahimovic. Et a signé un chèque de 20 millions d'euros au Milan AC.

Son pied-à-terre parisien
Comme sa femme et ses enfants vivent toujours au Qatar, Nasser campe à Paris, rue de la Paix, dans une suite du Hyatt Paris-Vendôme, où il organise parfois ses conférences de presse.

Son taxi volant
Il partage son temps entre Doha, Londres (où il a une résidence) et Paris. Le plus souvent à bord d'un Global Express, la Rolls du jet d'affaires.

Son premier maillot du PSG
A l'été 1998, au Qatar, le coach sportif français Jacques Hervet (à gauche) fait une balade dans les dunes avec Nasser, alors âgé de 24 ans. Et déjà fan du PSG…

Olivier Drouin

Capital.fr



--------------------
Certains d'entre vous donnent quand même l'impression de tout savoir sur tout... et que personne n'est assez bien pour le PSG.

User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
flamengo
posté Mercredi 05 Décembre 2012 À 23h22
Message #33


Cerbère du Clan
Icône de groupe

Groupe : Membre VIP
Messages : 17,003
Inscrit : 02/01/2005
Lieu : Paris 13
Membre n° 561


Drapeau








Nasser Al Khelaifi était allé motiver ses joueurs hier matin

Retenu à Doha ces derniers jours par d’autres obligations,Nasser Al-Khelaifi est revenu à Paris Hier matin. Face à la forte pression qui s’était abattue sur son club après le revers à Nice (2-1) samedi, le président parisien n’a pas tardé dans la matinée à rendre visite à ses joueurs, au vert dans un hôtel de Versailles.
Leonardo, le directeur sportif, était aussi présent.

Le patron du PSG s’est évertué à les encourager et à les rassurer sur l’avenir de Carlo Ancelotti, qu’il a lui même confirmé dans ses fonctions quelques heures plus tard lorsqu’il a répondu à une question évoquant une possible arrivée de José Mourinho en 2013. « Ce ne sont que des rumeurs, il est au Real Madrid et nous avons Ancelotti, c’est ma réponse.»

La visite du dirigeant a été appréciée des joueurs comme l’a souligné Christophe Jallet. « C’était important qu’il nous parle vu la situation. Maintenant, il faut intégrer ces mots pour qu’ils n’entrent pas par une oreille et ressortent par l’autre.»

Hier soir, après la rencontre, Nasser al-Khelaifi ne s’est pas attardé sur l’extra-sportif et a préféré insister sur la victoire et la première place de la poule. «On a montré que l’on pouvait jouer un bon football :c’est l’un de nos meilleurs matchs. L’état d’esprit des joueurs a été très important. J’espère que l’on fera mieux en championnat. Je n’aime pas utiliser le terme de crise mais il y avait un problème. Maintenant, nous sommes de retour.»

Pendant le match, le président a affiché un visage fermé. Sur les buts de son équipe, il s’est levé et a manifesté son contentement, sans sourire, mais d’un poing rageur.

Le Parisien



--------------------
Certains d'entre vous donnent quand même l'impression de tout savoir sur tout... et que personne n'est assez bien pour le PSG.

User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
flamengo
posté Vendredi 04 Janvier 2013 À 13h45
Message #34


Cerbère du Clan
Icône de groupe

Groupe : Membre VIP
Messages : 17,003
Inscrit : 02/01/2005
Lieu : Paris 13
Membre n° 561


Drapeau








"Ce contrat d'image est un symbole fort"

NASSER AL-KHELAÏFI, le président du PSG, aborde, pour la première fois, le futur mégacontrat d’image entre son club et le Qatar, qui doit permettre à Paris de poursuivre ses investissements.

À l’Open de tennis de Doha, la « loge de l’émir » est un carré VIP où se presse l’élite de la société qatarienne. Mercredi soir, c’est ici que Nasser al-Khelaïfi (39 ans) nous a reçus, assis sous les portraits de l’émir du Qatar, le cheikh Hamad ben Khalifa al-Thani, et de son fils, le cheikh Tamim ben Hamad al-Thani, le prince héritier. Au cours de l’entretien, le président du PSG – qui dirige aussi Qatar Sports Investments, le groupe audiovisuel Al-Jazeera Sports et la Fédération de tennis locale – a jeté à plusieurs reprises un œil sur l’écran qui diffusait le match à suspense de son « ami » Richard Gasquet, vainqueur du Slovène Grega Zemlja. Il a fini par en sourire : « Que voulez-vous, nous sommes aussi des Français maintenant ! »

DOHA – de notre envoyé spécial

« ÊTES-VOUS satisfait de la première partie de saison du PSG ?

– Il faut être honnête, ce mois de novembre n’a pas été facile à vivre. Mais on a relevé la tête au point de se sentir beaucoup plus forts aujourd’hui qu’en début de saison. On a acheté beaucoup de joueurs, mais il faut du temps pour bâtir une équipe. Aujourd’hui, on joue au foot, on joue comme une équipe, ce n’est plus une histoire d’individualités. Il faudra entamer la deuxième partie de saison comme on a fini la première, en étant concentrés à la fois sur la L 1 et la Ligue des champions (Paris est qualifié pour les 8es de finale, où il affrontera le Valence CF).

– En novembre, vous étiez apparu très contrarié…

– (Il coupe en souriant.) Vous vouliez que je sois heureux ?

– Non. Mais on aimerait savoir ce que vous avez fait, en tant que président, pour tenter d’inverser le cours des choses…

– Personne n’était heureux, pas seulement moi. Le coach et les joueurs étaient aussi affectés. On traversait une situation vraiment difficile. Chacun a fait son autocritique approfondie, au niveau de l’équipe comme au niveau du club en général pour savoir quelles erreurs avaient été commises. On a bien travaillé pour sortir de cette période que, personnellement, je n’ai jamais qualifiée de crise. Aujourd’hui, je suis plus heureux que je ne l’ai jamais été à la tête de ce club. Parce qu’on a trouvé une équipe et un chemin à suivre.

– Après la défaite à Nice (1-2, le 1er décembre), la crise avait atteint un tel point…

– (Il rit.) C’était l’alerte rouge !

– Au point que l’avenir au club de Carlo Ancelotti et de Leonardo ne tenait plus qu’à un fil. Qu’en est-il aujourd’hui ?

– Vous savez, dans le football, la pression pèse sur tout le monde. J’en ai moi-même en tant que président. Pour moi, c’est une pression positive dont on a tous besoin, président, joueurs, entraîneur, directeur sportif, pour rester concentrés sur nos objectifs. Ce qu’il faut éviter, c’est qu’elle se transforme en pression négative. Donc, le football, pour un entraîneur ou un directeur sportif, c’est ça, accepter la pression et la part de risque qui colle à votre job. Cela dit, pour nous, Carlo reste l’un des meilleurs entraîneurs du monde. Aujourd’hui, il accomplit du très bon travail, comme Leonardo. J’ai d’excellentes relations avec eux et les relations sont excellentes entre eux. Peut-être, d’ailleurs, que ça suscite des jalousies dans ce milieu. Leo et Carlo font du bon boulot, même s’ils commettent parfois des erreurs, ce qui est humain.

– Si le PSG devient champion, sont-ils assurés de garder leur poste ?

– Depuis le jour où on a acheté le club (en juin 2011), l’objectif est d’être champion. Il le sera toujours, même si on devait être un jour derniers au classement. J’ai confiance en Carlo et en Leo pour nous permettre d’atteindre cet objectif cette année.

– Monaco, actuellement en L 2, sera-t-il votre grand rival des prochaines années ?

– Je suis très heureux de l’investissement du propriétaire russe de Monaco (Dimitri Rybolovlev). Et j’espère que d’autres investisseurs viendront en France car cela accroîtra le niveau de la L 1. C’est donc notre intérêt qu’ils viennent.

– Comment voyez-vous l’avenir du Parc des Princes (45 500 places) après l’Euro 2016 ?

– Aujourd’hui, il est clair qu’on restera jusqu’en 2016 dans ce stade qui va être rénové en vue de l’Euro. Après, le PSG mérite un stade plus grand et en a besoin, avec des capacités d’accueil plus développées. Cela contribuerait à augmenter les revenus du club. On verra bien ce qu’il se passera après 2016.

– Quand allez-vous officialiser le contrat d’image qui doit aider le PSG à respecter les contraintes du fair-play financier voulu par l’UEFA ? (*)

– Nous négocions ce contrat avec Qatar Tourism Authority (QTA). Nous l’officialiserons ce mois-ci ou en février. Ce contrat est un symbole fort : le Qatar tire beaucoup de bénéfices de ses investissements dans le PSG. Et ses investissements vont se poursuivre. C’est nécessaire si on veut entrer dans la cour des grands d’Europe. Dans le cas contraire, notre dimension resterait ce qu’elle est aujourd’hui. Les autres clubs ont bien eu le droit d’investir depuis vingt ans. Nous, cela ne fait qu’un an et demi et il faudrait qu’on arrête aujourd’hui ? Ce serait très injuste.

– Un an et demi après votre arrivée, avez-vous le sentiment que le PSG est devenu réellement visible au Qatar ?

– Oui, on développe la marque dans le monde arabe en général, et dans cette région en particulier. Ici, vous sentez désormais une passion des gens pour le PSG qui est plus palpable qu’il y a un an. Cela est dû à l’effet du temps et au fait qu’on est venus cette année avec plus de stars que l’hiver dernier. Et puis, l’exposition en Ligue des champions, cela aide beaucoup également. Aujourd’hui, le club des citoyens du Qatar, c’est le PSG. Les gens l’aiment.

– Vous sentez que les gens associent désormais systématiquement le Qatar au PSG ?

– Bien sûr. C’est pourquoi ce contrat avec QTA se justifie. Le rayonnement du PSG est très important pour le Qatar. Je tiens à le préciser : le PSG est un club français, on est fiers d’être en France, d’être en L 1, de faire partie de la famille du football français. Mais c’est vrai qu’il a désormais un impact fort dans le monde arabe. Mardi soir, quand les joueurs et le staff sont venus ici à l’Open de tennis, deux gamins se sont introduits devant le village VIP et m’ont dit : “S’il vous plaît, on est de Dubaï et on voudrait juste venir prendre une photo avec Ancelotti et des joueurs !” Il y a un an, on ne voyait pas ça. On s’aperçoit que le PSG rayonne sur toute cette région du monde, pas seulement au Qatar. Aujourd’hui, on construit une marque en France et à l’international. On veut que les gens aiment le PSG. C’est notre but. En France, tous les stades sont pleins quand on se déplace. C’est donc le signe que partout il y a des gens qui aiment le PSG, non ? (Il sourit.) »

JÉRÔME TOUBOUL

L'Equipe

(*) Depuis la saison 2011-2012, l’UEFA oblige les clubs « à ne pas dépenser plus que les revenus qu’ils génèrent ». Tout club qui ne se plierait pas à ces règles risquerait jusqu’à l’exclusion des Coupes européennes à partir de la saison 2014-2015. Dans le cas du PSG, le contrat avec Qatar Tourism Authority pourrait lui garantir un minimum de 150 M€ par an.




"Trois ans pour gagner la Ligue des Champions"

L’image du club au Qatar, la Ligue des champions, Cristiano Ronaldo ou encore Carlo Ancelotti : Nasseral-Khelaifi, le président parisien, n’a éludé aucun sujet. Le discours est clair, maîtrisé, l’ambition parfaitement raisonnée.

Il est près de minuit, mercredi soir à Doha. Nasser al-Khelaifi nous accueille dans un salon jouxtant la tribune officielle du stade Khalifa, théâtre du tournoi ATP de tennis. Le président du PSG et de la Fédération qatarienne de tennis, en termine, à peine, avec une longue journée rythmée par de nombreuses obligations. Souriant, affable, il balaye l’actualité de son club.
Pendant près de trente minutes, il distille savamment les messages pour expliquer sa stratégie.

Quel bilan dressez-vous de la semaine passée par le PSG à Doha ?

NASSER AL-KHELAIFI. La venue du PSG au Qatar, pour ce stage de reprise, est un symbole important. Par sa présence, le club valorise tous les efforts réalisés par notre pays dans le domaine du sport depuis des années. L’image du Qatar en bénéficie.

Votre pays occupe une place grandissante à l’échelle de la planète. De quoi êtes-vous le plus fier quand on en parle ?
Je suis fier de ce que nos grands-parents et parents nous ont laissé. Notre pays est entré de plain-pied dans le XXIe siècle. En même temps, le respect des traditions et de l’histoire y est très fort. Le Qatar, ce n’est pas seulement les gratte-ciel du centre-ville de Doha.

Le PSG est-il une sorte d’ambassadeur du Qatar, en France et dans le monde ?

Non. Le Qatar a multiplié ses investissements dans le monde entier, dans bien d’autres domaines que le sport. Et notre pays a déjà une image assez forte. En France, c’est vrai, on associe désormais le PSG au Qatar. Mais c’est un club français et nous respectons son identité.

Sentez-vous que la popularité du PSG progresse au Qatar ?

Oui, c’est très clair. Depuis le début de cette saison, les Qatariens et les habitants des pays voisins suivent les résultats du club beaucoup plus intensément. Lors de ce stage, j’ai rencontré à l’entraînement des jeunes de Dubaï qui venaient ici une journée exprès pour voir les joueurs du PSG, avoir un autographe de Carlo Ancelotti, prendre une photo avec Ibrahimovic. C’est assez nouveau. En fait, depuis notre arrivée à Paris, nous voulons faire du PSG un grand club européen et surtout une marque de sport internationale. C’est un projet ambitieux. Cela commence à porter ses fruits.

Comment comptez-vous faire pour arriver un jour au niveau du Real Madrid ou du FC Barcelone ?

Il faut être réaliste. Ces clubs ont une histoire et un palmarès sportif sans commune mesure avec ceux du PSG. On ne peut pas rivaliser tout de suite avec le Real ou le Barça. En arrivant à Paris en juin 2011, nous nous sommes donné cinq ans pour faire partie du top niveau européen et pour gagner la Ligue des champions. Il nous reste donc trois ans pour y parvenir.

Quelle est votre stratégie pour atteindre cet objectif ?

La base, ce sont les résultats sportifs. Dans les prochains mois, la Ligue des champions peut nous aider à faire un grand pas en avant si nous avons la chance d’accomplir un bon parcours. L’autre objectif prioritaire du club, c’est bien sûr la conquête du titre de champion de France. Mais les résultats à court terme ne font pas tout. Dans le même temps, il faut construire les fondations. L’édification d’un nouveau centre d’entraînement et le développement de notre centre de formation s’inscrivent dans cette logique.

Avez-vous choisi le lieu du futur centre d’entraînement ?

A ce jour, aucune décision n’a encore été prise. Nous allons trancher d’ici à la fin de janvier ou au début du mois de février.

Paris peut-il remporter la Ligue des champions dès cette saison ?

Cela ne semble pas très réaliste mais bon, on ne sait jamais. Nous allons faire le maximum pour aller le plus loin possible.

Quelle est la prochaine grande étape pour le développement du club ?

Nous avons besoin d’asseoir notre expérience en Ligue des champions. L’objectif, c’est déjà de participer trois saisons de suite à cette compétition. A la fois pour donner de l’expérience aux joueurs et à l’ensemble du club.

Qu’est-ce qu’un joueur comme Zlatan Ibrahimovic apporte au PSG ?

C’est l’un des meilleurs joueurs du monde, tout simplement. Ibra, c’est Ibra… Lui et Thiago Silva nous font progresser sur le plan sportif comme en termes d’image et de notoriété. En fin d’année, les internautes d’Al-Jazira ont été invités à désigner leurs joueurs préférés. 600 000 votes ont été comptabilisés et Ibra est arrivé en 3e position, derrière Messi et Cristiano Ronaldo. Cela veut bien dire quelque chose.

Cristiano Ronaldo, justement, va-t-il venir au PSG l’été prochain ?

(Sourire) Ecoutez… Ronaldo joue au Real Madrid, non? Moi, je respecte beaucoup le Real et son président. Donc si je veux faire venir Cristiano Ronaldo à Paris, j’appellerai d’abord le Real Madrid avant de faire des commentaires.

Que pourrait apporter José Mourinho s’il venait à rejoindre le club l’été prochain ?

Je crois que Mourinho a clarifié la question de son avenir au Real Madrid. Il a dit qu’il ne quitterait le Real qu’après avoir gagné la Ligue des champions. C’est clair, non ? Actuellement, nous avons Carlo Ancelotti et je lui fais totalement confiance. Ceci n’est donc absolument pas d’actualité.

Avez-vous pensé à vous en séparer après la défaite à Nice, début décembre ?

Depuis son arrivée au club, il y a un an, Carlo a fait un très bon travail au PSG. Je le considère comme l’un des meilleurs entraîneurs du monde. Mais son métier est très particulier. Un entraîneur dépend des résultats de son équipe. C’est ainsi et je ne peux rien y faire.

On vous a beaucoup vu à Paris en décembre. Pour quelles raisons ?

Je vis la plupart du temps entre Paris et Doha. Ma double casquette de président du PSG et de directeur d’Al-Jazira Sport m’oblige à être très bien organisé et très bien entouré. C’est la clé du succès. Au PSG, je peux ainsi compter quand je ne suis pas là sur Jean-Claude Blanc, qui est un excellent directeur général délégué, et sur Leonardo. Mais ces dernières semaines, je suis resté, en effet, à Paris car je voulais être au plus près de l’équipe dans un moment important. Nous venions de traverser une période difficile, même si le terme de crise était selon moi exagéré.

Le Parisien



--------------------
Certains d'entre vous donnent quand même l'impression de tout savoir sur tout... et que personne n'est assez bien pour le PSG.

User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
flamengo
posté Jeudi 24 Janvier 2013 À 01h49
Message #35


Cerbère du Clan
Icône de groupe

Groupe : Membre VIP
Messages : 17,003
Inscrit : 02/01/2005
Lieu : Paris 13
Membre n° 561


Drapeau








Verdez : "C'est Leonardo qui a choisi Nasser comme président"

Gilles Verdez, auteur avec Arnaud Hermant du livre « Le PSG, le Qatar et l'argent » aux éditions Du Moment à paraître jeudi, affirme que c'est Leonardo qui a proposé au prince du Qatar la nomination de Nasser Al-Khelaïfi en tant que président du PSG .«

Nous avons l'incroyable récit du déplacement de Leonardo au Qatar, là où le projet lui est présenté. Et il nomme Nasser Al-Khelaïfi président lui-même !

Lui ne veut pas du poste ni de la délégation financière car il estime que c'est l'argent du Qatar, pas le sien. Il dit au Prince qu'il entend rester au contact des joueurs. Et comme Nasser participe à la réunion, Leonardo lance : 'Pourquoi pas Nasser. Je ne veux pas la signature, il faut que quelqu'un vous représente'. Et Nasser va être nommé, explique dans un « chat Métro » le journaliste.

C'est d'ailleurs pour cela que récemment, Leonardo a expliqué aux médias que Nasser était mûr maintenant pour être président et pouvait incarner le futur du PSG. Le Brésilien, fin politique, indique ainsi implicitement que tel n'était pas le cas au moment de la reprise du club par la Qatar… »

Canal Supporters




--------------------
Certains d'entre vous donnent quand même l'impression de tout savoir sur tout... et que personne n'est assez bien pour le PSG.

User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Anticana
posté Jeudi 24 Janvier 2013 À 02h17
Message #36


Veilleur de nuit
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 22,264
Inscrit : 07/12/2004
Lieu : 95
Membre n° 508


Drapeau







Gilles verdez est le pire journaliste de la terre....donc aucun interêt.


--------------------
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
flamengo
posté Dimanche 17 Février 2013 À 14h03
Message #37


Cerbère du Clan
Icône de groupe

Groupe : Membre VIP
Messages : 17,003
Inscrit : 02/01/2005
Lieu : Paris 13
Membre n° 561


Drapeau









--------------------
Certains d'entre vous donnent quand même l'impression de tout savoir sur tout... et que personne n'est assez bien pour le PSG.

User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Superonie
posté Jeudi 07 Mars 2013 À 13h44
Message #38


Cerbère du Clan
Icône de groupe

Groupe : Administrateur
Messages : 25,072
Inscrit : 02/09/2004
Lieu : Toucourt
Membre n° 121


Drapeau







CITATION(flamengo @ Jeudi 07 Mars 2013 À 02h43) *


Nasser en français.

Ce fut long à venir mais c'est une bonne chose, un bon symbole je trouve thumbsup[1].gif


--------------------
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Tonio77
posté Jeudi 07 Mars 2013 À 16h12
Message #39


Squatteur forcené
Icône de groupe

Groupe : +Membre +
Messages : 1,478
Inscrit : 02/06/2007
Lieu : Montreuil 93
Membre n° 3,030


Drapeau







CITATION(Superonie @ Jeudi 07 Mars 2013 À 13h44) *
Nasser en français.

Ce fut long à venir mais c'est une bonne chose, un bon symbole je trouve thumbsup[1].gif


Pas tant que çà finalement (long à venir), je trouve qu'il parle aussi bien que l'autre maquerelle de MLD qui balbutiait encore son français lors d'une interview post PSG-OM la semaine dernière, après une bonne décennie ou plus "dans l'hexagone". A contrario, le petit Nasser maîtrise bien et vite

Enfin, comme tu le soulignes, un bon symbole tout de même pour "embellir" l'image de cette vieille étiquette qu'à le Qatar en France (cf le traitement du reportage à gerber de canal d'il y a quelques jours)... wink.gif

Bon, sinon, j'ai pas pu m'empêcher de rire sur le passage avec Aly Cissokho, et son air hagard, l'impression que le mec était sous champi hallucinogène mickey.gif C'était bête et méchant mais fallait que çà sorte laugh.gif


--------------------

User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Superonie
posté Jeudi 07 Mars 2013 À 16h17
Message #40


Cerbère du Clan
Icône de groupe

Groupe : Administrateur
Messages : 25,072
Inscrit : 02/09/2004
Lieu : Toucourt
Membre n° 121


Drapeau







CITATION(Tonio77 @ Jeudi 07 Mars 2013 À 16h12) *
Pas tant que çà finalement (long à venir), je trouve qu'il parle aussi bien que l'autre maquerelle de MLD qui balbutiait encore son français lors d'une interview post PSG-OM la semaine dernière, après une bonne décennie ou plus "dans l'hexagone". A contrario, le petit Nasser maîtrise bien et vite


Il se présente comme un amoureux de la France et ça fait 18 mois qu'il est président du PSG, c'est en cela que je trouvais le temps un peu long avant sa première déclaration publique en français.

L'essentiel est qu'il ait franchi le pas, il parle déjà mieux que Vahid.

Il lui reste à franchir les paliers Ribery -> Luis -> Jacques Santini -> Leonardo happy.gif


--------------------
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post

9 Pages V  < 1 2 3 4 > » 
Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



Version bas débit Nous sommes le : Jeudi 23 Novembre 2017 À 21h22


Bridged By IpbWiki: Integration Of Invision Power Board and MediaWiki © GlobalSoft