Bienvenue sur PSGClan
Dirigeants
Alain Cayzac - Président

Diplomé d'HEC, Alain Cayzac débute sa carrière de publicitaire en 1969 puis co-fonde en 1972 l'agence RSCG avec Bernard Roux (R), Jacques Séguéla (S) et Jean-Michel Goudard (G). Il en devient le président en 1984. Après la fusion avec Eurocom en 1992, il garde la présidence. Il devient ensuite vice-président d'Havas en 1997. Il quitte Havas en décembre 2005.
Membre du comité directeur du Paris Saint-Germain depuis 1986, il en devient l'un des actionnaires minoritaires (2%) de 1991 à  2005 puis le président en juin 2006.

Alain Roche - Responsable de la politique sportive

Alain Roche est le responsable du recrutement du Paris Saint-Germain, club où il a évolué en tant que joueur 1992 à  1998. Roche, 25 sélections en équipe de France, avait mis un terme à  sa carrière en septembre 2002, aux Girondins de Bordeaux, là  même où il avait fait ses débuts professionnels. Resté dans le club aquitain pour s'occuper des relations publiques, il avait été licencié en novembre 2002



Raï - Ambassadeur du PSG en Amérique du Sud

Raimundo Souza Vieira de Oliveira (dit Raà­) (né le 15 mai 1965 à  Ribeirão Preto) est un joueur de football brésilien qui acheva sa carrière de joueur en 2000. Il jouait au poste de milieu de terrain offensif ou attaquant, et mesure 1,89 m pour un poids de 87 kg. Raà­ signe sa première licence dans un club en 1981 au club de Botafogo Ribeirão Preto malgré les nombreuses sollicitations dont il fut l'objet depuis son enfance. Raà­ préféra en effet pratiquer jusqu'à  l'âge de 15 ans le football avec les copains de sa rue. Outre ses immenses talents de meneur de jeu, Raà­ est connu pour avoir été un tireur de penalty hors-pair : il ne compte que deux échecs dans cet exercice en compétition officielle. Il est depuis sa retraite sportive l'initiateur de l'association caritative brésilienne " Gol de Letra ", qui met particulièrement l'accent sur l'éducation des enfants et adolescents. Depuis le 7 juillet 2006, Raà­ a rejoint le Paris-Saint-Germain, où il fut joueur de 1993 à  1998, en tant qu'Ambassadeur du Club en Amérique du Sud et Centrale. Raà­ est le frère cadet de l'ancien international brésilien Sà³crates.


Simon Tahar - Président de l'Association du PSG

Présent au club depuis plus de trente ans, il a été l'avocat du club de 1978 à  1991, puis administrateur jusqu'en 2001. En parallèle, il participait au développement de l'Association et en 2001, il en avait pris en charge la vice-présidence aux côtés de, " son compagnon et ami de longue date ", Alain Cayzac. Son souhait est que l'association poursuive " son aide et son bénévolat au service du PSG ". Conscient de son nouveau rôle, il en " mesure l'importance " et se sent prêt pour aider la nouvelle direction à  mener le Paris Saint-Germain vers les sommets.

Staff technique
Paul Le Guen - Entraîneur

Après avoir débuté sa carrière professionnelle au Stade Brestois en 83, Paul Le Guen rejoint Nantes pour deux saisons avant de signer au PSG où il jouera sept saisons de 91 à  98. Champion de France, vainqueur de trois Coupe de France, de deux Coupe de la Ligue et de la Coupe des Coupes, Paul Le Guen marque l'histoire du PSG. Le numéro 6 du PSG a aussi connu 17 sélections en équipe de France et participé aux éliminatoires de la Coupe du monde 94 et de l'Euro 96. Dès la fin de sa carrière de joueur en mai 98, Paul Le Guen décide d'entamer une carrière d'entraîneur qu'il débutera au Stade Rennais. En trois saisons, le breton de naissance fait forte impression. Le Stade Rennais et Paul Le Guen revienne dans le haut du classement et les bretons accroche même une cinquième place. Ne voulant pas resigner de contrat, Paul Le Guen prend une année sabbatique avant de rejoindre l'Olympique Lyonnais en 2002. Avec Lyon, Paul Le Guen décroche trois titres de champion consécutifs, avant d'annoncer son départ au printemps 2005. Au cours de l'été 2006, Paul Le Guen tente une expérience à  l'étranger en rejoignant les Glasgow Rangers en Ecosse. Ses débuts sont très difficiles, l'ancien joueur du PSG quitte le club en janvier 2007 et rejoint le club de son coeur : le PSG.


Yves Colleu - Entraîneur adjoint

Il a joué avec Michel Platini et compte un titre de champion de France en 1981 avec Saint Etienne. Mais c’est à  peu près tout ce qu’on peut retenir de la carrière de joueur d’Yves Colleu, passé aussi par Tours, Angoulême et Quimper. Sa seconde vie, celle de technicien, commence à  27 ans par le centre de formation de Quimper, avant de rebondir à  Rennes, où il succède, en 1996, à  Michel Le Milinaire à  la tête de l’équipe première. Au bout d’un an, sans explications, il est débarqué au profit de Guy David et retourne à  la formation. En 1998, un coup de téléphone inattendu : Paul Le Guen, qui vient de stopper sa carrière de joueur pour devenir entraîneur du Stade rennais, lui propose d’être son adjoint. " Il avait pris des renseignements sur moi, mais on ne se connaissait pas, se souvient Colleu. J’ai voulu le rencontrer avant d’accepter. Sa façon de concevoir le rôle d’adjoint m’a plu ".D’abord fondé sur le respect, la relation entre les deux hommes va lentement virer à  l’amitié. En 2002, Colleu suit Le Guen à  l’OL même si, la première saison, il doit se contenter d’un poste d’observateur, le temps que Dominique Cuperly aille au bout de son contrat. " Quand Paul a décidé de quitter l’OL, rappelle t il, j’ai ressenti beaucoup d’émotions, mais j’ai toujours compris et adhéré à  cette décision ". Il refuse ensuite une offre de Sochaux pour être entraîneur principal afin de rester aux côtés de son ami Le Guen dans une nouvelle aventure qui l’entraîne à  Glasgow puis au PSG. " Paul dit souvent que je suis plutôt un numéro 1 bis qu’un adjoint, ajoute Colleu. Je n’ai aucune frustration à  être en retrait. Ce qui m’intéresse, c’est de vivre des moments rares. Travailler aux côtés d’un ami en fait partie. Je suis donc un homme heureux ".


Stéphane Wiertelak - Préparateur physique

" Entre nous, c’est plus qu’une relation de travail ". Lorsque Stéphane Wiertelak, 40 ans, évoque Paul Le Guen, son ton reste posé, mais l’émotion n’est jamais loin. Il faut dire que ce solide athlète, aujourd’hui préparateur physique du PSG, connaît l’entraîneur breton depuis près de 30 ans ! Leurs routes se sont croisées pour la première fois au centre de formation du Stade Brestois. " Paul a très vite rejoint les pros, et moi, je suis resté un joueur modeste ", se souvient Wiertelak. Les deux hommes se perdent de vue et suivent alors des routes différentes. Stéphane Wiertelak entame des études au Staps de Rennes pour devenir professeur d’EPS. Il atterrit finalement au centre de formation du Stade rennais, où il travaillera 10 ans. Guy David, alors entraîneur de l’équipe première, l’appelle bientôt pour s’occuper de la préparation physique de ses hommes. Et puis en 1998, Paul Le Guen est nommé entraîneur du club et la collaboration débute. " la qualité de Paul, c’est la fidélité, souligne le brestois qui rejoindra son ami aux rangers à  l’été 2006. Paul avait promis de ne pas m’oublier, il a tenu parole. Quand il m’a sollicité, j’ai accepté sans hésiter de le suivre en Ecosse ". Il ajoute : " Ce que j’apprécie, c’est la place qu’il laisse aux adjoints. Il fait confiance tout en restant le garant de la synthèse globale ".C’est en Ecosse que Le Guen sortira une formule qui, aujourd’hui encore, fait pétillerLes yeux de Stéphane Wiertelak : " No pain, No gain ! (Pas d’efforts, pas de victoires). "" Quand un entraîneur impulse cela aux joueurs, c’est un vrai point d’appui pour mon travail ", conclut il.


Bertrand Reuzeau - Responsable du centre de formation et entraîneur de l'équipe réserve

Portrait à  venir










Joël Le Hir - Kinésithérapeute

En pénétrant aux camp des loges à  la mi janvier dans le sillage de Le Guen, Joël Le Hir a davantage effectué un tour de propriétaire qu’une visite des lieux. Le kiné (52 ans) connaît parfaitement le centre d’entraînement pour y avoir exercé de 1991 à  2003. Remercié par le tandem Graille- Halilhodzic, il avait auparavant vécu de l’intérieur les plus belles années du PSG. Bon vivant, confident discret, ses relations s’étendent bien au-delà  du vestiare. Les dirigeants de l’époque, tels Michel Denisot ou Bernard Brochand, n’hésitaient pas à  solliciter ses mains expertes.Ce cercle de connaissances élargi ressemble à  celui de Le Guen, avec qui il partage des origines bretonnes. Compagnons de fortune à  Paris, les deux hommes avaient déjà  collaboré au Brest Armorique de 1986 à  1989. leurs chemins professionnels ont divergé en juin 1998, lorsque le jeune joueur retraité est parti à  Rennes découvrir son métier d’entraîneur. Mais les deux complices espéraient bien se retrouver un jour. Le Hir a profité desa liberté soudaine, à  l’été 2003, pour tenter des expériences exotiques. A peine licencié du PSG, il a suivi Rolland Courbis aux Emirats Arabes Unis( Al Whada Abu Dhabi), puis en Ukraine ( Vladikavkaz) avant d’intégrer le staff médical de la Guinée lors de la CAN 2004. Proche d’Henri Michel, le masseur a ensuite rejoint la sélection de Côte d’Ivoire, lors de sa qualification pour le Mondial 2006. L’été dernier, une place l’attendait au côté de le Guen aux Rangers.


Stéphane Cascua - Médecin du centre de formation

Portrait à  venir